DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Méditerranée > Echanges > Karim Amellal : un ambassadeur pour que rayonne l’identité (...)

>

Karim Amellal : un ambassadeur pour que rayonne l’identité méditerranéenne

mercredi 13 janvier 2021

Karim Amellal, écrivain franco-algérien est, depuis cinq mois, ambassadeur pour la Méditerranée. Il est venu à Marseille, rencontrer des acteurs engagés dans la coopération décentralisée, dans les échanges avec la rive Sud.

PNG - 1.1 Mo
Karim Amellal, ambassadeur pour la Méditerranée (Photo Mireille BIANCIOTTO)

Karim Amellal situe son rôle, dans la ligne des engagements du sommet des 2 Rives des 23 et 24 juin 2019, à Marseille, dont l’objectif était d’impulser une dynamique « positive » et « inclusive » en Méditerranée. Cinq forums préparatoires ont eu lieu en amont du Sommet de Marseille autour de cinq thématiques : les énergies ; la jeunesse, l’éducation, la mobilité ; l’économie et la compétitivité ; la culture, les médias, le tourisme ; l’environnement et le développement durable. De fait sa mission est donc de « faire rayonner l’identité méditerranéenne, identité collective, inclusive et puis, concrètement donner une suite au Sommet des deux Rives qui a eu lieu en 2019 à Marseille ». Et de rappeler que le Sommet a voulu « engager un processus continu de dialogue, d’échanges, de rencontres, centré sur les sociétés civiles, tourné vers la jeunesse, avec les projets, comme incarnation ou matérialisation de cette ambition méditerranéenne  ».

« Rassembler les énergies et, peut-être, en mobiliser d’autres »

Une politique, précise-t-il, que l’État ne portera pas, tout seul : « On veut faire, et on le fait déjà avec d’autres, des collectivités, la ville de Marseille, la Région, la Métropole ... ». Il souligne à ce propos que « la Région Sud porte, grâce à son président, Renaud Muselier énormément de projets » car il a « une vraie ambition méditerranéenne ». Il évoque ainsi le projet Copam, (Conservatoire pour le Patrimoine en Méditerranée), issu du Sommet des 2 rives, qui vise à protéger et à promouvoir le patrimoine méditerranéen. Pour Karim Amellal nombre de projets existent et les financeurs ne manquent pas. Il pense notamment à l’AFD, à la Banque européenne d’investissement, à la Bird... Évidemment, ajoute-t-il : « On peut toujours faire plus. Mais ce que nous souhaitons faire, c’est rassembler les énergies et, peut-être, en mobiliser d’autres ».

« Marseille est fondamentale, c’est la ville symbole par excellence, une capitale de la Méditerranée »

L’ambassadeur pour la Méditerranée admet que les projets concrets ne sont pas bien connus et envisage dans ce cadre la création d’un « espace de rencontres », au travers d’un deuxième Sommet des 2 rives, mais cette fois-ci hors du cadre du dialogue 5+ 5 car, il veut inclure dans ce dialogue méditerranéen le Liban, et toujours à Marseille. Marseille parce que selon Karim Amellal « elle est fondamentale, c’est la ville symbole par excellence, une capitale de la Méditerranée, c’est là que beaucoup de choses se passent et c’est une ville qui incarne, avec d’autres, mais elle particulièrement, l’ambition méditerranéenne de la France, à travers, la richesse de sa population, son caractère pluriculturel, cultuel, aussi. C’est pour cela que je crois que Marseille a vocation à être le lieu d’accueil, par excellence, de ce type d’initiative ».
Propos recueillis par Mireille BIANCIOTTO

Entretien avec Karim Amellal, ambassadeur pour la Méditerranée

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.