Recherche

Accueil > Aix Marseille > Politique > Guy Teissier présente la contribution de MPM à la stratégie économique de la (...)

< >

Guy Teissier présente la contribution de MPM à la stratégie économique de la future métropole Aix-Marseille-Provence

jeudi 25 juin 2015

JPEG - 150.7 ko
Guy Teissier présente la contribution de MPM à la stratégie économique de la future métropole Aix-Marseille-Provence (Photo Robert Poulain)

Le président de MPM, Guy Teissier, au lendemain de la présentation des travaux de l’économiste Christian Saint-Etienne sur la métropole réalisés à la demande de la CCI Marseille Provence, a dévoilé « la contribution de la communauté urbaine MPM à la stratégie économique de la future métropole ». Précisant bien qu’il ne s’agit pas « d’hégémonie » mais « d’une contribution » une manière d’apporter « notre pierre à l’édifice ». Insistant sur le fait qu’il n’en oublie pas pour autant les Présidents d’EPCI et maires, qui étaient présents pour la plupart dans l’hémicycle du siège de MPM, ce jeudi 25 juin. Et de revenir sur les conclusions de l’étude du Pr. Christian Saint-Étienne. S’avouant être rassuré de constater que l’analyse de cet économiste sur les faiblesses et atouts du territoire était tout à fait « en phase » avec les constats « que nous faisons nous-même depuis de nombreuses années ». « Il ne nous a pas appris grand-chose, poursuit-il,mais il nous a fait rêver ». Regrettant : « Nous n’avons pas de baguette magique, il manque des moyens pour la construction de cette métropole ». « Et à ce niveau-là, ajoute-t-il, le Pr. Saint-Étienne ne peut pas nous apporter des clefs ».
Le président de MPM de planter le décor de la future métropole « qui est un échelon pertinent ». Il aborde la question de la concurrence des territoires « qui s’arbitre à l’échelle des grandes métropoles, en France et à l’international ». Parle « d’une compétition féroce à l’intérieur et à l’extérieur du territoire. Il faut être tout le temps à l’offensive ». De mettre en exergue que l’innovation, créativité, formation, culture, mobilité, cadre de vie, environnement sont devenus «  les éléments forts de l’attractivité pour les investisseurs et entrepreneurs et plus généralement pour les talents ». Dans ce contexte, considère-t-il : « L’échelon pertinent pour engager une démarche active de marketing territorial, c’est celui de la métropole. » Le bon échelon aussi pour les grands schémas d’organisation. A l’instar de MPM aujourd’hui, elle devra être « l’ensemblier » de toutes les forces vives du territoire puisque la métropole « sera l’autorité organisatrice ». « 
Au niveau de l’attractivité, le président de MPM juge : « Des atouts, notre territoire n’en manque. Il n’a pas fallu longtemps au Pr. Saint-Étienne pour s’en rendre compte ». Et de citer, entre autres, Euromed, «  la plus formidable rénovation urbaine d’Europe », le Port, Aix Marseille Université (AMU), les filières d’excellence. Enfin il en viendra au cadre de vie et la qualité de l’environnement qui font également partie « des critères de choix d’implantation des entreprises ». Estimant que, in fine : « tous ces atouts, pourtant pas suffisants, sont les fondations sur lesquelles il faut s’appuyer ».
Il s’inscrit enfin dans les défis à relever. Outre le défi majeur de la promotion du territoire, il constate :« Nous devons faire face au déficit d’emplois privés ». Le président préconise alors un renforcement et surtout un développement « des relations avec le monde économique et l’entreprise ». Pour ce faire, il rappelle avoir mis sur pied une Direction générale entièrement dédiée à l’économie. Les objectifs qui lui ont été assignés explique-t-il, sont : analyser objectivement les atouts et les faiblesses du territoire ; poser une vision stratégique s’inscrivant dans la perspective métropolitaine ; définir des actions prioritaires «  à mettre en œuvre dès à présent ». Et Guy Teissier de se réjouir : «  Les équipes, même squelettiques ont relevé le défi. » Avant d’asséner« Ce sont les fonds qui nous manquent. La fusion des budgets des 6 EPCI ne suffira pas, il nous faut plus d’argent que cela. Mais on peut faire une métropole de projets. » Et de définir ainsi la contribution de MPM à la stratégie économique de la future métropole qui a donné lieu à un document très détaillé, présenté par Jean Philippe Hanff, Directeur Général Adjoint du développement économique.
Patricia MAILLE-CAIRE

