DestiMed

Accueil > Culture > Théâtre > Le Misanthrope de la Comédie-Française ce dimanche 19 avril à 20h50 sur France (...)

< >

Le Misanthrope de la Comédie-Française ce dimanche 19 avril à 20h50 sur France 5

dimanche 19 avril 2020

Confinement oblige, les salles de théâtre sont aujourd’hui fermées. Mais la Comédie-Française permet de voir certains de ses spectacles en rediffusion à la télévision. On avait salué en direct à Paris sur les planches, et ensuite au Cinéma Cézanne « Le Misanthrope » de Molière dans sa mise en scène de Clément Hervieu-Léger, Fruit d’une somptueuse captation de Don Kent, voilà le spectacle qui sera donné ce dimanche 19 avril sur France 5 à partir de 20h50.

JPEG - 78.1 ko
Loïc Corbery au piano dans "Le Misanthrope" (Photo Comédie-Française)

« C’était un défi pour moi que de monter le Misanthrope  », précise le metteur en scène. Et on peut dire d’emblée que malgré bien des éléments contestables, le pari est plutôt gagné. Costumes actuels, -« Si Molière proposait aujourd’hui "Le Misanthrope" il ferait de même, tient-il à préciser, car les perruques et habits étaient la marque de fabrique non d’une esthétique, mais de son époque »- , volonté de rendre la langue du texte avec un respect des silences, et un phrasé non conventionnel, acteurs investis jouant ensemble, les rapports amoureux et compliqués d’Alceste et Célimène sont rendus ici avec éclat, grandeur. Et rien ne justifie mieux le sous-titre de la pièce « L’atrabilaire amoureux » que le jeu de Loïc Corbery campant un Alceste en colère, bondissant (trop) et criant sa tristesse et sa douleur aux yeux du monde. On notera sa performance ainsi que la présence à ses côtés de comédiens inspirés tels que Serge Bagdassarian (Oronte), Eric Génovèse (Philinte), Christophe Montenez (Acaste), et Pierre Hancisse (Clitandre) tous au sommet de leur art. On restera partagé sur le jeu de Adeline d’Hermy dans le rôle de Célimène dont la voix assez perchée ne convainc guère. On regrettera aussi les déplacements incessants de chaises, de fauteuils, d’objets qui attirent le regard inutilement. Mais on saluera dans cette production de haut vol, la scène bouleversante où l’on voit Alecte (Corbery) jouer du piano dos au public tandis que le regarde émue Arsinoé (personnage fascinant incarnée par Florence Viala). C’est pour ces moments-là que l’on va aussi au théâtre. Pour être surpris et émus ! Ce qui est quand même largement le cas tout au long de ce Misanthrope d’un Clément Hervieu-Léger inventif, prenant des risques, assumant ses choix et voulant faire de la pièce un pur joyau esthétique tenu par des comédiens faisant entendre très discrètement le texte.
Jean-Rémi BARLAND
« Le Misanthrope » de Molière à la Comédie-Française avec Loïc Corbery et une mise en scène de Clément Hervieu-Léger. Diffusion sur France 5 ce dimanche 19 avril à 20h50.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.