Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Provence > Politique > Fowt 2019 : Renaud Muselier réaffirme le front commun des régions Sud, (...)

< >

Fowt 2019 : Renaud Muselier réaffirme le front commun des régions Sud, Occitanie, Bretagne et Pays de la Loire pour le développement de l’éolien en mer flottant

lundi 29 avril 2019

Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, vient de se rendre à Montpellier à l’occasion du salon Floating Offshore Wind Turbines (Fowt) 2019. Cet événement mondial dédié à l’éolien flottant, était cette année marqué par le soutien collectif des Régions Sud, Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée, Bretagne et Pays de la Loire. Ensemble, ces régions ont réaffirmé leur ambition commune : développer l’éolien en mer flottant sur les façades méditerranéenne et atlantique.

JPEG - 58.9 ko
Fowt 2019 à Montpellier en présence de quatre régions réunies pour le développement de l’éolien en mer flottant (Photo J.P. Garufi)
JPEG - 124.3 ko
La Région Occitanie a accueilli le salon FOWT au Corum : la filière de l’éolien flottant s’organise (Photo J.P. Garufi)

Une édition 2019 qui a conforté et amplifié le succès de Fowt 2018 qui a rassemblé près de 800 participants de 25 nationalités différentes à Marseille, et dans un contexte national et international prometteur. Et l’événement a pris toute sa dimension internationale avec la présence de plus de 50% de participants étrangers et de nombreuses délégations et entreprises internationales. Renaud Muselier devait, à cette occasion, féliciter en premier lieu les 3 co-organisateurs de ces rencontres : le Pôle mer Méditerranée, la CCI Marseille Provence et France énergie éolienne « qui travaillent main dans la main depuis 6 ans pour faire de cet événement un véritable point d’étape dans le développement de cette filière ». Avant d’insister sur le rôle des régions dans le développement« essentiel » de cette filière -qu’il présente comme une filière d’avenir- « que ce soit à travers nos investissements dans les infrastructures, notre soutien aux écosystèmes d’entreprises ou encore le soutien politique indispensable dans cette période charnière », indique-t-il. Rappelle que, dès son élection à la présidence de la Région, il a souhaité que cette filière devienne une référence en matière d’environnement, de croissance verte et de préservation de la biodiversité « mais surtout que les 5 millions d’habitants s’y sentent bien ». Le président revient notamment sur une Région zéro plastique en 2030, du photovoltaïque sur les toits des lycées « le soutien aux entreprises vertes de la région en consacrant notamment 30 % de notre fonds économie », un réseau routier équipé de bornes électriques, des lignes de bus électriques et au GNL et enfin « l’accélération des énergies renouvelables à travers des appels à projets spécifiques ». Plus de 25 % du budget d’intervention soit plus de 450M€ en 2019 est consacré au Plan Climat voté par la Région et d’ici à la fin de ce mandat, cette proportion aura atteint plus d’un tiers.
Il revient sur l’éolien offshore flottant : « Nos régions méditerranéennes cumulent de nombreux atouts pour le développement de cette filière. Nous avons une ressource en vent exceptionnelle, des conditions de sol très favorables, des conditions météocéaniques simples avec une hauteur de houle limitée, peu de courant mais également des infrastructures portuaires accessibles et engagées ». Renaud Muselier met en exergue une année 2018 marquée de moments forts pour cette filière : « L’arrêté d’autorisation concernant le projet de ferme pilote Provence Grand Large d’EDF a été délivré par le Préfet courant février. Le site d’essai Mistral a obtenu une autorisation d’exploitation jusqu’en 2026. Il permettra aux acteurs de mener des études et des expérimentations en conditions réelles ». Il souligne également : « Un Appel de la Méditerranée pour l’éolien offshore flottant a été lancé au mois de Juillet 2018. Ce manifeste signé par 80 acteurs a permis à nos deux régions d’affirmer une volonté commune de développer cette filière ». Alors, si à l’échelle nationale, la publication de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) « voit ses ambitions bien inférieures à celles des territoires et des acteurs, nous ne baissons pas les bras et notre mobilisation est d’autant plus déterminée. Nous avons en France une ingénierie de pointe avec les meilleurs experts mondiaux. Cette technologie doit être exportée et mise au service de l’ensemble des pays qui sont acteurs de cette filière ». Et de conclure par une pressante invitation : « Continuons à nous mobiliser tous ensemble. Il est tant que les bonnes intentions laissent place aux actions. Notre responsabilité est bien sûr politique, économique, culturelle, mais elle est avant tout morale. Alors donnons-nous les moyens de réussir, nous le devons aux générations futures ».
Michel CAIRE

