Recherche

Accueil > Sports > JO 2024. C’est au CNM que Tony Estanguet et Renaud Muselier dressent (...)

< >

JO 2024. C’est au CNM que Tony Estanguet et Renaud Muselier dressent un premier bilan des avancées de l’accueil des épreuves de voile à Marseille

mercredi 23 mars 2022

Tony Estanguet, président du Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, a rencontré, ce mardi 22 mars, en compagnie de Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, les athlètes du Cercle des Nageurs de Marseille (CNM). Ensemble, ils ont visité les infrastructures du Cercle et rappelé la mobilisation du Comité Régional Olympique et Sportif, présidé par Hervé Liberman autour de la création d’un nouveau Fonds de Dotation exceptionnel pour les sportifs de Provence-Alpes-Côte d’Azur. A cette occasion, Renaud Muselier a rappelé l’engagement de la Région Sud qui mobilise plus de 35M€ pour améliorer les infrastructures sportives et former les champions de demain.

JPEG - 158.2 ko
Tony Estanguet et Renaud Muselier ont rencontré les athlètes du Cercle des Nageurs de Marseille ©Sébastien Nogier

Au cercle des Nageurs Tony Estanguet, qui est à Marseille pour deux jours afin de faire un point sur les préparatifs d’accueil des épreuves de voile prévue dans la Ville, rappelle à quel point l’échéance approche : « On compte en jours maintenant et il en reste 850 », précise-t-il, tout en affichant son optimisme concernant l’avancée des préparatifs. Il confirme, lors de son intervention, que la tribune de 5 000 places sera installée non sur la Corniche mais sur la plage ; assure que les financements sont bouclés et que la volonté est bien là de laisser les meilleures infrastructures sportives possibles, des bâtiments ainsi qu’une mise à l’eau facilitée pour les bateaux. Lors de cette visite marseillaise Tony Estanguet rencontrera également Martine Vassal, la présidente de la métropole Aix-Marseille-Provence et du Département des Bouches-du-Rhône ainsi que Benoît Payan, le maire de Marseille.

« Nous avons un outil formidable avec le Creps Sud »

Renaud Muselier, inscrit le soutien de la région aux JO dans la durée : « Dans le cadre de la préparation des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020, Pékin 2022 et Paris 2024, nous avons mis en place une politique de soutien très actif au haut niveau ». Il met en exergue le soutien régional au pôle Espoirs et en Pôle France dans la Région : « Nous soutenons ces structures pour 500 000 € par an et nous allons continuer », assure-t-il. Il évoque également un outil qu’il qualifie de « formidable » avec le Creps Sud réparti sur 3 sites : Aix-en-Provence (13), Boulouris (83) et Antibes (06). « Nous avons déjà investi plus de 11M€ et nous investirons près de 7M€ d’ici 2024 », assure-t-il.

En ce qui concerne les athlètes, le président de Région indique : « Nous versons 3 000 € aux athlètes en phase de qualification ou qualifiés pour les Jeux olympiques et paralympiques. Avec le décalage des épreuves de Tokyo en 2021, nous avons prolongé notre aide en 2021 ». Ainsi, 85 athlètes ont été soutenus en 2019, 92 athlètes en 2020 et 90 athlètes en 2021. Soit au total 141 sportifs soutenus sur la période 2019 -2021 pour un montant de 800 000 €. Il précise : « La Région ne peut pas verser directement d’argent au fonds de dotation. Mais nous soutenons activement sa démarche en mettant en contact les entreprises et les sportifs de la région ». Il juge à ce propos : « Il faut que les Sportifs et le monde de l’entreprise apprennent à mieux se connaître. Nous sommes la passerelle entre eux ».

« Un regard particulier sur le monde de la voile »

« Si nous avons concentré nos efforts sur les sportifs de haut niveau, nous avons apporté un regard particulier sur le monde de la voile avec l’organisation des épreuves de voile à Marseille en 2024 », explique-t-il et annonce un Plan Voile Régional de 21M€ sur 7 ans. Est prévu dans ce cadre une aide au Pôle France, aux Pôles Espoirs et à la Ligue Régionale de Voile ; l’acquisition de bateaux et de matériels pour les athlètes du Pôle France ; l’aide aux 155 clubs de voile et aux bases nautiques. « Grâce à ce Plan Voile, nous avons pu introduire auprès du Pôle France des experts en nutrition, des stages de préparation mentale et une préparation physique encore plus poussée ». Et au-delà de la seule dimension sportive, est également prévue la création de formations aux métiers de la Mer ainsi que la structuration de la filière touristique autour de la voile et du nautisme.

« Accélérer les investissements »

Renaud Muselier entend accélérer les investissement en évoquant le déblocage, il y a quelques semaines de 5M€ « pour que les travaux de la Marina puissent commencer dans les temps. » Annonce la prise en charge par la Région « des futurs bâtiments du Pôle France et des Pôles Espoirs » ; et la volonté de développer « la pratique de la Voile auprès du plus grand nombre » avec des stages découvertes dans plus de 30 lycées avec un objectif de 60 lycées en 2024.

La Région souhaite également utiliser les autres grands événements sportifs, comme la Coupe du Monde de rugby 2023, pour former les jeunes. France 2023 va ainsi former 350 apprentis dans les métiers du sport, du tourisme et de la sécurité. « Nous nous sommes engagés à pérenniser ces formations pour que ces jeunes puissent travailler pour Paris 2024 et s’intégrer dans les entreprises et les clubs de la Région ».
Michel CAIRE

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.