Recherche

Accueil > Provence > Politique > Gardanne. Pose de la première pierre d’un pôle d’entreprises et de services (...)

< >

Gardanne. Pose de la première pierre d’un pôle d’entreprises et de services dans le ’Puits Yvon Morandat’

lundi 12 avril 2021

« Gardanne a pris le parti de se réinventer en s’appuyant sur ses fondations et ses forces. Gardanne est le creuset d’histoires industrielles, familiales et sociales. Gardanne est héritière de ces lieux emblématiques des bassins miniers de Provence. Et c’est sur cet ensemble que votre ville s’est appuyée pour trouver un second souffle », a déclaré Renaud Muselier, président de Provence-Alpes-Côte d’Azur, président de Régions de France, à l’occasion de la pose de la première pierre du pôle d’entreprises et de services dans le « Puits Yvon Morandat ».

JPEG - 138.6 ko
Pose de la première pierre d’un futur pôle d’entreprises et de services dans le ’Puits Yvon Morandat’ © Claude Almodovar

Depuis 2009, une vingtaine d’entreprises innovantes dans les domaines de l’e-commerce, du design ou encore de l’environnement ont fait le choix de s’implanter sur l’ancien carreau minier de 14 hectares. « Parmi elles, certaines ont pu compter sur le soutien régional afin de financer des études ou la construction de bâtiment bioclimatiques exemplaires. C’est notamment le cas de "HighTaix" qui a bénéficié de 250 000 € pour la construction de son siège social ou encore d’UB4kids qui a reçu 44 000 € pour le financement d’une étude de faisabilité ». La Commune a également bénéficié de l’appui régional avec plus de 700 000 € consacrés à la réhabilitation des bâtiments industriels du site dans le cadre de l’Appel à projet Patrimoine Industriel 2018.

« Un lieu ancré dans l’histoire, tourné vers l’avenir »

JPEG - 78 ko
"Le puits Yvon Morandat" s’élève dans le ciel de Gardanne, un vestige qui rappelle les milliers de mineurs qui sont descendus dans ses entrailles © Claude Almodovar

Il s’agit d’un lieu ancré dans l’histoire, tourné vers l’avenir, rappellera Renaud Muselier qui considère que « le Puits Yvon Morandat a cette force que peu de lieux connaissent. Il faut l’utiliser ». La pose de cette première pierre « marque une nouvelle étape : Nous transformons ici 14 hectares en pôle économique, dédié au développement durable et à l’innovation. C’est considérable et c’est crucial pour l’avenir ». Le président de Région cite notamment l’implantation d’un hôtel d’entreprises innovantes, un éco-quartier et un programme immobilier durable et écologique. « Il permettra de faire grandir la famille gardannaise dans un environnement unique sur le territoire métropolitain. Il permettra de loger des familles entières qui donneront une deuxième vie à ce territoire. Il était évident que la Région serait à vos côtés dans cet investissement d’avenir ». Occasion également de rappeler les différents projets écologiques en cours sur Gardanne et notamment sur ce site. « Nous sommes ici sur un territoire où les projets « hydrogène » sont de grande qualité. H2 Gardanne qui travaille sur la mobilité lourde hydrogène (camions, bennes à ordures ménagères) et dont le carburant sera produit sur le site à partir de l’électricité renouvelable photovoltaïque. Hybiol et Hynovera, sont autant de projet qui permettront d’accélérer la décarbonation de notre région ».

Gardanne s’inscrit complètement dans la COP d’avance

Pour Renaud Muselier la ville de Gardanne « s’inscrit complètement dans la "COP d’avance" », avec notamment l’équipement photovoltaïque de parkings et de toitures. Répartis sur 35 sites, les travaux ont démarré l’année dernière et devraient durer quatre ans pour produire plus de 4,5 GWh d’électricité renouvelable, soit l’équivalent de l’alimentation d’électricité de 4 000 foyers. Des projets accompagnés par la Région à hauteur de 700 000 euros ». De même, sur le site, Renaud Muselier indique : « on entend exploiter le potentiel énergétique des eaux de mines via le plus grand puits minier d’Europe, comme l’énergie solaire pour alimenter, chauffer et climatiser les bâtiments ». Et de considérer : « Ces projets de géothermie et de récupération de chaleur s’inscrivent là encore complètement dans l’objectif de neutralité carbone que s’est fixé la Région ».

Porté par la SAS Energie Solidaire, ce programme doublement labellisé Ecoquartier et Quartier Durable Méditerranéens a bénéficié de 1,4M€ de soutien régional . Il accueillera en son cœur, la future Cité des Sciences que la Région s’est engagée à accompagner pour 4.6 M€. Situé dans le hall des mineurs, les vestiaires, le chevalement et la pinède, ce « Puits de sciences » sera un espace de découverte et d’échange entre le grand public et les entreprises autour des thématiques scientifiques, technologique et énergétiques.

« Un écoquartier exceptionnel au cœur des Bouches-du-Rhône »

Avec plus de 7M€ d’engagement, la Région Sud accompagne la ville de Gardanne de la phase d’étude jusqu’à la construction pour « cet Ecoquartier exceptionnel au cœur des Bouches-du-Rhône », indique Renaud Muselier avant de s’adresser au maire de Gardanne, Hervé Granier, président de la Semag : « Malgré un contexte économique difficile, vous êtes aux côtés des Gardannais en préservant au maximum les emplois. Altéo, ou encore la centrale charbon sont en pleine reconversion. Vous pouvez continuer à compter sur la Région pour vous aider à relever ces défis. ».

« Face à cette troisième vague, la Région prendra donc son destin en main »

Renaud Muselier ne manque pas d’évoquer la crise de la Covid. Il annonce : « Face à cette troisième vague, la Région prendra donc son destin en main ». Occasion pour lui de dénoncer « l’échec » du traitement de la crise sur le plan sanitaire. Parmi les raisons de cet échec, il fustige : « L’arrogance du Conseil Scientifique et de Monsieur Salomon, Directeur général de la Santé, est flagrante. Pour eux les masques étaient inutiles, les tests pas nécessaires, les traitements pas efficaces, les autotests pas fiables, les vaccins pas urgents et les critères pas stables. Cette gestion de crise a été guidée par la culture du retard et de l’ultra-précaution, sans jamais qu’ils ne reconnaissent leurs erreurs, ni ne s’excusent ». En revanche, poursuit-il : « Le traitement de la crise économique a été parfait, que ce soit chez Madame Borne, ou Monsieur Bruno Le Maire, avec l’aide d’acteurs essentiels comme la Caisse des Dépôts ou la Banque des Territoires ». Et de conclure : « L’essentiel est que chaque minute des mois à venir soit consacrée à vacciner, vacciner et encore vacciner, pour le retour à la vie, une bonne fois pour toutes ».
Michel CAIRE

Étaient également présents pour la pose de la première pierre d’un pôle d’entreprises et de services dans le « Puits Yvon Morandat » : Richard Curnier, directeur régional de la Banque des Territoires, Bruno Cassette, sous-préfet d’Aix-en-Provence, d’Olivier Sichel, directeur de la Banque des Territoires, Gérard Bramoulé, Premier vice-président de la Métropole Aix-Marseille-Provence et Luc Bouvet, Directeur régional Eiffage Construction.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.