Recherche

Accueil > Aix Marseille > Société > Fondation La France s’engage. François Hollande à Marseille à la rencontre des (...)

< >

Fondation La France s’engage. François Hollande à Marseille à la rencontre des associations lauréates ’Des Étoiles et des Femmes’ et ’Arts et Développement ’

jeudi 1er avril 2021

Dans sa nouvelle fonction de président de la Fondation « La France s’engage », l’ancien chef de l’État était à Marseille pour rencontrer les acteurs et bénéficiaires de l’association « Arts et Développement » implanté depuis 30 ans sur Marseille afin de développer l’accès à la culture à des jeunes issus des quartiers prioritaires.

JPEG - 122.6 ko
François Hollande avec les enfants dont s’occupent l’association Arts et développement à Marseille © Bruno Angelica

Investi dans sa nouvelle fonction, l’ancien président de la République, François Hollande, était en visite à Marseille, pour rencontrer deux associations lauréates de la Fondation "La France s’engage" qu’il préside. Créée en 2017, cette fondation s’inscrit dans la prolongement du programme de soutien à l’innovation sociale « La France s’engage » initié par l’État en 2014.

Après des échanges dans la matinée avec différents acteurs du traiteur solidaire « Des Étoiles et des Femmes », œuvrant pour l’insertion des femmes en situation de précarité, l’ancien chef de l’État, après un échange avec le maire de Marseille, Benoît Payan, a assisté dans l’après-midi à un atelier d’éducation populaire au sein de la cité Consolat (15e arrondissement) menée par l’association « Arts et Développement », avant de prendre part à une table ronde, au Carburateur- Pôle de l’Entrepreneuriat (Chemin de la Madrague-Ville (15e), réunissant les partenaires financiers et institutionnels de l’association.

Tout ce que propose "Arts et Développement" donne une bonne image de Marseille

L’ancien Président a rappelé la raison d’être de la Fondation « qui est de s’engager sur la durée avec des associations œuvrant pour l’Économie Sociale et Solidaire. » Il précise : « C’est ce que nous avons décidé de faire avec "Arts et Développement". Tout ce que propose cette association donne une bonne image de Marseille. Elle montre qu’on innove dans cette ville, qu’on cherche, qu’on trouve. Nous avions au départ, la première année, peu de projets culturels qui étaient portés par "La France s’engage". Aujourd’hui, c’est différent. Nous nous intéressons de plus en plus à la culture, en tant que vecteur d’émancipation. »

Un montant 300 000 euros sur 3 ans alloué par la Fondation "La France s’engage"

Il évoque la démarche de soutien décidée par la fondation. « Nous recevons 500 dossiers par an, et n’en retenons que 200 dans une première phase de sélection, avant de ne choisir que 15 lauréats. Nous travaillons suivant différents critères, précis. Le premier concerne l’innovation que doit porter le projet, le deuxième est celui d’un impact social, fort, qui doit pouvoir changer la vie des gens, et cet élément peut se mesurer concrètement. Le troisième enfin, et à ce titre "Arts et Développement" répond parfaitement au critère, est l’essaimage que le projet doit dégager. Il n’est pas facile de mener et vouloir développer une telle démarche, culturelle, dans plusieurs régions. C’est pourquoi nous avons retenu ce dossier pour y consentir 300 000 euros sur 3 ans, qui doivent également couvrir un accompagnement en termes de compétences. »

Restructurer le réseau des ateliers de rue

Cyril Olivi, le président de l’association « Arts et Développement » ne cache pas sa satisfaction d’autant que les projets sont légion : « Nous proposons des actions menées au sein de 41 quartiers dans toute la France. Nous avons une vraie ambition, une véritable exigence, et sommes acteurs sur quatre sites à Marseille. Nous désirions nous développer au niveau national, et grâce au soutien reçu par la Fondation "La France s’engage", nous pouvons mener à bien cette démarche et restructurer le réseau des ateliers de rue, comme nous le souhaitions. »

Damien Baldin, le nouveau directeur général de « La France s’engage » tient à souligner pour sa part : « C’est un soutien unique pour l’ESS que nous consentons sur 3 ans et qui va permettre à l’association marseillaise de pouvoir construire dans le temps. "Arts et Développement" vient d’adhérer à notre communauté des 11 premiers lauréats de la fondation. Il faut aussi savoir que nous menons un accompagnement juridique avec nos lauréats. »

La République n’est plus présente dans certains quartiers

Marie Batoux, l’adjointe au maire de Marseille en charge de l’éducation populaire, témoigne : « L’association mène des actions sur des populations éloignées de la culture et du lien social. Les quartiers Nord de Marseille sont souvent bouclés par des réseaux. C’est une réalité avec laquelle il faut composer. Il y a un énorme besoin d’aide et de soutien dans ces territoires. L’idée est de prendre place dans des cités qui ont été délaissées depuis de trop nombreuses années. »

Patrick Soudais, président du Conseil d’administration de la CAF des Bouches-du-Rhône, enchaînait : « Nous sommes un peu dos au mur en ce moment, car la République n’est plus présente dans certains quartiers, et le changement peut passer par la culture. Je rencontre bientôt le maire de Marseille pour échanger sur ces idées. La mixité peut permettre de faire changer beaucoup de choses dans le bon sens. Je suis aussi pour que les Centres sociaux ne soient plus installés systématiquement dans les cités, mais en dehors, à côté, à proximité. A l’avenir, il faudrait réfléchir par bassin de vie et sur des projets. La culture fait partie du social, et par le biais de la famille en l’associant le plus souvent possible, nous pouvons réussir aussi à faire bouger les choses. »
Bruno ANGELICA

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.