Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Le « Ricard duo » créé par Jakob et Mac Farlane retourne aux fondamentaux du (...)

< >

Le « Ricard duo » créé par Jakob et Mac Farlane retourne aux fondamentaux du groupe, de Paul Ricard

mercredi 27 novembre 2013

JPEG - 167.2 ko
Le duo Ricard est entouré de Marc Gimenez, Bruno Goimier, Brendan Mac Farlane, Patrick Brier
JPEG - 121.4 ko
le créateur très inspiré du Duo, Brendan Mac Farlane

« Ricard duo », œuvre des architectes Jakob et Mac Farlane, magnifie le mariage de l’eau et du Ricard. La dernière création que présente le célèbre groupe se compose d’une carafe pour la boisson anisée signifiée par le jaune, couleur emblématique de la maison, et l’autre, transparente, pour l’eau. Cette réalisation à l’esthétisme brut, a été dévoilée en avant-première aux étapes de Lyon et de Marseille du Design Tour, auquel le groupe, Marseille Provence 2013 oblige, s’est associé pour la première fois. Ainsi, ce 26 novembre, l’architecte Brendan Mac Farlane a présenté son travail au Château Ricard, à Marseille.
Bruno Goimier, le directeur de la communication de Ricard, savoure : «  Source d’inspiration pour de nombreux designers, la fusion de l’eau et du Ricard est aujourd’hui contée par ces architectes de renom  ».
Le cabinet n’en est pas à ses débuts avec Ricard, il a en effet aménagé sa Fondation d’entreprise en 2007, mené un travail sur le mariage de l’eau et du Ricard avant de se voir proposé ce travail sur les bouteilles. Le groupe n’imaginait sans doute pas à quel point il avait inspiré en se tournant vers Brendan Mac Farlane. Cet architecte de renommée internationale, est en effet un amoureux des bouteilles. Il en était même un collectionneur dans ses jeunes années néo-zélandaises «  avec un intérêt tout particulier pour les pièces du XIXe siècle  ». Et c’est donc d’un œil d’expert qu’il observe la bouteille traditionnelle de Ricard : « Elle est emblématique avec son étiquette en papier. Elle est généreuse, parle de fête, de convivialité, de moments de partage. Et je dois dire qu’avec Dominique Jakob nous avons été touchés par l’ambiance chaleureuse, humaine, qui se dégage de cette société C’est fondamental dans le chemin que nous avons parcouru avec elle ».
Face à un geste aussi fort, le cabinet est donc parti dans une autre direction afin de raconter non sa propre histoire, mais d’interpréter celle de ce produit, de cette maison, de Paul Ricard : « Nous avons beaucoup lu sur lui, découvert l’homme de culture, son rapport à l’art, sa capacité donc à ôter le superflu pour aller au fondamental. Nous avions notre piste de travail. Nous nous sommes imprégnés de cela et puis du produit, des plantes qui le composent. La Méditerranée, le Sud, ce sont des parfums que l’on sent avant de le voir. Alors, nous sommes allés aux racines, dans la terre, ces bouteilles, ce sont des blocs, un peu rugueux, c’est un contact physique, une question d’énergie, mentale et physique. C’est aussi cette rencontre un peu magique entre l’eau et le Ricard, qui crée de l’opacité  ». Deux bouteilles, rugueuses, comme une invitation dans ce monde du repli sur soi à aller au-delà de soi, au-delà des évidences, de creuser, pour se trouver, trouver l’Autre. Et l’on retrouve la convivialité.
Patrick Brier, le directeur régional de Ricard d’avancer : « Paul Ricard aurait été heureux de cette création. Elle traduit le fait que si ce produit est à consommer avec modération, il est, en revanche, vecteur d’amitié. Amitié qui, elle doit se consommer sans aucune modération  ».
Mille cinq cents de ces deux sculptures de verre ont été réalisées dans le respect d’une tradition verrière artisanale. Pouvant être réutilisées, elles seront proposées, chez les cavistes, à partir du 2 décembre dans un coffret. Elles seront également visibles en France dans certains établissements haut de gamme.
Michel CAIRE

L’agence Jakob-MacFarlane

Dominique Jakob, née en France, et Brendan MacFarlane, né en Nouvelle-Zélande, ont créé leur agence à Paris en 1994. Jakob + MacFarlane est une agence d’architecture multiculturelle et pluridisciplinaire. Son travail explore les technologies digitales à la fois comme apport conceptuel et comme moyen de fabrication, utilisant les nouveaux matériaux afin de créer un environnement plus flexible, plus responsable et plus proche. Les principaux projets incluent le Restaurant Georges du Centre Georges Pompidou (2000) ; la reconstruction du théâtre de Pont-Audemer dans l’Eure (2000) ; la librairie Florence Loewy Books by Artists à Paris (2001) ; Le Nouveau Centre de Communication pour Renault à Boulogne- Billancourt (2004) ; l’aménagement de la Fondation d’Entreprise Ricard (2007) ; les Docks en Seine, Cité de la mode et du design ; les 100 logements Hérold à Paris (2008) ; le Cube Orange (qui abrite le siège social de la société Cardinal et le showroom RBC) à Lyon Confluence (2010) ; le Fonds Régional d’Art Contemporain de la Région Centre à Orléans (2013).Ils ont également fait partie de la sélection française de la Biennale d’Architecture de Venise en 2002, de la sélection internationale en 2004 et 2008.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.