Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil >

< >

L’organisation syndicale Force ouvrière se prononce pour la nationalisation d’Alstom et de la SNCM

vendredi 16 mai 2014

JPEG - 39.1 ko
(Photo Philippe Maillé)

Le Syndicat FO, contre le démantèlement de la SNCM et d’Alstom, pour la pérennisation du chantier naval de Saint-Nazaire se prononce pour la nationalisation. Fin avril était annoncé la vente de la branche « énergie » d’Alstom au groupe américain General Electric, puis une offre possible du groupe allemand Siemens. « C’est un véritable plan de démantèlement et de casse sociale d’un fleuron industriel français, reconnu comme tel tant par le PDG d’Alstom, Patrick Kron que par le ministre Arnaud Montebourg. »

Les déclarations « enflammées » du ministre de l’économie Arnaud Montebourg ont été suivies « par la décision du gouvernement …. d’engager des discussions avec le PDG de General Electric afin qu’il améliore son offre (qui a la préférence du PDG Kron et de son Conseil d’Administration) ainsi qu’avec le groupe Siemens. »
En début de semaine, au cours du Conseil de Surveillance de la SNCM, « en s’abstenant, les représentants de l’État (actionnaire à 25%) ont ouvert la voie au démantèlement de la SNCM, exigée depuis plusieurs mois par l’actionnaire majoritaire Transdev (filiale de Veolia et de la CDC) ».
« Là aussi, poursuit FO, bafouant ses propres engagements, le gouvernement se couche devant les exigences de l’actionnaire majoritaire Transdev et met dangereusement en cause le projet de commande de car-ferrys pour le Chantier Naval de Saint-Nazaire. Tout comme le démantèlement d’Alstom serait préjudiciable pour STX et ses salariés car il pourrait remettre en cause la diversification sur les éoliennes offshore ». Diversification revendiquée par FO.

Dans un communiqué du 30 Avril 2014, la Fédération FO de la Métallurgie et ses syndicats d’Alstom indiquaient : « L’État doit venir au secours de l’entreprise, trouver une troisième solution et se porter garant de l’avenir des 18 000 salariés de la société. Le gouvernement doit tout mettre en œuvre pour prendre le contrôle de l’entreprise ».
A contre-courant de l’opinion publique -55% des Français sont favorables à une nationalisation du groupe Alstom selon un récent sondage BVA- « le gouvernement refuse toute nationalisation ».
L’organisation syndicale d’indiquer : « Pourtant, la démonstration est nouvelle fois faite : laisser des entreprises telles que la SNCM et Alstom aux mains de leurs actionnaires privés, c’est le démantèlement et la casse des emplois. »
La section syndicale FO STX France apporte tout son soutien aux salariés et à leurs syndicats FO d’Alstom et de la SNCM pour la satisfaction de leurs revendications.
Malgré la bonne nouvelle de la commande de l’Oasis 4, annoncée le 9 Mai dernier, il n’est pas oublier que la banque coréenne KBD (qui a pris le contrôle du groupe coréen STX) veut vendre STX France.
Contre les appétits financiers des actionnaires privés, la section syndicale FO de STX France considère :« pour s’opposer au démantèlement de la SNCM et d’Alstom, pour garantir l’avenir à long terme du Chantier Naval de Saint-Nazaire, pour défendre tous les emplois, la solution la plus raisonnable est d’imposer, y compris par la mobilisation de tous, la Nationalisation.
 »

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.