Recherche

Accueil > Provence > Economie > La Caisse d’Epargne Cepac : ’Les résultats 2020 témoignent de notre (...)

< >

La Caisse d’Epargne Cepac : ’Les résultats 2020 témoignent de notre solidité’

samedi 12 juin 2021

La Caisse d’Épargne Cepac, 2e Caisse de France, affiche des résultats 2020 solides, malgré un contexte économique inédit. cette banque de proximité, qui fête cette année ses 200 ans, vient de dévoiler ses projets économiques, sociétaux et environnementaux pour répondre aux besoins de ses 1,5 million de clients.

JPEG - 143.8 ko
De gauche à droite : Hervé d’Harcourt, membre du Directoire en charge du pôle Ressources, Didier Moaté, membre du Directoire en charge du pôle Métropole, Jean-Charles Filippini, président du Conseil d’orientation et de Surveillance, Joël Chassard, président du Directoire, Alain Ripert, membre du Directoire en charge du pôle Outre-Mer, Jean-Charles Pietrera, membre du Directoire en charge du Pôle Finances et Opérations et Catherine Reljic, Directrice du Développement ©DR

« C’est une année peu ordinaire, difficile, que nous venons de connaître et la sortie de crise n’est pas totalement dessinée », explique Joël Chassard, Président du Directoire de la Caisse d’Épargne avant d’insister sur la volonté de proximité et les actions de solidarité conduites par la Caisse tout au long de cette crise.

Un propos relayé par Jean-Charles Filippini, qui vient d’être réélu à la tête du Conseil d’Orientation et de Surveillance (COS) de la Cepac. « Nous avons un modèle gouvernance vertueux, loyal, fidèle à ses fondateurs » assure-t-il avant de préciser : « Nous comptons 156 administrateurs, tous élus en AG dont 43% de femmes et 48 nouveaux élus ». Tandis que le Conseil de gouvernance, composé de 19 membres, compte 8 femmes.

Dans un contexte marqué par la crise sanitaire et économique, l’activité commerciale de la Caisse d’Épargne Cepac est restée soutenue. La banque affiche 27,8 milliards d’euros d’encours de crédits, soit plus de 2,3 milliards d’euros par rapport à l’an dernier (+9,0% par rapport à 2019).

Les encours de collecte s’élèvent à 38,6 milliards d’euros en 2020, (+6,7 %). La Cepac ne manque pas de mettre en exergue qu’en matière de satisfaction client, elle est « au 1er rang du classement des Caisses d’Épargne pour les particuliers », indique Joël Chassard qui détaille : « Après une forte progression de la satisfaction client en 2019 », la Caisse poursuit « sa performance en 2020 et se place au premier rang des Caisses d’Épargne, sur le marché des particuliers, avec une augmentation du Net Promoter Score (NPS) de 6 points. sur le marché des professionnels, le NPS gagne 9 points, et celui des entreprises progresse de 7 points ».

Pour le Président du Directoire « Les résultats 2020 de la Cepac témoignent de notre solidité face à un contexte économique perturbé par la crise. Depuis mars 2020, nous nous sommes mobilisés pour accompagner nos clients, particuliers, professionnels et entreprises, sur l’ensemble de nos territoires. Aujourd’hui, nous sommes récompensés par une satisfaction client qui nous place en tête du classement national des Caisses d’Épargne pour les particuliers, et par des résultats solides. Dès à présent, nous nous tournons vers l’avenir, pour préparer au mieux la relance. »

« L’enjeu est d’accompagner la reprise économique de nos territoires et de répondre aux nouvelles attentes de nos clients », déclare Joël Chassard, pour qui 6 thématiques marquent l’action de la Banque : l’économie locale, la transition écologique, l’immobilier, les jeunes, la santé, la solidarité.

Économie locale

Acteur majeur de l’économie locale, la Cepac a engagé plus de 6,6 milliards d’euros de crédits auprès de ses clients particuliers, professionnels, entreprises, collectivités locales, associations, logement social, professionnels de l’immobilier, un chiffre en forte augmentation (5,1 milliards d’euros en 2019). Plus de 15 000 crédits ont fait l’objet de reports d’échéances à plus de 6 mois pour un total de 185 millions d’euros d’échéances et 2,4 milliards d’euros de capital restant dû.

La banque de proximité a octroyé en 2020 plus de 1 milliard d’euros de PGE, dont 567M€ en Métropole, 238M€ à la Réunion et 230M€ aux Antilles, à plus de 6 200 clients professionnels et entreprises, pour les soutenir pendant la crise. « Et nous avons été la première banque à proposer le décalage d’un an du remboursement du PGE. Un dispositif que nous continuons de proposer avec déjà plus de 600 PGE distribué en 2021 ». Par ailleurs, depuis mars 2020, « nous proposons le prêt participatif Relance. Un dispositif d’accompagnement des PME destiné à soutenir celles dont la structure financière a pu être affaiblie par la crise mais qui ont besoin d’investir pour se développer et maintenir leur compétitivité », annonce Joël Chassard qui explique : « Il importe pour nous de répondre aux besoins de proximité de nos clients. Et cela d’autant plus que lors de la crise financière mondiale de 2008, on a reproché aux banques leur silence. Là nous avons contacté 100% de nos clients ».

transition énergétique

« On a très vite compris qu’il fallait favoriser le verdissement de l’économie », avance le président du Directoire. Ainsi depuis plus de 10 ans, la Cepac, un des acteurs les plus actifs de France en la matière, finance des projets en faveur des énergies renouvelables. 1er financeur du groupe BPCE, avec 19 nouvelles opérations de 700 M€ en 2020, la banque compte désormais 1,6 milliard d’euros d’encours de financement des principaux projets de transition énergétique de ses territoires. « Nous développons par ailleurs le photovoltaïque, réduisons nos déplacements et notre flotte automobile, que nous renouvelons pour partie avec des véhicules électriques ou hybrides. Et nous serons partenaire bancaire exclusif et mécène du Congrès Mondial de la Nature que Marseille va accueillir. Le 3 septembre nous allons d’ailleurs organisé une manifestation spécifique au Pavillon France ».

