DestiMed

Accueil > Provence > Economie > François de Canson, président du CRT Sud, mobilisé pour défendre le (...)

< >

François de Canson, président du CRT Sud, mobilisé pour défendre le tourisme

samedi 20 février 2021

En ce début d’année 2021, le flou est toujours de mise pour le tourisme. Le glas de la crise sanitaire est loin d’avoir sonné et les acteurs du secteur attendent en vain des signes de reprise ou des directives claires de la part du Gouvernement. Pour François de Canson, il est hors de question de baisser les bras. Le président du Comité Régional de Tourisme (CRT) demande à tous de rester dans les starting-blocks.

PNG - 973.9 ko
François de Canson s’engage pour la relance du tourisme ©Alain Blanchot.

Le message du responsable du CRT est clair et tient en quelques mots : « Cette situation inédite et difficile ne doit en aucun cas nous décourager. C’est en anticipant, dès maintenant, le retour d’un contexte plus favorable que nous impulserons une reprise plus forte. Le Comité Régional de Tourisme et ses partenaires régionaux sont plus que jamais mobilisés pour préparer la relance de l’activité touristique du printemps et de l’été ».

Les taux d’occupation en léger rebond

Le contexte incertain et les mesures sanitaires liées à l’épidémie (fermeture des bars, des restaurants, des lieux culturels, des remontées mécaniques…) ont fait chuter les réservations notamment dans les stations de ski où l’interdiction d’ouvrir les remontées mécaniques à fortement impactée l’activité. « Au 28 janvier, le taux d’occupation prévisionnel dans les hôtels des Alpes du Sud était en baisse de 50% par rapport à 2020 », constate François de Canson. Au niveau régional, la situation n’est guère plus reluisante avec un taux d’occupation moyen dans l’hôtellerie en chute de 46% par rapport à 2020.

Pourtant, l’élu refuse de voir le verre au trois-quarts vide et note un frémissement de relance. Au centre des attentions : les taux d’occupation en léger rebond, notamment dans les Alpes du Sud où les professionnels évoquent une progression de 3,7 points par rapport aux vacances de Noël. Plus largement, dans la région Sud, cette même donnée a progressé de 2,6 points entre fin janvier et début février.

Enfin, les recherches effectuées par les Français pour un séjour sur les bords de la Méditerranée sont en nette progression (+50% entre fin janvier et début février), ce qui laisse espérer un rattrapage sur les réservations de dernière minute. Et, pour la deuxième semaine de février, les recherches de logements touristiques progressent et se rapprochent du niveau de 2020.

Le Var dans le top 3 des réservations en France

Dans ce panorama, le Var se situe dans le Top 3 des départements français ayant enregistré le plus de réservations en janvier. Ce qui conforte le président du CRT, dans un optimisme raisonné : « Si modestes soient-ils, ces signes de reprise prouvent que cette situation inédite et difficile ne doit en aucun cas nous décourager. Bien au contraire. Des comités de pilotage se sont réunis pour mettre sur pied un plan de bataille collectif, qui sera ainsi prêt à être déclenché le moment venu ».

En parallèle, le collectif #OnATousBesoinDuSud continue à unir ses forces pour séduire les touristes français, comme il l’a fait l’été dernier. Fin mai 2020, il avait impulsé la plus grande campagne jamais réalisée, en France, pour la destination. Grâce à cette action, la Région a connu, une progression de près de 20% de la clientèle française en juillet et août (source Insee hôtellerie). L’objectif est de ne pas prendre de retard sur les concurrents européens qui seront prêts au moment de séduire à nouveaux les clients potentiels. « En Europe, la plupart des destinations travaillent d’ores et déjà à la réouverture. Les enjeux sont colossaux et les délais incertains, liés en particulier aux règles qui entreront en vigueur après les campagnes de vaccination », conclut François de Canson.
Gilles CARVOYEUR

Un plan de bataille en trois points

Cette relance repose sur des actions menées sur trois fronts : la France, l’Europe et le terrain.

La France

Le CRT, la Région Sud, les Départements et les grandes destinations vont poursuivre la dynamique collective en vue de la campagne #OnATousBesoinDuSud 2021. Celle-ci repose sur :
• Un budget de près d’un million d’euros, abondé par les différents partenaires et la Région Sud.
• Un dispositif précis pour stimuler les achats de séjour chez les clientèles les plus contributrices à notre économie.
• Une communication sur les réseaux sociaux via des ambassadeurs, comme au printemps et à l’été 2020.

L’Europe

Pour être visibles dans le contexte international, il faut jouer collectif. Avec les autres régions françaises, réunies sous la bannière d’Atout France, les partenaires des marques monde Provence, Alpes et Côte d’Azur vont s’associer dans cette nouvelle campagne nommée #ExploreFrance. Au travers de ce collectif, la région Sud reste celle qui contribue le plus. Comme le précédent, ce dispositif comportera un volet consacré au gain de notoriété et un autre pour l’optimisation des prospections commerciales.

Le terrain

Sur le marché français, des formations et des mises en relation entre les offres (hébergeurs, agences réceptives, offices de tourisme…) et les distributeurs tour-opérateurs ou agences de voyages de l’autre seront mis en place. Le but : permettre à ces derniers de remplacer leurs produits internationaux, qui ne seront toujours pas disponibles cet été.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.