Recherche

Accueil > Ailleurs > Economie > GRTgaz :Bilan 2020 pour le gaz et les gaz renouvelables en Provence-Alpes-Côte

< >

GRTgaz :Bilan 2020 pour le gaz et les gaz renouvelables en Provence-Alpes-Côte d’Azur

jeudi 18 mars 2021

Georges Seimandi, Délégué Territorial Rhône-Méditerranée de GRTgaz, a présenté le bilan gaz et gaz renouvelables 2020 de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Deux choses sont à retenir : l’hydrogène voit sa part augmenter et la grande industrie confirme son intérêt pour le gaz.

PNG - 518.4 ko
©GrtGaz

En 2020, la consommation de gaz pour la région Provence-Alpes-Côte d’Azur a enregistré une baisse globale de 7% par rapport à 2019, avec 40 milliards de kilowattheures (kWh). « Ce ralentissement est en partie dû à des températures particulièrement clémentes, 2020 ayant été l’année la plus chaude jamais enregistrée en France depuis 1900. Certains s’attendaient à ce que les confinements impactent les volumes à la hausse, la chaleur a finalement permis d’être plus économe. » En revanche, il est intéressant de noter que la grande industrie a été marquée par une légère augmentation (+6%) dans la région.

Gaz renouvelables : l’hydrogène gagne des parts de marché

« Dans le contexte de la publication des plans européens et français, l’année 2020 a été, sans conteste, celle de l’accélération de la filière hydrogène pour GRTgaz. » Jupiter 1000, premier démonstrateur de Power to gaz de France, situé à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) a réalisé les premières injections dans son réseau.« Plus largement, en France, l’entreprise a enregistré 30 demandes de raccordements, de projets de toute nature pour du gaz de synthèse et d’hydrogène. »

Du côté de la méthanisation, en 2020, 3 sites ont injecté du biométhane en Provence-Alpes-Côte d’Azur, pour une capacité totale de production de 48 GWh/an, l’équivalent de la consommation de plus de 3 750 logements. « Une trentaine de dossiers sont déjà à l’étude, soit une accélération de 42% par rapport à 2019. Il semble clair que les acteurs de la région placent de grands espoirs dans le développement de la filière biométhane. »

Le GNV/bioGNV en faveur de la mobilité durable

Autre sujet de satisfaction : « L’utilisation du GNV (Gaz Naturel Véhicule)/bioGNV a nettement progressé en 2020. » Ainsi, près de 119 camions (+22%), 244 bus et cars (+59%) sont en circulation en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Au niveau de leur ravitaillement, 9 stations publiques (4 autres stations à venir) sont à leur disposition. Il faut savoir que le GNV/bioGNV est une alternative efficace de décarbonation pour le secteur des transports et qu’un véhicule au bioGNV émet 3,5 fois moins de CO2 qu’un diesel.

Dans le cadre de ses actions en faveur de la qualité de l’air dans les zones concernées, les Plans de Protection de l’Atmosphère (PPA), la Direction Régionale Provence-Alpes-Côte d’Azur de l’Ademe et la Région Provence-Alpes- Côte d’Azur ont mis en place un dispositif de soutien à la mobilité au Gaz Naturel Véhicule, le plan « zéro émission sur route » (2021-2023). Ce dernier favorise l’émergence de nouvelles stations GNV.

GRTgaz, un acteur engagé dans l’emploi et des investissements

Georges Seimandi, de rappeler : « GRTgaz est un véritable acteur économique de la région avec 123 employés et une exploitation de 1 460 kilomètres de réseau. En 2020, l’entreprise a investi 18 millions d’euros en Paca pour assurer la sécurité d’approvisionnement, entretenir et moderniser ses installations et accélérer son soutien à la transition énergétique »
Mathieu Seller

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.