Recherche

Accueil > Ailleurs > Politique > Lancement du Dictionnaire des francophones : Chacun a son mot à (...)

< >

Lancement du Dictionnaire des francophones : Chacun a son mot à dire

lundi 22 mars 2021

Cette édition 2021 du mois de la francophonie est marquée par la sortie du Dictionnaire des francophones. Ce dictionnaire en ligne, élaboré par et pour les francophones, invite à découvrir toute la richesse et la diversité de la langue française dans le monde. Il a été lancé le 16 mars 2021 lors d’une cérémonie officielle retransmise en direct.


Ce dictionnaire, souhaité par le président de la République française, est le fruit d’un partenariat entre le ministère de la Culture, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, l’Institut français, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF). Il a été réalisé par l’Institut international pour la francophonie (2IF) de l’Université Lyon 3, Jean Moulin (France).

Collaboratif et évolutif, il comprend actuellement plus de 500 000 termes et expressions du français, tel qu’il se pratique sur les cinq continents. Il sera enrichi par la contribution des utilisatrices et utilisateurs. Le dictionnaire est en accès libre et gratuit. Il est téléchargeable sous la forme d’une application mobile (IOS et Android) et est disponible en ligne.

La Délégation générale à la Langue française et aux Langues de France a lancé officiellement le dictionnaire le mardi 16 mars 2021. La cérémonie s’est tenue en direct depuis le ministère de la Culture et a été retransmise sur les réseaux sociaux.

Un regard contemporain sur la langue française

L’événement a réuni la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin, la Secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo, le Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, le Chancelier de l’Institut de France, Xavier Darcos, la Secrétaire perpétuel de l’Académie française, Hélène Carrère d’Encausse, le Recteur de l’Agence universitaire de la Francophonie, Slim Khalbous, la Représentante du président de la République pour la Francophonie, marraine de la Semaine de la langue française, marraine du Dictionnaire des francophones, Leila Slimani et Bernard Cerquiglini, Président du comité scientifique du Dictionnaire des francophones.

Une Dictée des francophones a été lue par la marraine de la Semaine, Leila Slimani, et corrigée par son auteur Bernard Cerquiglini.

« Ce dictionnaire est unique car il permettra de diffuser un regard contemporain sur la langue française. Une langue qui se doit d’évoluer dans un monde qui assume davantage sa diversité, un environnement international de plus en plus plurilingue et une jeunesse tournée vers la recherche de la meilleure "voix" pour construire son avenir. L’avenir et la place de la francophonie dans le monde en dépendent, car la vivacité et la pérennité d’une langue dépendent en grande partie de sa capacité à intégrer les spécificités et les usages », a déclaré le Professeur Slim Khalbous, Recteur de l’AUF.

Le Dictionnaire des francophones

Numérique et collaboratif, le Dictionnaire des francophones montre la richesse de la langue française dans le monde. Avec ses 500 000 termes, il recense et valorise l’ampleur des lexiques français à travers le monde. Il révèle la richesse de la langue française dans toute la diversité de ses expressions. Parlée par 300 millions de locuteurs sur tous les continents, la langue française est nourrie par celles et ceux qui la pratiquent et la font vivre au quotidien. Langue indo-européenne, le français est à la fois une langue d’Afrique et du Maghreb, une langue des Amériques, du Québec ou de Louisiane, une langue de l’Océan indien et de l’Asie... Environ 500 000 mots et expressions répertoriés à la sortie du Dictionnaire des francophones, en provenance de 52 pays et 112 localisations illustrent ainsi la variété et la richesse de la langue française, parfois très imagée : clavardage, pourriel (Québec), eau à ressort, lancer un chameau (République démocratique du Congo), pause-carrière (Belgique), avoir la bouche sucrée (Côte d’Ivoire) ...

L’application numérique que constitue le Dictionnaire des francophones permet ainsi de comprendre, partager, mais aussi capter, stocker, décrire et commenter les termes de la francophonie. Les francophones de tous les pays peuvent donc proposer des mots en compléments des 500 000 termes de base, selon leurs usages et contextes, avec pour objectif d’atteindre un million d’entrées. Ce dictionnaire a été élaboré grâce à un conseil de 15 spécialistes dirigé par Bernard Cerquiglini, linguiste et professeur émérite de linguistique à l’université Paris VII. Pour conserver toute sa pertinence, les contributions seront relues a posteriori et validées par le grand public et par un comité scientifique représentatif de toute la francophonie. Ce projet porté par le ministère de la Culture est donc celui de tous les acteurs de la francophonie, dans sa construction et dans son utilisation.
Guide du DDF : ICI

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.