Synthèsedu document de la contribution de MPM à la stratégie économique de la future métropole

Axe 1-Mener à bien les grands projets structurants
1- Les projets de filières industrielles et les lieux emblématiques de l’innovation
Le développement de filières industrielles ambitieuses, structurant durablement un large tissu de petites et moyennes entreprises, est un objectif stratégique prioritaire pour Marseille Provence Métropole et la future Métropole. Adossées au potentiel de recherche et d’innovation du territoire, ces filières d’avenir modélisent l’industrie du futur, créent de nouveaux emplois et renforcent l’attractivité du territoire. La contribution de Marseille Provence Métropole à ces projets se situe à plusieurs niveaux et notamment sur les problématiques foncières et immobilières, le financement d’infrastructures ou l’aménagement des dessertes.
-Le Projet Henri Fabre, l’entreprise étendue L’usine du futur en Provence »
-Marseille Immunopôle : « construire une référence mondiale en immunothérapie »
- Technopôle de Château Gombert, « inventer l’industrie de demain »
-Quai numérique : « créer un lieu totem qui incarne la dynamique French Tech »
-Pôle Média Belle de Mai : « déployer la filière image »
2-Les projets urbains d’échelle métropolitaine
L’hyper centre-ville de Marseille, véritable produit d’appel pour une politique touristique et culturelle ambitieuse, doit être confirmé comme le premier pôle commercial de la ville. La réussite d’Euromed 2 sur le secteur Nord de Marseille est, à l’horizon 2025, un élément important de la stratégie de développement économique de Marseille Provence Métropole et au-delà de la Métropole. Le Grand Port Maritime de Marseille est à la fois un poumon économique pour la Métropole et un objet industriel et urbain qui doit s’articuler avec son territoire environnant, l’évolution de la ville et Euroméditerranée. Il est aujourd’hui impératif d’amplifier cette dynamique.
- Grand Centre-Ville : « Poursuivre et amplifier la dynamique engagée »
- Euroméditerranée : « Incarner l’ambition partagée portée par Euromed 2 »
- Le Projet Charte Ville-Port : « accompagner le développement de l’économie portuaire »

Axe 2 : améliorer la compétitivité du territoire
1-Devenir l’écosystème de référence en Europe du Sud en matière d’innovation
L’innovation va de pair avec la métropolisation car elle puise ses ressources dans les fonctions métropolitaines supérieures (recherche, enseignement, ingénierie, financement, culture..). Porteuses d’image positive, les concentrations stratégiques de ces fonctions, leurs cohérences, complémentarités et visibilité, sont les conditions de l’émergence, du développement et de l’ancrage des activités d’avenir sur les territoires. L’investissement dans la recherche, l’intensification des coopérations entre la recherche et l’économie, l’appui à la création d’entreprises, l’attention portée aux innovations d’usage qui répondent à des nouveaux besoins sociétaux (santé, environnement, transport..) sont les pivots de l’action publique pour opérer ces transformations.
- Mobiliser les excellences métropolitaines : « une politique de filière ambitieuse et intégrée »
- Renforcer la dynamique de l’entreprenariat innovant sur le territoire
- Renforcer les outils de marketing et la gouvernance de l’innovation
- Positionner MPM en mode smartcity
- Investir dans l’enseignement supérieur et la recherche
2- Favoriser et accompagner la création et le développement des entreprises
La redynamisation économique du territoire passe d’abord par la création et surtout le développement des entreprises. Pour les accompagner dans ces étapes, Marseille Provence Métropole va renforcer son dispositif de suivi des entreprises afin de mieux anticiper leurs besoins. Elle va également développer des services d’accompagnement et une offre foncière et immobilière en adéquation avec leurs attentes.
- Favoriser l’entrepreneuriat et la création d’entreprises
- Accompagner le développement des entreprises industrielles et tertiaires du territoire
- Étude pour la mise en place d’un « guichet unique » pour les entreprises du territoire
3- Proposer une gamme complète des produits immobiliers et fonciers pour les entreprises
A l’échelle de Marseille Provence Métropole mais aussi de l’ensemble de la future Métropole Aix-Marseille Provence, le manque de foncier pour l’entreprise est un facteur limitant majeur du développement économique. Cette difficulté se pose en particulier pour l’offre destinée aux activités productives, artisanales et logistiques. Elle se pose aussi pour l’offre thématisée destinée aux entreprises technologiques ou industrielles recherchant un effet de lisibilité de « Pôle » : Henri Fabre, Marseille Immunopôle, Biosanté, Offshore et sous-marin…A ce jour, il n’existe pas suffisamment d’espace foncier public libre à aménager ou rapidement mobilisable. Marseille Provence Métropole et la ville-centre devront veiller à préserver des surfaces dédiées au développement.
- Répondre aux besoins spatiaux des grands projets structurants et des filières prioritaires
- Trouver le foncier nécessaire au développement de l’industrie et de la logistique
- Concevoir l’implantation des espaces économiques en adéquation avec les besoins des territoires et des entreprises
- Répondre aux besoins de l’économie résidentielle et de l’économie de proximité
4-Permettre le déploiement des grandes infrastructures qui structurent le développement
Marseille Provence Métropole est l’une des grandes métropoles portuaires mondiales qui affirme aujourd’hui sa vocation euro-méditerranéenne. Les grandes infrastructures, qui positionnent Marseille Provence Métropole dans les flux d’échanges, sont essentielles au concept même de « métropole », et constituent un avantage comparatif majeur dans la concurrence que se livrent les métropoles à l’heure de la mondialisation. Le secteur de la logistique, armature de notre économie territoriale, représente aussi une source importante d’emplois. Sur les 43 500 emplois du GPMM, 22 000 sont concentrés sur le territoire de Marseille Provence Métropole (source OCDE), tandis que la logistique et les transports en représentent environ 16%.
- La place de pôle sud européen des échanges
- Le Grand Port Maritime de Marseille
- La logistique continentale et urbaine
- La grande accessibilité et le projet de ligne nouvelle -Provence Côte d’azur
- Les réseaux de très haut débit

