Recherche

Accueil > Provence > Politique > Le RN peut l’emporter dans la région Sud

< >

Le RN peut l’emporter dans la région Sud

mardi 11 mai 2021

Le Rassemblement national est largement favori des élections régionales des 20 et 27 juin en Provence-Alpes-Côte d’Azur selon un sondage Ipsos Sopra Stéria pour nos confrères de France 3/France Bleu. Le candidat RN devance au 1er tour Renaud Muselier des Républicains. Et l’emporte au second...

JPEG - 24.3 ko
Renaud Muselier © Philippe Maillé

C’est dit, la catastrophe est devant nous. Mais n’était-elle pas prévisible ? Et, aujourd’hui, elle est programmée sans un sursaut des citoyens... Selon un sondage Ipsos Sopra-Steria pour France Télévisions et Radio France dévoilé ce mardi 11 mai la région Provence-Alpes-Côte d’Azur peut basculer entre les mains du RN. Le refus d’union affiché par la direction nationale des Républicains, les propos dans le magazine ultra-conservateur Valeurs actuelles d’Eric Ciotti, -non sanctionnés par cette même direction nationale- : « Ce qui nous différencie du RN, c’est notre capacité à gouverner », même discours dans Var Matin et il est celui qui a affiché son soutien à la nouvelle tribune des militaires toujours dans Valeurs actuelles et il est encore celui qui clame haut et fort : « Je ne voterai pas pour Renaud Muselier s’il y a une alliance avec la République en marche » - font leur œuvre. Tout comme une actualité particulièrement anxiogène.

Le sondage met en avant que la délinquance, l’immigration, qui sont deux thématiques nationales et la Covid-19 qui l’est tout autant, -gestion d’ailleurs pour laquelle la région Sud a été primée par l’Europe pour son efficacité-, sont les trois principales préoccupations des habitants en Paca. Mais c’est bien le thème de l’insécurité qui rafle la mise. A 50% des sondés, la délinquance est la problématique considérée comme étant la plus préoccupante dans la région Sud.

« 56% des personnes interrogées estiment pourtant que le bilan de la majorité régionale sortante est bon »

La situation est paradoxale, si le sondage donne le RN vainqueur : « 56% des personnes interrogées estiment pourtant que le bilan de la majorité régionale sortante est bon. Dans le même temps, 45% des personnes qui se sont exprimées ont une bonne opinion de Renaud Muselier contre 34% pour Thierry Mariani », précise le sondage qui considère « Ce qui indiquerait que les intentions de vote se reporte plus sur le parti de Marine Le Pen et ses idées que sur son représentant en région ».

Le Rassemblement National seul en tête

Toujours selon ce sondage, au premier tour, la liste soutenue par Les Républicains et l’UDI conduite par le président sortant Renaud Muselier n’obtient que 22% des intentions de vote et arrive en deuxième position. 37% des personnes interrogées annoncent vouloir voter pour la tête de liste du Rassemblement national en Paca. Et ces intentions de vote grimpent à 39% en faveur du candidat RN si finalement au premier tour il y avait une liste commune LR et LREM et cela grâce à la polémique générée par l’intervention parisienne des Républicains.

La liste emmenée par Sophie Cluzel, de la République En Marche comme la liste de l’Union de la gauche de Jean-Laurent Félizia sont créditées chacune de 17% des intentions de votes.

Selon ce même sondage, il est avancé « Peu importe le scénario, dans tous les cas le RN est en tête des intentions de vote au second tour. Dans l’hypothèse d’une quadrangulaire, la liste soutenue par le Rassemblement National conduite par Thierry Mariani est créditée de 38% des intentions de vote, devant la liste soutenue par Les Républicains et l’UDI conduite par Renaud Muselier avec 25% des suffrages ».
La liste soutenue par la République en Marche et le Modem conduite par Sophie Cluzel n’obtient pour sa part que 16% des votes derrière la liste soutenue par Europe Écologie Les Verts, Le Parti Socialiste, le PCF et Génération.s conduite par Jean-Laurent Félizia et leur 21% d’intentions de vote ».

« 35% des personnes interrogées ne sont pas certaines d’aller voter »

Dans l’hypothèse d’une triangulaire, avec une liste commune LR et LREM, le Rassemblement national obtient 40% des intentions de vote, contre 36% de vote. Pour sa part la liste de l’Union de la gauche obtiendrait 24% de suffrages.
Si LREM et LR ne s’allient pas, dans cette hypothèse là, le RN obtient 40% des suffrages et la liste du président de la Région sortant, elle obtiendrait 35%. La liste soutenue par Europe Écologie Les Verts, Le Parti Socialiste, le PCF et Génération.s conduite par Jean Laurent Félizia obtient 25%.

Un scénario catastrophe renforcé, en l’état actuel, par un taux d’abstention qui devrait être important dans une élection qui déjà traditionnellement mobilise peu. « 35% des personnes interrogées ne sont pas certaines d’aller voter. La situation sanitaire ne semble pas en être la raison. 76% des sondés estiment faible le risque pris en allant voter pour leur santé ».

Le sondage a été effectué du 8 au 10 mai 2021, sur un panel de 1 000 personnes inscrites sur les listes électorales de Provence-Alpes-Côte d’Azur, selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée, catégorie d’agglomération, département).


Michel CAIRE

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.