Recherche

Accueil > Culture > Littérature > La chronique littéraire de Jean-Rémi Barland. ’Chienne et louve’ (...)

< >

La chronique littéraire de Jean-Rémi Barland. ’Chienne et louve’ de Joffrine Donnadieu : ’ Y-a-t-il une vie sans le théâtre ? ’

mardi 30 août 2022

Joffrine Donnadieu dédicacera les 3 et 4 septembre son roman « Chienne et louve » au Salon Littéraire du Pays d’Aix à Fuveau.

PNG - 1022 ko
Joffrine Donnadieu @Francesca Mantovani

« En scène, avant qu’on lève le rideau déposons là tous nos fardeaux, nos peines, et retrouvons nos oripeaux, ils sont plus vrais que notre peau, ils viennent faire de nous des éphémères capables de tous les frissons, d’apprivoiser mille chimères, et puis le temps d’une chanson d’être Arlequin ou Cléopâtre...Y-a-t-il une vie après le théâtre ?, Y-a-t-il une vie sans le théâtre ? » ? chante Anne Sylvestre dans sa chanson intitulée « Après le théâtre » qui pourrait s’appeler aussi « Jouer pour ne pas mourir ».

Ces paroles-là Romy, étudiante préparant son entrée au Cours Florent pourrait très bien les faire siennes elle qui se rêve Blanche d’ « Un tramway nommé désir », une héroïne des « Trois sœurs », ou des « Commères de Windsor  » ou Mirandoline de « La Locandiera ». Dans Paris qu’elle aime, dont elle embrasse les défauts, dont elle accepte la cruauté. Paris, « La ville de joie » chantée par Serge Reggiani qui, pleine de promesses qu’elle ne tient pas, offre son corps au plus offrant, « Paris combien ? Paris tout ce que tu veux. », signalerait Marc Lavoine.

Cette jeune fille idéaliste qui veut « respirer sur scène, entendre les trois coups chaque soir, commettre des crimes, des infanticides des adultères, aimer éperdument, haïr follement, voyager à travers les époques, changer de sexe, s’empoisonner, mourir, renaître », se prostitue parfois pour payer ses cours et son loyer. Quand elle n’est pas Romy le jour elle devient Any-Doll, strip-teaseuse au Pussy’s une boîte de nuit située boulevard de Clichy. Tous les soirs c’est là qu’elle entre en scène rêvant d’un ailleurs où les coups de brigadier apaiseront ses coups à l’âme quotidien, croisant une foule interlope, pouvant songer elle aussi tel Léo Ferré dans « Richard  » : « À cette nuit comme une sœur de charité, Longue robe traînant sur leurs pas de bravade, Caressant de l’ourlet les pâles camarades, Qui venaient pour causer de rien ou d’amitié. »

Répétant en exercice d’entraînement de diction « seize jacinthes sèchent dans seize sachets sales  » dans un cours Florent où les salles de classe portent le nom d’anciens élèves tels que Daniel Auteuil, Isabelle Adjani, Thierry Hancisse, Gad Elmaleh, Romy travaille sans relâche et croit en son destin. Et affronte pratiquement seule l’existence. Pas tout à fait seule en fait....puisque Odette Steiner, (vieille dame très droite que René Allio aurait qualifiée affectueusement d’indigne, dans son film tiré d’une nouvelle de Brecht avec la musique de Jean Ferrat) la loge et finit par subvenir à ses besoins matériels. Née en 1921 ayant connu la crise de 1929, la Seconde guerre mondiale, le droit de vote des femmes, la légalisation de l’avortement, Mitterrand, Tchernobyl, l’apparition du Sida, l’an 2000, il ne lui reste plus que sa nièce Zoline qui vit à l’étranger. Demandant à Romy de l’appeler justement Zoline pour donner le change si les voisins la croisent, Odette fière de sa commode qui aurait appartenu à Sarah Bernhardt, noue avec sa jeune protégée des relations faites de fascination, de dépendance, et de résilience. Celle-ci devra en échange d’un loyer modeste partager ses repas, faire les courses de temps en temps, effectuer quelques taches ménagères, et surtout dormir dans cet appartement où Odette vit depuis l’âge de 24 ans.

Harold et Maud version féministe

Deuxième roman de Joffrine Donnadieu « Chienne et louve » qui touche au cœur à chaque page, est un mélange de « Harold et Maud » version féministe, et dans une certaine mesure de « Très chère Mathilde » avec Line Renaud. Texte sensuel, qui ne triche pas sur les rapports physiques de l’héroïne avec les hommes qu’elle croise, texte de combat mettant en scène l’émancipation intellectuelle et théâtrale d’une enfant d’aujourd’hui, étranglée de solitude, qui « joue pour trouver une vérité, pour vivre l’instant à vif, sans passé ni futur » et qui transforme sa logeuse en confidente sans peur ni reproche, cet hymne au théâtre et à l’entraide entre générations, secoue les lignes. C’est « Entrée des artistes » avec Jouvet, Odette Joyeux, et Blier, mâtiné des conseils du comédien à son fils version Guitry. C’est le capitaine Fracasse qui aurait croisé Duras, c’est virtuose, et plein d’énergie positive. Offrant un épilogue « heureux » et magnifiquement optimiste c’est un roman solaire qui s’’impose comme un kaddish plein de fantaisie et de panache.
Jean-Rémi BARLAND

« Chienne et louve » de Joffrine Donnadieu paru aux Éditions Gallimard -342 pages, 21 €. Au Salon Littéraire du Pays d’Aix à Fuveau les 3 et 4 septembre.

L’association « Les Écrivains en Provence » présente le 33e Salon Littéraire du Pays d’Aix du 1 au 4 septembre 2022 à Fuveau.

Pour ce 33e Salon, l’Islande est l’inspiratrice de la programmation des 25es rencontres "Ces lettres venues d’ailleurs" : spectacle le 1er septembre, rencontre et conférence des auteurs islandais le 2, exposition photographique, peintures. Les dédicaces « sous les platanes », samedi 3 et dimanche 4, favorisent les échanges entre le public et les invités autour de l’Islande, ainsi qu’avec une centaine d’auteurs régionaux et nationaux : littérature générale, polars, BD, romans jeunesse et jeunes adultes, expositions, café littéraire et interviews tout au long du week-end.
Programme : fuveau.com

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.