Des régions unies pour le développement de l’éolien en mer flottant : elles ont dit

Carole Delga, présidente de la région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée
« Nos Régions, aux côtés de la Communauté de la Mer, sont aujourd’hui engagées dans un combat commun : porter une transition énergétique ambitieuse pour notre pays, notamment tournée vers le développement des énergies marines renouvelables et de celui de l’éolien en mer flottant. Nos façades maritimes, de Méditerranée comme d’Atlantique, sont prêtes et ont tous les atouts nécessaires pour cela. L’État doit se mobiliser. Car il ne s’agit pas là de défendre les intérêts de quelques-uns mais bien d’assurer à la France une indépendance énergétique pérenne. »

Loïg Chesnais-Girard, président de la région Bretagne
« L’objectif défini par les Régions d’installer, d’ici 2030, 4 GW d’éoliennes flottantes en France, dont 1,5 GW pour la Bretagne, d’ici 2030 est un objectif réaliste et nécessaire pour mettre sur pied la filière, créer des emplois sur nos territoires et réduire rapidement le coût de l’électricité produite. La Bretagne a fait le travail pour déterminer des zones propices en mer pour ses futurs parcs. Les infrastructures portuaires sont prêtes. Toutes les conditions sont réunies pour faire de l’éolien offshore une vraie réussite. Il est maintenant indispensable de définir une Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) ambitieuse sur le volet éolien en mer afin de répondre aux enjeux climatiques qui nous obligent. »

Renaud Muselier, président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur
« Forte de ses vents et de la mer Méditerranée, la région Sud est un terrain de jeu idéal pour l’éolien flottant. A travers notre Plan Climat, lancé en 2017 et avec l’ensemble des acteurs régionaux, nous agissons collectivement pour réaffirmer avec force le dynamisme de cette filière d’avenir. Malgré les chiffres et les échéances annoncées par le Gouvernement en décembre, il est important que nous soyons retenus pour les prochains appels d’offres commerciaux. Nous ne pouvons pas laisser passer une telle opportunité. Il est temps que les bonnes intentions laissent la place aux actions. »

Christelle Morançais, présidente de la région Pays de la Loire
« La Région des Pays de la Loire poursuit sa politique volontariste en faveur du développement de la filière des EMR qui s’inscrit dans notre plan régional pour l’ambition maritime adopté en juin 2018. À la clef, ce sont des milliers d’emplois directs et indirects qui sont concernés mais aussi le succès de la transition écologique qui est engagé. Pour cela, il faut que la prochaine programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) soit plus ambitieuse pour le développement de l’éolien en mer. Il est également indispensable que les deux premiers parcs éoliens posés au large de nos côtes se concrétisent. C’est pour accompagner l’élan des EMR au niveau national que les Pays de la Loire sont ravis de rejoindre Fowt pour sa 6e édition. »

A lire sur le même sujet
- Fowt 2018 à Marseille - Éolien offshore flottant : à quand le lancement du déploiement commercial ?
- Énergies renouvelables : Les éoliennes flottantes ont le vent en poupe - entretien avec avec Bruno Geschier, Directeur commercial et marketing Ideol (1/2)
- Énergies renouvelables : Les éoliennes flottantes ont le vent en poupe (2/2) - entretien avec Renaud Muselier, Président de Provence-Alpes-Côte d’Azur
- Éolien Offshore Flottant : Prendre l’eau pour ne pas manquer d’air

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.