Immobilier

« Le besoin de logements de qualité est une nécessité », constate encore Joël Chassard. Pour y répondre, en 2020, « le volume de crédits immobiliers a fortement augmenté, avec +19 % par rapport à 2019. Et les choses sont très claires pour nous : on a prêté, on prête et on prêtera », insiste le Président du Directoire qui rappelle que « la Cepac participe activement au développement de toute la filière de l’immobilier que ce soit à travers le logement social, le logement intermédiaire, la promotion immobilière ou l’immobilier d’entreprise, avec par exemple, l’acquisition récente de l’immeuble Astrolabe à Marseille ».

Aux côtés des jeunes

Un plan d’actions d’urgence à hauteur de 200 000 euros a été lancé par la Cepac auprès d’associations de ses territoires pour lutter contre la précarité étudiante en 2021. « Ce n’est pas étonnant. C’est la jeunesse qui a le plus souffert lors de la crise ». Au-delà de la crise, afin de répondre aux besoins des nouvelles générations, la banque a imaginé des offres adaptées à leurs attentes, ainsi qu’un parcours client sur-mesure avec Top-Line, une plateforme téléphonique dédiée aux 18-28 ans, avec des horaires élargis.

santé

2e financeur des hôpitaux publics parmi les Caisses, la Cepac a produit, en 2020, 161,4 M€ de crédits pour les hôpitaux publics. Elle accompagne 69 Centres Hospitaliers clients sur ses territoires dont 46 en Métropole, 7 à la Réunion/Mayotte, 15 aux Antilles/Guyane et 1 à Saint-pierre et Miquelon.

Pour aider le personnel de santé durant la crise, a été mis en place un accompagnement personnalisé avec une ligne téléphonique dédiée, des offres sur-mesure, une mise à disposition de prêts sans frais de dossier et une possibilité de différer les remboursements pendant deux ans. Face à cette crise sanitaire sans précédent, la Cepac annonce avoir fait « un don exceptionnel de 200 000 euros à l’IHU Méditerranée Infection. »

La RSE

Créée par des philanthropes il y a 200 ans, Établissement bancaire a renouvelé son enveloppe annuelle de 2,6 M€ consacrée à la RSE en 2020, « pour participer activement à la transformation de ses territoires, tout en soutenant les plus fragiles et en engageant ses collaborateurs et sociétaires dans cette démarche. » La Cepac
soutient ainsi nombre de projets à travers notamment des dons philanthropiques, des partenariats et des mécénats solidaires, sportifs et culturels. « La crise sanitaire à laquelle nous avons été confrontés n’a fait que confirmer l’importance de notre mission, Être utile à tous. Notre objectif premier est d’accompagner la relance, en soutenant l’économie locale et en trouvant des solutions pour chacun de nos clients, qu’ils soient particuliers, professionnels ou entreprises. Pour cela, l’implication et l’engagement de tous nos collaborateurs, ainsi que la confiance de nos sociétaires sont essentiels, afin d’assurer une performance durable de la Cepac », conclut Joël Chassard.

Une performance financière solide

La Cepac annonce un Produit Net Bancaire de 725 millions d’euros, en repli de 4,7% par rapport à l’an dernier, impacté par la baisse des taux de crédits et par le contexte exceptionnel de crise sanitaire devenue crise économique. La Cepac a diminué ses charges de 4,4 %, permettant au coefficient d’exploitation de rester stable, avec un taux de 59,4 %, qui la place au premier rang des Caisses d’Épargne. Elle termine l’année avec un résultat net à 106,6 millions d’euros, en diminution d’un tiers par rapport à 2019. Cette baisse résulte essentiellement du coût du risque à hauteur de 150 M€ dont une large partie anticipe les éventuelles défaillances de nos clients, suite à la pandémie. Enfin, la Cepac confirme sa solidité avec 3,3 milliards d’euros de fonds propres, soit une hausse de 5% par rapport à 2019.
Michel CAIRE


Une performance financière solide

La Cepac annonce un Produit Net Bancaire de 725 millions d’euros, en repli de 4,7% par rapport à l’an dernier, impacté par la baisse des taux de crédits et par le contexte exceptionnel de crise sanitaire devenue crise économique. La Cepac a diminué ses charges de 4,4 %, permettant au coefficient d’exploitation de rester stable, avec un taux de 59,4 %, qui la place au premier rang des Caisses d’Épargne. Elle termine l’année avec un résultat net à 106,6 millions d’euros, en diminution d’un tiers par rapport à 2019. Cette baisse résulte essentiellement du coût du risque à hauteur de 150 M€ dont une large partie anticipe les éventuelles défaillances de nos clients, suite à la pandémie. Enfin, la Cepac confirme sa solidité avec 3,3 milliards d’euros de fonds propres, soit une hausse de 5% par rapport à 2019.
M.C.

Chiffres clés 2020 :

- 6,6 Mds€ de nouveaux crédits ont été injectés sur les territoires.
- 33 100 nouveaux clients ont rejoint la Cepac en 2020.
• Produit net bancaire : 725 M€
• Coefficient d’exploitation : 59,4%
• Résultat net : 106,6 M€
• Capitaux propres : 3,3 Mds€
• Ratio de solvabilité : 21,7%

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.