Axe 3 : renforcer l’attractivité
Pour exister sur la scène internationale, Marseille Provence Métropole doit accroître considérablement sa visibilité, son rayonnement et renforcer sa crédibilité en tant que destination économique. Elle doit, dans un même temps, corriger ses faiblesses (déficit d’emplois métropolitains, problèmes de transports urbains, sentiment d’insécurité, ...) et valoriser ses atouts.
1-Accélérer la dynamique des acteurs et booster les atouts du territoire
Des projets de dimension métropolitaine tels que Henri Fabre, French Tech, Marseille Immunopôle, le Technopole Marseille-Provence, PIICTO, Euroméditerranée, ITER existent aujourd’hui en divers points du territoire. Portés par des structures publiques et privées, ils constituent les points d’ancrage du développement économique de la future Métropole et de son attractivité pour les investisseurs et les entreprises.
- Créer la gouvernance économique du territoire
- Organiser le marketing du territoire
2-Conforter la dimension internationale de l’agglomération
Avec plus de 70 représentations consulaires, avec des organisations internationales telles que l’ONUDI, la Banque mondiale, CGLU et des organismes à vocation mondiale tels qu’Ubifrance, l’AFD, l’IRD, l’AVITEM..., avec des jumelages et de nombreux accords de coopération, Marseille Provence Métropole dispose déjà d’une forte reconnaissance internationale. Il s’agit de capitaliser cet atout et de le développer dans le domaine économique.
- Animer les structures de l’agglomération à l’international
- Renforcer nos capacités de prospection et d’accueil
- Miser prioritairement sur les coopérations euroméditerranéennes
- Renforcer la promotion économique internationale du territoire
3-Rayonner par le tourisme et les grands événements
Le tourisme reste une compétence partagée entre les différentes collectivités territoriales. La Communauté urbaine Marseille Provence Métropole a, pour sa part, l’exercice de la compétence « Promotion du tourisme ». Le tourisme s’impose comme un secteur clé de la compétitivité économique du territoire et de ses acteurs. Ainsi, en 2013, pour l’année Marseille Provence Capitale Européenne de la Culture, les Bouches du Rhône ont accueilli quelque 10 millions de touristes (4 millions à Marseille) dont 17% de touristes étrangers, 42 millions de nuitées touristiques... Bénéficiant d’un littoral exceptionnel, abritant le seul parc national périurbain de France, un arrière-pays diversifié et riche d’histoire, 1er port de croisière français, Marseille Provence Métropole doit faire du tourisme un élément de rayonnement national et international.
- Impulser et accueillir de grands évènements
- Amplifier et renouveler l’offre touristique
- Optimiser la qualité d’accueil et des services
4-Rendre l’agglomération attractive pour tous les talents
La culture et les loisirs sont des éléments fondateurs de la nouvelle attractivité métropolitaine. Synonymes de qualité de vie, ils constituent des marqueurs du dynamisme et de la modernité du territoire, une preuve qu’il y fait bon vivre, créer, nourrir des projets d’avenir. Pour attirer les chercheurs, les laboratoires, les étudiants et nous positionner au niveau des grandes métropoles internationales, nous devons être en capacité de séduire les investissements et les talents créatifs, rallier les artistes, les sportifs, d’ici et d’ailleurs, les professions des arts, des spectacles, de l’information…et améliorer nos dispositifs d’accueil.
- Faire venir les chercheurs de niveau international et les laboratoires d’excellence
- Séduire les étudiants étrangers
- Développer et attirer les fonctions métropolitaines

