Recherche

Accueil > Méditerranée > Rive Nord > Le Var toujours à l’affût pour combattre la Covid

< >

Le Var toujours à l’affût pour combattre la Covid

dimanche 14 mars 2021

Au niveau du front sanitaire, rien n’est gagné, mais le département varois peut au moins souffler un peu avec des chiffres assez stables, voire légèrement à la baisse, notamment au niveau du taux d’incidence. Cependant, il n’est pas question de diminuer la vigilance et le dispositif en place reste strict. Petit point des règles toujours en vigueur dans le Var.

PNG - 1.2 Mo
Les tests salivaires dans les écoles de Toulon ©Alain Blanchot

Pour autant, ces chiffres demeurent bien supérieurs à la moyenne nationale, le variant anglais reste présent à 80 %, les hospitalisations en réanimation continuent d’augmenter et le nombre de personnes décédées à l’hôpital reste élevé. « Dans ce contexte, tous nos efforts doivent porter sur l’accélération et l’intensification de la campagne vaccinale. La mobilisation des collectivités, des personnels de santé et du Service Départemental d’Incendie et de Secours (Sdis) ont permis le week-end dernier de vacciner plus de 5 000 personnes dans le Var », indique Evence Richard, le préfet du Var.

le respect des mesures sanitaires déjà en vigueur est primordial pour enrayer la propagation de l’épidémie

D’ailleurs, ce dernier ne compte pas s’arrêter là et il souhaite renforcer le dispositif en place, notamment pour les plus de 75 ans avec l’ouverture de onze nouvelles lignes de vaccinations dès ce lundi 15 mars. Et annonce dès maintenant, qu’au 1er avril, le but est de doubler ces capacités. En attendant, le préfet rappelle à tous que le respect des mesures sanitaires déjà en vigueur est primordial pour enrayer la propagation de l’épidémie. Au même titre que la patience. « Avant que la vaccination ne produise ses effets, il nous faudra encore faire preuve de patience et les organisateurs des manifestations printanières aussi, car il n’est pas envisageable aujourd’hui, sans visibilité sur l’évolution de l’épidémie, d’autoriser l’organisation d’événements susceptibles d’entraîner de grands rassemblements », conclut Evence Richard.

La montée en puissance de la campagne de vaccination

Dans le Var, 13 centres ont été ouverts le week-end des 6 et 7 mars, grâce à l’obtention de doses de vaccins supplémentaires et à la mobilisation des personnels de santé et des sapeurs-pompiers, en concertation avec les autorités sanitaires et les collectivités du département. Du coup, 5 062 personnes ont été vaccinées, à 99 % pour une première injection. 18 007, c’est le nombre d’injections réalisées durant la première semaine de mars. Elle représente une hausse de 72 % par rapport à la dernière semaine du mois de février.

Cette progression va se poursuivre durant tout le mois de mars avec le renforcement des centres dédiés aux personnes de plus de 75 ans. 11 nouveaux créneaux seront ouverts sur doctolib.fr avant la fin de la deuxième quinzaine de mars, représentant ainsi 2 750 nouveaux rendez-vous par semaine. Les efforts de vaccination se poursuivront également le week-end et il est déjà prévu l’ouverture de 3 centres éphémères entièrement gérés par le Sdis à Rians, Puget-Ville et Cotignac. La vaccination par les médecins de ville et les pharmaciens va également permettre d’atteindre de nouveaux publics cibles.

Les tests salivaires effectifs dans certaines écoles

La campagne de dépistage par tests salivaires a débuté depuis le lundi 8 mars à l’école élémentaire René Char du Luc-en-Provence. A cette occasion, une soixantaine de prélèvements ont été réalisés. Cette campagne est destinée en priorité aux élèves des écoles du 1er degré, en complément des opérations des tests antigéniques déployés depuis plusieurs semaines dans les collèges et les lycées du département. 3 000 tests de ce type devraient être effectués avant la fin du mois et vingt-trois écoles du département sont concernées. Ils sont réalisés par des laboratoires d’analyse médicale appuyés, dans un premier temps, par les infirmières scolaires puis par les médiateurs anticovid de l’Éducation nationale. Ces tests ne peuvent se faire qu’après le recueil de l’autorisation parentale. Afin d’affiner la connaissance épidémiologique du milieu scolaire et évaluer la circulation du virus en son sein, un panel composé d’écoles, de collèges et de lycées, représentatif de la diversité des territoires (REP+, centre-ville, zones rurales, public/privé sous contrat) a été défini et des dépistages vont y être organisés tous les 15 jours.

