Recherche

Accueil > Aix Marseille > Economie > La Caisse d’Épargne Cepac se mobilise en faveur des étudiants

< >

La Caisse d’Épargne Cepac se mobilise en faveur des étudiants

vendredi 30 avril 2021

Conditions de vie dégradées, isolement, crainte pour l’avenir … Depuis plus d’un an, des milliers d’étudiants vivent une situation humaine et économique sans précédent. Pour répondre à ces conséquences de la crise sanitaire, la Caisse d’Épargne Cepac a annoncé, ce jeudi 29 avril, lors d’une conférence de presse, s’engager « à hauteur de 200 000 euros auprès de plusieurs associations étudiantes, au travers d’actions qui seront déployées tout au long de l’année 2021 ». La Banque opère sur les départements des Alpes-de-Haute-Provence, Bouches-du-Rhône, Corse, Hautes-Alpes, Vaucluse, Guadeloupe, Guyane, Mayotte, Martinique, Réunion et les collectivités outre-mer de Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint Barthélémy et Saint-Martin.

JPEG - 205.7 ko
Collecte de produits en faveur des étudiants en situation de précarité © Aiutu Studientinu
JPEG - 222.1 ko
Distribution de denrées alimentaires gratuites pour les étudiants ©Fami

La Caisse d’Épargne s’inscrit dans l’avenir en débloquant en direction de ceux qui le représentent, quelque 200 000 euros qui vont s’étaler sur l’année 2021. Les premiers 52 000 euros viennent d’être distribués, 45 000 pour l’association Fami (Fédération Aix-Marseille Interasso) et 7 000 à l’association Aiutu Studientinu (l’Aide Étudiante), de l’université de Corte dans le cadre d’une convention de mécénat philanthropique. Un dispositif que la Caisse entend pérenniser avec le soutien de ses clients pour les prochaines années.

Joël Chassard, président du directoire souligne en avant-propos une date anniversaire : « C’est le 29 avril 1821, qu’ouvrait, rue de la Darse à Marseille (1er), aujourd’hui rue Francis Davso, notre 1ère agence ». « Depuis 200 ans, ajoute-t-il, la Cepac, fidèle à ses valeurs, continue à conjuguer performance économique et innovation sociétale, tout en démontrant au quotidien son utilité ».

« Il y a urgence à agir »

Joël Chassard, souligne que, pendant la Covid, la Cepac a soutenu l’économie de son territoire avec 1 M€ de prêts garantis par l’État (PGE). Elle a également apporté un soutien aux acteurs de l’ESS (Économie sociale et solidaire), aux personnels soignants sans oublier une aide à la recherche avec le versement de 200 000 euros à l’IHU Méditerranée Infection à Marseille. Et signale encore : « 40% des personnes embauchées chez nous ont moins de 25 ans et, depuis trois ans, 120 alternants en moyenne, sont recrutés ». Il revient enfin sur les raisons qui ont motivé ce soutien aux étudiants : « Nous avons décidé de faire un don car il y a urgence à agir, Près de 60% des étudiants admettent ainsi rencontrer un problème et 6 sur 10 ont vu leur activité rémunérée soit ralentie, soit arrêtée. Des étudiants se retrouvent dans la précarité et osent à peine l’avouer ».

« Deux premiers mécénats avec la Fami et l’Aiutu Studientinu »

Catherine Reljic, directrice du Développement décrit le dispositif : « Nous accompagnons les étudiants fragilisés afin qu’ils puissent poursuivre leurs études dans de meilleures conditions, et préparer leur avenir plus sereinement ». Cette mission s’articule autour de trois objectifs : donner les moyens aux étudiants en difficulté matérielle de poursuivre leurs études dans de bonnes conditions ; aider les étudiants les plus précarisés à nouer des relations avec le monde de l’entreprise pour leur faciliter l’accès à l’emploi ; encourager et soutenir l’entrepreneuriat porté par les étudiants des territoires de la Caisse d’Épargne Cepac. Mais, avant tout, il y a l’urgence, alimentaire, vestimentaire, sanitaire, psychologique qui ont donné lieu à deux premiers mécénats dans la Région Sud et en Corse : La Fami et l’Aiutu Studientinu. « Toutes deux, comme beaucoup d’autres, font un travail admirable, mais nous devons opérer une sélection sur la rigueur de leur organisation. C’est le cas de ces deux associations. D’autres dossiers sont à l’étude, et sous peu les associations retenues seront dévoilées ».

« permettre une alimentation équilibrée et diversifiée »

La Fami [1] accompagne les étudiants en situation de précarité économique et de détresse psychologique. « Cet accompagnement a pour objectif de permettre une alimentation équilibrée et diversifiée par l’achat mensuel d’une tonne de produits frais auprès de partenaires solidaires, et par le financement de deux transpalettes électriques pour faciliter le stockage des produits frais. Il servira également à apporter un soutien psychologique aux étudiants qui en ressentent le besoin, avec l’ouverture de trois guichets d’aides psychologique et administrative aux étudiants. L’association forme huit étudiants à cet effet », détaille Catherine Reljic.

Le soutien à l’association étudiante, Aiutu Studientinu, permet de répondre là encore à la demande croissante des étudiants dans le besoin. Catherine Reljic précise : « Ce don servira à financer les produits de première nécessité distribués aux étudiants, et permettra d’optimiser la logistique de l’association à travers le financement d’équipements nécessaires à son bon fonctionnement, cela va de l’informatique à un réfrigérateur ».

« Nous nous sommes mobilisés dès le premier confinement »

JPEG - 281.4 ko
© Fami

Baptiste Tropini, président de l’Association Fami, signale : « Nous nous sommes mobilisés dès le premier confinement avec la distribution de panier-repas avec des produits de qualité et notamment des fruits et légumes. 30 000 depuis ont été distribués gratuitement. La première urgence était de répondre à des problématiques pécuniaires, depuis s’y ajoute la nécessité d’aide sociale et de soutien psychologique. Nous allons donc accompagner l’étudiant dans la globalité de ses problèmes dans nos trois épiceries solidaires ».

Aiutu Studientinu a vu le jour en 2011

JPEG - 117.3 ko
© Aiutu Studientinu

Camellu Tomasi, trésorier de l’Association Aiutu Studientinu, explique que cette association étudiante a été créée en 2011 par les étudiants de l’Université de Corse, avec le soutien du Crous, après le constat que la précarité était présente sur leur campus. « Dès lors, est née l’idée de fonder une "épicerie solidaire" pour venir en aide à ces étudiants via la distribution gratuite de denrées alimentaires, de produits d’hygiène et d’entretien ».

Il s’agit de premières actions, indique la Cepac qui souhaite étendre cette opération à l’ensemble de ses territoires. « D’autres engagements, par exemple sur le logement, viendront renforcer cette mobilisation en faveur des étudiants », reprend Catherine Reljic.
Michel CAIRE

Jean-Charles Filippini, président du COS

Aline Moreau, directrice Communication & RSE devait annoncer en marge de la réunion que les membres du Conseil d’Orientation et de Surveillance de la Caisse d’Épargne Cepac ont renouvelé leur confiance à Jean-Charles Filippini en tant que Président du COS. Âgé de 66 ans, né à Marseille, il est également le président de la Société Locale d’Épargne Garlaban-les-Calanques.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.




[1La Fami regroupe des bénévoles, des élus, des associations issues du territoire et des partenaires publics et privés. La Fami est membre de la Fage, Fédération des Associations Générales Étudiantes, association regroupant des fédérations de filière et territoriales dans toute la France.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.