Recherche

Accueil > Méditerranée > Rive Nord > Hyères : Un nouveau lycée Golf-Hôtel pour la sécurité des (...)

< >

Hyères : Un nouveau lycée Golf-Hôtel pour la sécurité des élèves

lundi 15 mars 2021

A la suite de la dernière inondation survenue en novembre 2019, causée par des intempéries dans le Var, le Lycée Golf-Hôtel de Hyères avait été contraint de fermer ses portes pendant une semaine. Renaud Muselier, le président de la Région, s’était alors rendu sur place pour annoncer le démarrage des travaux de réparation, ainsi que la volonté de construire un nouvel établissement scolaire, hors de la zone inondable. Le 11 mars 2021, Renaud Muselier, Hubert Falco et Jean-Pierre Giran étaient sur le terrain du futur emplacement, puis ont visité les infrastructures actuelles, qui accueillent 952 élèves de la seconde à la terminale. L’occasion de présenter les travaux réalisés et de dévoiler la maquette du nouveau bâtiment.

PNG - 848 ko
Les élus visitent l’emplacement du nouveau Lycée Golf-Hôtel de Hyères ©Alain Blanchot

Renaud Muselier voulait que l’établissement soit remis à neuf et que de nouvelles infrastructures sortent prochainement de terre. Il s’agissait avant tout de tenir ses engagements. « Aujourd’hui, avec le dévoilement de la maquette du nouveau lycée, la promesse est tenue. Avec la Métropole Toulon Provence Méditerranée et la Ville de Hyères, nous avons fait le choix d’offrir aux lycéens du Golf-Hôtel un nouvel établissement pour 2024, sur un nouveau site plus sécurisé. Ces infrastructures seront en adéquation avec notre Plan Climat, une ’COP d’avance’, grâce à sa performance énergétique et à sa gestion durable du bâtiment. Cette année, plus que jamais, la santé de chacun est au cœur de nos préoccupations et nous mettons chaque jour tout en œuvre pour ne laisser personne au bord du chemin ».

Un nouveau projet hors de la zone inondable

Il faut avouer que le projet est ambitieux mais nécessaire de par la localisation actuelle. En effet, ce lycée d’enseignement professionnel, comprenant des filières tertiaires, hôtelières et professionnelles, est sur un terrain soumis à une double contrainte : l’inondabilité, du fait de la proximité avec le Gapeau, et le périmètre de protection des zones de captage de l’eau potable qui alimente la zone de Hyères. « A cause de cela, il est très difficile d’envisager des travaux d’envergure », est-il précisé. C’est pour cette raison, et après concertation avec la ville de Hyères, qu’un terrain a été identifié, au sein de la ZAC La Crestade, propriété appartenant en partie à la Métropole.

Partie prenante, Hubert Falco, président de Toulon Provence Méditerranée et ancien Ministre, a ajouté :« Face à l’urgence de délocaliser le lycée professionnel Golf-Hôtel d’Hyères, l’engagement de la Métropole aux côtés de la Région Sud et de la Ville d’Hyères était une évidence. Pour la réalisation de ce projet, la Métropole met à disposition une surface de 22 000 m² et réalise un barreau routier qui desservira le nouveau lycée, avec la création d’un giratoire, d’un quai de bus au niveau du lycée, et d’un parking de 170 places de stationnement. Grâce à un partenariat solide et à l’esprit d’équipe qui nous anime, nous pourrons offrir à notre jeunesse ce nouvel équipement ».

Le Lycée Golf-Hôtel, patrimoine de la municipalité hyéroise

Pour les élus, il était tout simplement inconcevable que l’établissement n’évolue pas pour assurer des conditions optimales à ses élèves. Une idée véhiculée par Jean-Pierre Giran, maire de la Ville d’Hyères : « Le lycée professionnel du Golf-Hôtel fait partie du patrimoine hyérois. Ses spécialités : le service, la restauration et le tourisme correspondent parfaitement aux priorités de la Ville d’Hyères et du Département du Var. Situé dans une zone inondable, il était indispensable de lui trouver une autre localisation et il se situera désormais face à l’hôpital d’Hyères. C’est le mérite de la Région d’avoir compris que le déplacement de la construction d’un nouveau lycée était une priorité pour accueillir demain encore mieux qu’aujourd’hui les jeunes ayant l’ambition d’exercer les métiers du tourisme ».
Gilles CARVOYEUR

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.