Sont concernés par cette mise en place :
- les écoles élémentaires de la Bouverie à Roquebrune-sur-Argens, l’Aspe à Saint-Raphaël, Saint Jean du Var à Toulon ;
- le collège Pierre de Coubertin au Luc-en-Provence ;
- le lycée professionnel Léon Blum à Draguignan.

Quid des centres commerciaux de plus de 10 000 m² ?

Après avoir imposé, le 30 janvier, la fermeture de tous les centres commerciaux de plus de 20 000m2, le Gouvernement a abaissé ce seuil à 10 000m2, le 4 mars dernier, pour les 23 départements placés sous surveillance renforcée avec une circulation très active du virus (dont le Var).

Il est important de savoir, que dans ces centres, les commerces à dominantes alimentaires (supérette, supermarché, hypermarché, primeur, boucherie, poissonnerie, boulangerie, pâtisserie), ainsi que les pharmacies ou les services publics, comme La Poste, peuvent rester ouverts.

13 centres commerciaux non-alimentaires de plus de 10 000 m2 sont fermés dans le Var :

- Centre commercial Carrefour Grand Estérel à Puget-sur-Argens
- Castorama à Puget-sur-Argens
- Centre commercial Leclerc à Saint-Raphaël
- Castorama à La Garde
- Centre commercial Carrefour à Trans-en-Provence
- Centre commercial Géant Casino La Foux à Gassin
- Castorama à La Seyne-sur-Mer
- Centre commercial Midi Multiple à Solliès-Pont
- Centre commercial Leclerc à Cogolin
- Centre commercial Hyper U à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
- Centre commercial Hyper U aux Arcs-sur-Argens
- Centre commercial de Grand Var Est de La Garde
- Centre commercial de Géant Casino à Fréjus.

A ces centres s’ajoutent ceux de plus de 20 000 m² fermés depuis les 31 janvier, 2 et 3 février :
- Centre commercial de Mayol à Toulon
- Grand Var Ouest à La Valette-du-Var
- Magasin Ikea à La-Valette-du-Var
- Centre commercial Carrefour à Ollioules
- Centre commercial Auchan à La Seyne-sur-Mer
- Centre commercial de Géant Centr’Azur à Hyères.

La décision de fermeture des centres commerciaux intervient après des échanges entre les services de l’État et les responsables de chaque grande surface afin d’éviter tout litige concernant le calcul de la surface commerciale pris en compte.

Les rassemblements de plus 6 personnes toujours interdits

Depuis le 29 octobre 2020, et la publication du décret n°1310 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, les rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public mettant en présence de manière simultanée plus de six personnes sont interdits.

Cette interdiction vise entre autres, les manifestations de toute nature, rassemblement, les rendez-vous organisés sur les places des villes et villages, dans les parcs, les jardins, la plage, l’objectif étant de limiter les regroupements de personnes et donc les interactions entre les personnes issues de sphères familiales différentes afin de contenir la circulation virale. L’obligation de déclaration de rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public (sur la forme d’un dossier de déclaration), tels qu’initialement prévus à l’article 3 du décret n°2020-860 du 10 juillet 2020, est ainsi caduque depuis le 29 octobre 2020.

Sachez qu’aucune dérogation n’est possible. Seules exceptions à cette règle, les manifestations revendicatives autorisées par le préfet, les réunions ou activités à caractère professionnel, les services de transports de voyageurs, les
cérémonies funéraires et les cérémonies publiques ainsi que les marchés.
Pour rappel, la tenue des braderies, foires, vide-greniers et marchés aux puces est interdite depuis le 3 mars. Les établissements de plein air (ERP de type PA) ne peuvent pas accueillir du public, sauf pour les activités physiques individuelles et la pêche en eau douce.
La rédaction.

À savoir

- Les informations sur la Covid -19 : gouvernement.fr
- Un numéro vert répond en permanence à vos questions, 24h/24, 7j/7 : 0 800 130 000.
- Un numéro vert d’information en PACA a été mis en place par l’ARS (Agence régionale de Santé) 7j/7, de 9 heures a 19 heures : 0 800 730 087.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.