Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Société > L’aéroport Marseille-Provence géré par la Société Anonyme Aéroport (...)

< >

L’aéroport Marseille-Provence géré par la Société Anonyme Aéroport Marseille-Provence

jeudi 26 juin 2014

JPEG - 249 ko
Nouvelle gestion pour L’aéroport Marseille Provence (Photo AMP)

Gestionnaire de l’aéroport Marseille-Provence depuis 1934, la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence a tourné le 10 juin dernier une page de son histoire. Désormais, c’est la société aéroportuaire Aéroport Marseille-Provence, Société Anonyme (SA) à directoire et conseil de surveillance, au capital détenu à 60% par l’État, à 25% par la CCI, à 5% par le Conseil régional Paca, à 4% par Marseille Provence Métropole et 1% par la commune de Vitrolles, qui exploitera l’aéroport. Un nouveau Président sera élu lors de la deuxième quinzaine de juillet, un poste auquel le président de la CCI Marseille-Provence, Jacques Pfister est candidat « par devoir ».
Il précise : « L’aéroport Marseille-Provence est le dernier grand aéroport régional à opérer cette mutation qui s’inscrit dans le cadre de la loi votée en 2005 qui régit la situation des grands aéroports régionaux et d’Outre-Mer et ce, avant même la fin de la concession qui allait jusqu’en 2017  ». Il ne cache pas sa fierté : « Nous laissons un bijou, avons payé 20 millions d’impôt et laissons 60 millions de trésorerie ».
Il revient sur le calendrier de cette opération : « Si nous voulions bénéficier du modèle que l’État a proposé en 2005 (avant la mise en place de la directive européenne qui appliquera le principe d’appel d’offres pour tous les types de concession), nous devions opérer cette mutation avant même la fin de la concession ».
Ce passage en société aéroportuaire est avant, poursuit-il : « Tout un enjeu de développement économique du territoire. Cet outil stratégique, indispensable à la croissance du territoire, sera désormais piloté collectivement, marquant ainsi l’adhésion de tout un territoire en faveur de son développement. En demeurant actionnaire de la SA Aéroportuaire, la CCI souhaite poursuivre le travail engagé depuis plusieurs années et ainsi permettre à la future métropole et plus largement à la Région de s’ouvrir vers de nouvelles destinations à des fins touristiques, business et commerciales. Porte d’entrée du territoire, l’aéroport sera un précieux allié afin de positionner Aix Marseille Provence en bonne place dans la compétition des territoires européens ». Et de dévoiler : « Nous ne pensons pas que l’État restera actionnaire longtemps, nous resterons donc attentifs pour racheter ses actions ».
M.C.

Messages

  • Quelle que soit la direction ou la forme que vous preniez, vous devez absolument vous comporter de facon responsable vis a vis des employés des aéroports ou des compagnies aeriennes qui sont vos premiers clients. Ce n’est pas le cas actuellement.
    Entre 2012 et 2015 le tarif du parking pour les personnels navigants aura augmenté de 150% passant de 220 a 550 euros !!
    Ce n’est pas responsable !
    Nous sommes des utilisateurs tres fréquents et nous laissons environ 600 euros par an chacun de taxes d’aéroport, pourquoi nous assommer avec un tarif parking prohibitif ? Certains d’entre nous travaillent à temps partiel, certains mois ne gagnent que 700 euros, comment voulez vous que nous payions 550 euros de parking par an ?! Nous ne sommes pas des business-men dont l’abonnement parking est payé par les entreprises pour lesquelles ils travaillent, nous sommes de simples salariés et ca sort directement de nos poches !
    Messieurs les décisionnaires, soyez responsables, n’appliquez pas l’augmentation de prix du parking pour 2015, car à plus de 330 euros actuellement il est deja beaucoup trop cher.
    Arretez de nous saigner.
    STOP, c’est trop nous ne pouvons plus payer.

  • Bonjour
    Je voudrai connaitre les raisons pour lesquelles il n’y avait pas de zone de transit hier aprés midi à l’aéroport ; venant de Rome et repartant sur Lyon ,j’ai du sortir de l’aéroport et y rerentrer ; de ce fait j’ai du me soumettre au controle de police pour les voyageurs partant et la plupart de mes produits achetés en duty free à Rome ont été rejetés. Ceci me semble très curieux ; je croyais qu’une zone de transit était obligatoire dans un aéroport recevant des vols internationaux ; merci de me dire quelle a été la raison de cette suppression et les motifs de non mise en place d’une procédure de remplacement pour les voyageurs internationaux.
    Cordialement
    Alice ROZIE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.