Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Littérature > La Bibliothèque de Mireille : "Fais de chaque instant le meilleur de ta vie" (...)

< >

La Bibliothèque de Mireille : "Fais de chaque instant le meilleur de ta vie" de Héctor Garcia & Francesc Miralles

vendredi 17 mai 2019

Ichigo ichie, un hymne à la joie. Les auteurs du best-seller "Ikigai" proposent une initiation à l’Ichigo Ichie, véritable philosophie de vie pour profiter de chaque moment et savourer l’instant présent.


Un fou rire partagé, un moment de complicité, le goût d’un thé fumant… dans la vie, chaque instant est magique, chaque instant est unique. C’est toute la philosophie de l’ichigo ichie qui pourrait se traduire par ce que nous sommes en train de vivre maintenant ne se reproduira plus jamais de la même manière. Traditionnellement associé à la cérémonie du thé, l’Ichigo Ichie trouve ses origines dans le boudhisme zen : seul l’instant présent existe.

Vivre avec ichigo ichie, c’est prendre conscience de la fugacité des choses, savoir saisir ces instants uniques qui peuvent irradier le reste de notre vie et savourer pleinement le moment présent qui s’offre à nous.

Dans cet ouvrage, deux spécialistes du Japon décodent cet art de vivre en croisant les enseignements de la philosophie zen et des traditions japonaises, avec les concepts et outils issus de la psychologie contemporaine. À travers le rituel de la cérémonie du thé (ou cérémonie de l’attention), des exercices de pleine de conscience et de méditation ou encore des jeux sensoriels (l’écoute active, la gymnastique des yeux, le journal des odeurs…), ils nous livrent cet art de cultiver la joie au quotidien et de vivre en pleine conscience pour faire de chaque instant le meilleur de notre vie. Toute une philosophie de vie, mais aussi de nombreux exercices donc pour mettre en pratique les 10 principes de l’Ichigo Ichie :
1. Ne différez pas les bons moments.
2. Vivez chaque instant en ayant conscience qu’il ne se reproduira plus jamais.
3. Centrez-vous dans le "pile maintenant".
4. Faites quelque chose que vous n’avez jamais fait.
5. Pratiquer le zazen.
6. Appliquez la pleine conscience à vos cinq sens.
7. Détectez les coïncidences.
8. Faites de chaque rencontre une fête.
9. Transformez une réalité insatisfaisante.
10. Devenez un chasseur de bons moments.

Ichigo ichie. À défaut d’avoir un mot équivalent dans notre langue, le concept au centre de ce livre peut se traduire comme « une fois, une rencontre », ou encore « à cet instant, une occasion ». Il véhicule l’idée que chaque rencontre, chaque expérience que nous vivons est un trésor unique qui ne se reproduira plus jamais de la même manière. Si nous le laissons échapper sans en profiter, l’occasion sera perdue pour toujours.

En trois chapitres, Héctor Garcia et Francesc Miralles nous ouvrent les portes sur un hymne à la joie : La beauté de l’éphémère, La cérémonie de l’attention, La petite école d’ichigo ichie. Nul doute que ce nouveau livre trouve le même succès que le précédent (Ikigai, plus d’un million d’exemplaires vendus, traduit en 25 langues). Le bonheur, c’est ici et maintenant !

Mireille SANCHEZ

"Fais de chaque instant le meilleur de ta vie" d’Héctor Garcia & Francesc Miralles. Éditions Solar. 176 p. 15,90 €.

Extrait :
Dans un vieux salon de thé.
Cet après-midi-là, nous sommes loin d’imaginer que ce livre est sur le point de voir le jour. Une tempête vient de s’abattre sur les ruelles de Gion, le quartier traditionnel du cœur de Kyoto, demeure des dernières geishas, entre autres mystères. Nous trouvons refuge dans une chachitsu, une maison de thé, désertée par les clients à cause du mauvais temps.
Assis à une table basse à côté de la fenêtre, nous regardons le torrent qui dévale la rue étroite en emportant les pétales de sakura, car c’est le moment précis où les cerisiers sont en fleur. Le printemps avance vers l’été, et il ne va bientôt plus rien rester de ces fleurs blanches dont raffolent les Japonais.
Une dame âgée en kimono vient prendre la commande. Nous choisissons la variété la plus spéciale de la carte : du gyokurod’Ureshino, une localité au sud du pays où est censé pousser le meilleur thé du monde.
En attendant la théière fumante et les tasses, nous partageons nos impressions sur l’ancienne capitale du Japon. Nous avons du mal à croire que les collines qui entourent la ville abritent quelque deux mille temples.
Puis nous écoutons la pluie tambouriner sur les pavés de la chaussée.
Quand la vieille dame revient avec le plateau, l’odeur parfumée du thé nous sort de cette douce et brève torpeur. Nous soulevons nos tasses pour apprécier le vert intense de l’infusion avant de nous offrir une première gorgée, amère et sucrée à la fois.
Juste à cet instant, une jeune femme pédalant sous son parapluie passe à vélo devant le salon de thé. Elle nous adresse un sourire avant de se perdre dans la ruelle sous le déluge. C’est alors que nous levons tous les deux les yeux et découvrons le panneau en bois accroché à un pilier sombre qui porte l’inscription : 一期一会
Un vent chargé d’humidité fait tinter une petite cloche suspendue à la devanture au moment où nous déchiffrons ces caractères. Ils se prononcent ichigo ichie, et leur signification pourrait être « ce que nous sommes en train de vivre maintenant ne se répétera jamais plus », ce qui revient à dire qu’il faut apprécier chaque instant comme un trésor. Ce message décrit à la perfection ce que nous sommes en train de vivre cet après-midi pluvieux dans le vieux Kyoto.
Nous commençons à évoquer d’autres moments uniques auxquels nous n’aurions pas accordé suffisamment d’attention, trop absorbés par le passé ou le futur, ou encore par les distractions du présent. Un étudiant passe alors dans la rue, sous la pluie, avec son sac de cours en pianotant sur son téléphone portable. Son attitude fait écho à notre discussion et nous rappelle une citation de Henry David Thoreau (un auteur dont nous avons beaucoup parlé dans notre précédent livre,les Pouvoirs guérisseurs de la forêt) : « Comme si on pouvait tuer le temps sans blesser l’éternité. »
Dans un éclair d’inspiration, nous comprenons cet après-midi-là de printemps une chose qui sera le cœur de notre réflexion durant les mois suivants. À l’ère de la dispersion absolue, de la culture de l’instantané, du manque d’écoute et de la superficialité, il y a une clé à l’intérieur de chaque personne qui peut rouvrir les portes de l’attention, de l’harmonie avec les autres et de l’amour de la vie. Cette clé s’appelle l’ichigo ichie, ou comment faire de chaque instant le meilleur moment de notre vie.
Héctor García (Kirai) et Francesc Miralles.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.