Recherche

Accueil > Sports > Finale de la Coupe du Monde : le plein d’émotion et de tristesse

< >

Finale de la Coupe du Monde : le plein d’émotion et de tristesse

dimanche 18 décembre 2022

Quatre ans après le sacre de Moscou, les Bleus s’inclinent à Doha contre l’Argentine aux tirs au but après un match qui entre dans l’histoire du football (3-3 et 4 tirs au but à 2)

PNG - 357 ko
Kylian Mbappé entre dans le livre des records de la Coupe du Monde (Photo archives Laurent Saccomano /Wallis. fr)

Le rideau est tombé. Les artistes ont quitté la scène de la 22e Coupe du Monde organisée par la Fifa au Qatar. Les Argentins font la fête, les Bleus pleurent car ils sont très déçus après cette cruelle défaite aux tirs au but en finale, comme à Berlin en 2006.

Les joueurs de Didier Deschamps sont passés par toutes les étapes de l’ascenseur émotionnel après cent vingt minutes de jeu et ces maudits tirs au but. Mais quel match ! Il fallait un vainqueur et c’est « l’Albiceleste » de Lionel Messi qui rejoint Diego Maradona au panthéon du football argentin en soulevant la plus belle des coupes.

Première mi-temps ratée

La France peut regretter son entame de match. Menés (2-0) après trente-six minutes de jeu, les coéquipiers d’Hugo Lloris ont subi la domination technique et tactique des Argentins meilleurs à la récupération du ballon, au pressing et en agressivité. Messi sur penalty et Di Maria à la conclusion d’un contre éclair étaient les buteurs. Hors sujet Dembélé était remplacé avant la mi-temps par Kolo Muani et Giroud diminué cédait son poste à Marcus Thuram sous les yeux de son père.

Mbappé sonne la révolte

Alors qu’il restait onze minutes de jeu dans le temps réglementaire, Kylian Mbappé passait à l’action. Il réduisait le score sur penalty puis égalisait sur un beau tir croisé. L’Argentine doutait mais repassait devant au tableau d’affichage dans la deuxième partie de la prolongation grâce à Messi avant que Mbappé égalise sur penalty (3-3).
Il fallait un vainqueur et à la loterie des tirs au but, Coman et Tchouameni craquaient en ratant leur tir. La chance avait choisi son camp car il en faut toujours un peu pour gagner la Coupe du Monde. La troisième étoile ira sur le maillot de l’Argentine, la France attendra quatre ans, en 2026 pour la décrocher.

Mbappé dans l’histoire

Un triplé dans une finale de Coupe du monde, ce n’est pas inédit, mais cela ne s’était produit qu’à une seule reprise, en 1966, et il était l’œuvre de l’Anglais Geoffrey Hurst contre l’Allemagne à Wembley.

Celui de Mbappé restera dans l’histoire quelle que soit l’issue de ce match complètement dingue, d’autant qu’il permet au Français de passer devant Messi au classement des meilleurs buteurs de la compétition avec huit réalisations dans le tournoi, une performance que peu de joueurs ont réalisé avant le gamin de Bondy.
Ils ne sont que sept à avoir marqué autant de buts dans un seul et même tournoi depuis 1930. Mbappé intègre un cercle très fermé réservé jusqu’ici à une poignée de joueurs qui ont marqué l’histoire de ce sport (Ronaldo le Brésilien, Gerd Muller, Just Fontaine…).

Auteur de douze buts en quatorze matchs de Coupe du monde, dont quatre en deux finales, Kylian Mbappé est devenu ce dimanche le premier joueur de l’histoire à inscrire au moins dix buts avant 24 ans. Mbappé a également égalé un record vieux de 60 ans, puisque seul Vava avait réussi cet exploit de marquer des buts dans deux finales consécutives, c’était avec le Brésil en 1958 et en 1962.
Gilbert DULAC

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.