Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Société > Le Bataillon de marins-pompiers de Marseille face au Covid-19 (...)

< >

Le Bataillon de marins-pompiers de Marseille face au Covid-19 (3)

samedi 11 avril 2020

JPEG - 115.5 ko
(Photo : MN/BMPM/Julien Sionneau)

Les marins-pompiers de Marseille, comme tous les services de secours et les soignants, sont en première ligne face au Covid-19. Le Bataillon diffuse régulièrement des communiquées afin d’évoquer l’organisation mise en place pour faire face à cette crise hors norme. Au cours de la première phase de la crise, l’état-major du Bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM) a évalué les effets potentiels sur son organisation de l’apparition du Covid-19 en France et notamment dans sa zone de compétence. « Cette étape a été complexe, puisque le niveau de connaissance concernant ce nouveau virus était relativement faible. Il a fallu réactiver certaines procédures mise en place il y a 10 ans pour faire face au H1N1. » Dans un deuxième temps, lorsque l’épidémie a touché le pays, le Bataillon a ajusté son organisation afin de faire face au nombre croissant d’interventions liées au Covid-19 et « d’assurer un haut niveau de protection de nos personnels sur le terrain comme en caserne. » Sur le terrain, 6 vecteurs sanitaires spécifiques ont été mis en place : les VSAV Covid. Ces 6 vecteurs sont des ambulances avec un armement en matériels allégé et dont la cabine de conduite et la cellule sanitaire sont étanchéifiées. Ces éléments permettent de limiter les transferts de contamination mais aussi de faciliter les opérations de désinfection après intervention. Au départ, ces VSAV étaient engagés pour prendre en charge les victimes « cas possibles Covid ». L’explosion du nombre de cas sur Marseille a ensuite fait évoluer cette stratégie d’engagement. En effet, au mois de mars, le Bataillon a effectué plusieurs centaines de sorties d’engins liées au Covid-19. Les VSAV Covid sont donc désormais engagés uniquement pour des victimes « cas confirmés Covid » et les VSAV traditionnels assurent les cas possibles et les autres missions sanitaires. Outre ces vecteurs spécifiques, des procédures de traitement des appels de secours, de conduites à tenir pour la prise en charge des victimes et de reconditionnement des personnels et des matériels ont été déployées.

JPEG - 170.8 ko
Un VSAV Covid (Photo : MN/BMPM/Julien Sionneau)

Le BMPM a également mis à disposition des marins-pompiers des protections adaptées aux différentes situations opérationnelles comme des masques chirurgicaux ou le lot Covid. Ce lot est utilisé pour la prise en charge des cas probables ou confirmés du Covid-19. Il est constitué d’une surblouse, d’une charlotte, d’une paire de lunette, de gants en nitrile et d’un masque FFP2. Face à cette épidémie et au-delà des interventions, chaque centre d’incendie et de secours et chaque service a su adapter son fonctionnement pour protéger ses équipes et assurer ses missions via le renforcement de mesures d’hygiène, le respect des gestes barrières ou encore la rotation des personnels ou le télétravail. Les activités de soutien ont également fait preuve d’une résilience importante pour assurer les approvisionnements en équipements de protection et en produits consommables ainsi que l’entretien des engins, le service de restauration et le suivi médical des personnels militaires et civils. Les activités de soutien représentent la face cachée de l’iceberg et ne doivent pas être oubliés. Elles permettent de surmonter une crise de longue durée. Le Bataillon s’est également engagé dans diverses actions face à cette pandémie qui ne relèvent pas stricto sensu de ses missions. Il faut citer la mise en place d’un tri secouriste devant l’IHU Méditerranée infection. En accord avec le service du Pr Raoult, ce dispositif intervient 7 jours sur 7 pour fluidifier et sécuriser la file d’attente et faciliter ainsi l’accueil au sein de l’institut. Les 7 marins-pompiers présents en profitent pour faire de la pédagogie sur les gestes barrières et distribuer des masques. Le BMPM soutient également l’ARS Paca en participant aux contrôles sanitaires des équipages à bord des navires de croisière à quai au Grand port maritime de Marseille (GPMM). Des ambulances de réanimation ont été mises à disposition du Samu 13 pour participer à des transports inter-hospitalier. Sur demande de l’ARS Paca, le BMPM sera certainement appelé à apporter divers soutiens complémentaires. « Notre capacité d’adaptation et notre réactivité nous permettent d’assurer sans faille la gestion de cette crise sans précédent », précise le BMPM. Aujourd’hui, le Bataillon est dans une phase de consolidation des actions et de préparation des effets post-épidémie en casernes et sur le terrain. Dans ce contexte, il est nécessaire de respecter le confinement et les directives du gouvernement en la matière. Il s’agit de la meilleure façon de soutenir la chaîne des secours mobilisée depuis plusieurs semaines et de lutter contre l’épidémie. Cet effort hors norme fourni par le Bataillon ne doit pas faire oublier que les marins-pompiers se préparent également à faire face au principal risque estival, le feu de forêt.
La rédaction

A lire aussi
- Le Bataillon de Marins-pompiers de Marseille face au Covid-19 (1)
- Le Bataillon de Marins-pompiers de Marseille face au Covid-19 (2)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.