Recherche

Accueil > Méditerranée > Nice / Côte d’Azur > Tourisme en Provence-Alpes-Côte d’Azur. François de Canson : "Face (...)

< >

Tourisme en Provence-Alpes-Côte d’Azur. François de Canson : "Face à l’épidémie, adapter la gestion de crise au territoire"

jeudi 25 février 2021

François de Canson , le président du Comité régional de Tourisme (CRT) Provence-Alpes-Côte d’Azur et maire de La Londe-les-Maures (83) continue de penser qu’une territorialisation des actions est la solution la mieux adaptée pour une gestion de crise à l’efficacité optimale sur le territoire.

PNG - 484.4 ko
François de Canson croit en la reprise ©Presse Agence

Pour le président du CRT, l’une des priorités absolues reste « une densification de la vaccination » puisque, avance-t-il : « Les Alpes-Maritimes, ont besoin de 160 000 doses de vaccin. » Conscient de la situation préoccupante de ce département, François de Canson préconise : « Nous avons vacciné 40 000 personnes (au 23 février, ndlr), mais Il faut impérativement accélérer, renforcer le contrôle aux frontières avec le besoin de tests antigéniques de masse et non de sondages avec des PCR. Il est impératif de faire respecter les gestes-barrière avec un contrôle renforcé des services de l’État  ».

Sauver la saison estival à tout prix

Malgré la situation qui est préoccupante, il considère qu’il n’est pas encore trop tard pour redresser la situation. Les annonces du Préfet lui font penser que la vitesse supérieure a enfin été enclenchée. « C’est un bien, une nécessité. Nous devons sortir de ce cycle infernal et prendre le maximum de mesures afin d’améliorer la sécurité sanitaire et de sauver la saison estivale. Certes, avec les beaux jours, on a eu tendance à oublier les règles de base », déclare-t-il.

Concernant le tourisme, le président du CRT propose un retour rapide aux fondamentaux dans les Alpes-Maritimes, « qui est aujourd’hui l’un des plus impactés depuis le début de la crise dans la région » voire sur le territoire national. Le bilan ne laisse que peu de place à l’optimisme : « Notre département est le temple du tourisme d’affaires et de l’événementiel, deux secteurs à l’arrêt depuis un an. Le tourisme, en provenance du grand international, qui est aussi la force des Alpes-Maritimes, est aussi à l’arrêt. »

Construire en parallèle les conditions de la reprise.

Pour le président du CRT, il est impératif de préparer dès maintenant la saison estivale, sachant que l’hiver est bel et bien perdu au niveau économique. « C’est le moment, si on veut sauver la saison d’été. C’est maintenant qu’il faut agir et construire en parallèle les conditions de la reprise. Il est impératif que nous puissions retravailler cet été, il en va de l’avenir du tourisme en région Sud », ajoute l’élu.

Pour accompagner le secteur, les professionnels pourront compter sur le soutien sans faille du CRT plus que jamais décidé à tout mettre en œuvre pour utiliser au mieux les sites exceptionnels. « Notre région avec ses 1 000 kilomètres de côtes, ses 65 stations de montagne, ses paysages d’exception, ses 60 % d’espaces naturels protégés, ses 9 Parcs Naturels Régionaux et ses 4 Parcs Nationaux, porte en son sein les conditions d’un retour au tourisme protégé », conclut François de Canson.
Gilles CARVOYEUR.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.