Recherche

Accueil > Culture > Expositions > Exposition : La scène photographique africaine s’affiche à (...)

>

Exposition : La scène photographique africaine s’affiche à Arles

vendredi 4 juin 2021

L’entrée est discrète mais elle révèle des trésors. La galerie, La Grande vitrine, offre un superbe panorama de la jeune garde photographique africaine. Implantée au cœur d’Arles, près du quartier général des Rencontres d’Arles, la galerie reflète la vivacité photographique du continent.

L’intériorité des êtres se dévoile

Les travaux des trois artistes présents dans les salles sont multiples mais tous interrogent. Ils explorent les questions d’origine, de construction de soi, se veulent militants et dénoncent les inégalités sociales ou encore dévoilent l’invisible à travers les rides des portraits

Alun Be, l’âme dans les sillons de la peau

Alun Be est originaire de Dakar. Il s’interroge sur notre société et questionne ce qu’elle a de pire, tel que l’oubli ou l’indifférence, ou de meilleur comme la capacité à s’élever dans le respect et l’acceptation de l’autre. Une voie qui, pour l’artiste, apporte une nouvelle conception de soi. Alun BE travaille sur la façon dont le corps retranscrit notre histoire personnelle au travers du mouvement, des expressions, des traits, des sillons de la peau.

Empowering Woman met en lumière la femme. Le photographe oppose aux oppressions successives qu’elle a subies au cours de l’histoire, un regard centré sur le visage. Il attire l’attention sur ce qui en révèle l’âme comme pour souligner l’importance que l’on se doit d’accorder à ceux qui sont parfois ou trop souvent invisibles.

JPEG - 60.4 ko
Madame Biteyne - Madame Kane (Photos de l’artiste Alun Be)

Polo Free, le regard sur l’Autre

Polo Free est né au Cameroun en 1993. Très impliqué dans le militantisme, il fonde l’association « Voie des Migrants » qui vient en aide aux personnes les plus démunies.
Ses travaux abordent les thèmes du voyage, de la migration et des inégalités sociales. Migrances 21 rend compte de la vie partagée avec des femmes et des hommes en transit, plus tout à fait de là-bas et pas encore d’ici ou d’ailleurs. Polo Free explore les sentiments qui les animent, les portent ou les accablent. Il questionne. Quelles traces laissent un chemin emprunté ou subi ? Comment s’exprime et résiste l’humanité ? Cette série de photographies nous propose de reconsidérer le regard que nous portons sur l’Autre et de revoir nos définitions de frontières et de spatialité pour, au travers de l’observation de ceux dont les repères sont ébranlés, mieux nous découvrir.

JPEG - 99.4 ko
Untituled N°21 - Untituled N°1 (Photos de l’artistes Polo Free)

Darios Tossou, qui suis-je ?

Darios Toussou est né au Bénin en 1991. Titulaire d’une licence professionnelle en journalisme audiovisuel il se spécialise dans la photographie de mode, puis en 2017 des événements personnels le conduisent à se questionner sur ce qui permet et fait la construction d’un être. Sa série Anonymous est consécutive à une profonde remise en question qui ne pourrait se résumer par « qui suis-je ? » et en revêt le sens, la profondeur, le vertige et les espoirs mais qui va bien au delà et pose la question de la prégnance de l’identité personnelle. Un monde se pose là, contredit une intimité et une réalité intimes, fait faire un pas de côté, trop grand et fait basculer dans un espace où l’étranger n’est plus ce qui est hors de soi mais ce à quoi « soi » tend à devenir. L’être se fissure, l’imaginaire et le rêve sont broyés, noyés sous un flot de sensations. « Je » est en passe de devenir un inconnu. Darios TOSSOU explore le thème de la résilience et de la ressource ; la renaissance est-elle possible ? Par quoi passent la reconstruction et la recherche de soi ?

JPEG - 88.1 ko
Offrande - Anonymous Face (Photos de l’artiste Darios Tossou)

Joël BARCY
Exposition à découvrir jusqu’au 30 juin du mercredi au dimanche de 10h30 à 19 heures à la galerie "La Grande vitrine" - 12, rue Jouvène- 13200 Arles- - Plus d’info lagrandevitrine.art

La Grande Vitrine

crée par Patrick Searle, "La Grande Vitrine" est une galerie de photographie implantée au cœur de la ville d’Arles depuis 2019. Elle est dédiée à la scène photographique africaine et entend en promouvoir la vivacité. Au delà d’une programmation annuelle in situ durant laquelle elle organise régulièrement des rendez-vous autour de l’image, elle co-organise des événements autour des pratiques photographiques contemporaines. Auparavant Patrick Searle, Directeur des Contreparties Internationales dans un grand Groupe, a monté bien des partenariats avec des intervenants de cultures et compétences très diversifiées. Ceci notamment dans plusieurs pays africains, sans oublier de nombreux séjours étant étudiant et encore de nos jours. Alain Watellier, après des études en communication et photographie, crée une société de production spécialisée dans les spectacles audio-visuels. C’est ensuite à France 3 qu’il poursuit sa carrière. Il dirigera des équipes au service de l’information et de nombreuses émissions régionales dans différentes régions. Patrick et Alain se sont ensuite retrouvés dans une passion commune, l’envie de la photographie, pour co-diriger la Grande Vitrine.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.