Axe 4 : déployer la métropole proche des territoires
L’économie résidentielle (54 % des emplois salariés de Marseille Provence Métropole) et de proximité (26 000 commerces et artisans sur Marseille Provence Métropole) joue un rôle prépondérant dans la dynamique économique locale du territoire de Marseille Provence Métropole. S’appuyant sur un tissu de TPE/PME au plus près des communes et des noyaux villageois, cette économie du « quotidien » doit se décliner et s’exprimer au travers des différents bassins de vie et d’emplois qui la constituent, afin de garantir un maillage harmonieux et cohérent du territoire.
1-Un développement économique partagé avec tous les territoires
La structuration de la Métropole doit être corrélée à la mise en place progressive d’une gouvernance de proximité par bassin, au service du débat et du consensus sur des sujets d’intérêts communs (schéma de Développement Urbanisme Commercial, schéma implantations etc.) mais aussi des outils de mise en oeuvre de politiques territoriales.
2-Une stratégie territoriale de proximité
En lien avec les questions d’accessibilité, de transport, de voirie et de propreté, Marseille Provence Métropole doit actionner une stratégie territoriale de développement des commerces, de l’artisanat et des TPE. Cela passera notamment par l’établissement de plans d’action de développement territoriaux avec un axe spécifique pour le développement économique de proximité.
- Etablissement des plans d’action de développement territoriaux et plus particulièrement sur l’axe du développement économique de proximité
3-Accompagner les communes dans leur politique en faveur du commerce de proximité et de l’artisanat
Mise en place d’une ingénierie au service des communes : état des lieux, études de faisabilité et de marchés, actualisation des données …en vue d’une aide à la décision
- Mise en place d’une offre de services en coordination avec les communes et les chambres consulaires (CCIMP et chambre de métiers) : aide à la création, cession-reprise, à l’installation, plan de redynamisation commerciale…
- Optimiser le nouveau dispositif fiscal à destination du commerce de proximité dans les quartiers prioritaires
- Conception et réalisation de villages d’entreprises
4-Rendre plus lisible l’offre de services aux entreprises
- Mise en place de 5 développeurs maillant le territoire
- Mise en place d’une coordination avec les chambres consulaires et autres structures économiques sur les différentes missions d’accueil, d’aide et soutien à la création
5-Intégrer la dimension emploi à l’action économie
- Organiser une meilleure coordination Economie/emploi par la mise en place d’une mission Economie Emploi au sein de MPM
- Favoriser le développement des TPE/PME en relation avec les quartiers prioritaires

Phasage des actions prioritaires
Parallèlement au développement des grands projets structurants prioritaires, ce programme d’actions nouvelles incarne la stratégie de développement économique de Marseille Provence Métropole dans la perspective métropolitaine.
2015
- Lancement du projet Lieu Totem Startups numérique
- Adoption de la politique foncière
- Lancement Provence Artistes
- Création Club Open Innovation
- Mise en place de 5 développeurs éco
2016
- Lancement concours méditerranéen création startups
- Inauguration Pôle de création la Cabucelle
- Plans d’action de développement territoriaux
2016 et au-delà dans le cadre de la métropole…
- Organiser la gouvernance économique du territoire
- Travail sur la marque territoriale
- Préparer la création du Conseil de l’Attractivité internationale
-Évolution de Provence Promotion
- Travail sur un Schéma Directeur Universitaire (SDU)
-Lancer le projet de construction d’une salle de 3000 places
- Organiser ou optimiser un Dispositif d’accueil Congrès
- Évaluer/Développer le parc hôtelier.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.