DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Littérature > Le tome II des "Secrets et décors des hôtels particuliers aixois" est publié (...)

>

Le tome II des "Secrets et décors des hôtels particuliers aixois" est publié - Quand Daniel Chol retrouve "l’âme et la petite flamme qui se consume au fond des salons…"

lundi 14 décembre 2020

Daniel Chol a deux passions avouées : Aix-en-Provence et l’écriture. Et comme il les unit souvent il propose régulièrement à ses lecteurs de découvrir l’Histoire, mais aussi ce qui se cache parfois sous quelques coins de tentures dans l’ambiance feutrée des demeures qu’il visite pour nous. Il vient de publier le tome II des « Secrets et décors des hôtels particuliers aixois ».

JPEG - 143.9 ko
Daniel Chol présente son deuxième opus sur les hôtels particuliers aixois. (Photo Michel Egéa)

20 ans après un premier opus consacré à 14 hôtels particuliers d’Aix-en-Provence, Daniel Chol, docteur en Histoire de l’art, a rechaussé ses « escarpins » pour s’en aller pousser les portes de 14 autres demeures chargées d’histoire. Des visites que l’auteur avoue avoir menées « guidé par l’intérêt du patrimoine immatériel afin de retrouver l’âme et la petite flamme qui se consume au fond des salons… » Et il est vrai que ce tome II est un peu moins universitaire et didactique que le premier. Toujours aussi documenté, mais avec un peu plus de chair, d’humanité et de sensibilité. Ainsi quelques pages permettent-elles de découvrir quelques personnalités singulières comme celle d’Athénaïs d’Olivary, friande de douceurs depuis sa plus tendre enfance et qui, devenue prieure du Carmel d’Aix-en-Provence, en assouplit la règle pour faire honneur à ces « gâteries divines » comme elle les appelait. Le lecteur découvre aussi au fil des pages qu’au temps du roi René, on pouvait «  acheter et vendre par contrat notarié des esclaves, hommes, femmes, enfants tartares, russes, barbaresques, libyens et éthiopien. » Mais que l’on ne s’y trompe pas, Daniel Chol est aussi un fin connaisseur des arts et il n’hésite pas à décrire par le détail peintures, sculptures, meubles, gypseries et autres tapisseries que l’on peut parfois encore découvrir au détour d’un couloir au cœur de ces demeures. Décrivant l’Hôtel Villeneuve d’Ansouis : « La dernière pièce de l’enfilade est un pur joyau ; un cabinet de toilette particulièrement raffiné, exemple rare en Provence des nouvelles pièces de commodités qui se multiplieront quelques années plus tard sous Louis XVI. Le thème de l’eau a été choisi pour son décor : Amphitrite et Neptune triomphent, Apollon tenant sa lyre trouve sa place en chevauchant un dauphin…  » Des descriptions le plus souvent agrémentées de photographies qui plongent le lecteur au cœur des pièces de ces hôtels. Lorsque ses visites lui en donnent l’occasion, Daniel Chol n’hésite pas aussi, à descendre au jardin et à décrire ces havres de verdure et de fraîcheur au cœur de la ville. Puis il y a quelques anecdotes souriantes comme ce jour où l’auteur est allé présenter à Anne de Rougemont le chapitre consacré à son hôtel de Raousset-Bourbon. Devant la porte de la bâtisse séculaire des enceintes avaient été installées par une radio pour un concert de musique électroacoustique et les réglages s’étaient poursuivis une bonne partie de la journée. Daniel Chol raconte : « Arrivés à la porte d’entrée, nous dûmes attendre un moment de silence, après une pluie vociférante d’aigus et de basses, pour tirer la poignée de la clochette. Quand un des lourds battants de la porte s’ouvrit, je vis apparaître dans la pénombre du vestibule Anne de Rougemont, horrifiée d’avoir, depuis le matin, senti vibrer les vitres et trembler les murs de son antique palais ; elle me déclara : "Daniel, ce sont les trompettes de Jéricho qui sonnent à ma porte !"  » Les amoureux du patrimoine apprécieront ce tome II des « Secrets et décors des hôtels particuliers aixois », les autres le découvriront avec délectation et tous seront séduits par la qualité et la finesse d’écriture de Daniel Chol qui convient parfaitement à l’esprit des lieux décrits. Au pied du sapin pour Noël… C’est une bonne idée.
Michel EGEA
« Secrets et décors des hôtels particuliers aixois-Tome II » - 320 pages -29 €

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.