Recherche

Accueil > Méditerranée > Nice / Côte d’Azur > Enquête CCI Nice Côte d’Azur : La Silver Économie en bonne santé dans les (...)

< >

Enquête CCI Nice Côte d’Azur : La Silver Économie en bonne santé dans les Alpes-Maritimes

samedi 16 janvier 2021

Les Alpes-Maritimes connaissent depuis une dizaine d’années une évolution constante de la démographie sur la tranche d’âge des plus de 60 ans. Le département est donc un territoire porteur pour le marché dit de la Silver Économie. Dans ce contexte, l’Observatoire Économique Sirius de la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur publie les résultats d’une enquête réalisée en septembre 2020 dans une étude intitulée « Une Silver Économie en bonne forme dans les Alpes-Maritimes ». Il y analyse les indicateurs clés de l’activité et des emplois générés par la filière qui démontrent une dynamique positive. Décryptage et analyse des différentes activités marchandes de cette filière et des emplois générés sur le territoire des Alpes-Maritimes.

JPEG - 51.9 ko
Photo illustration Destimed/R.P

Un marché spécifiquement dédié à cette tranche de la population

Les Alpes-Maritimes comptent 329 000 « seniors », correspondant à la tranche de la population ayant 60 ans et plus. Le marché qui leur est consacré, la Silver Économie, répond au défi du vieillissement en améliorant la qualité et le confort de vie. En une dizaine d’années, leur classe d’âge a fortement progressé dans la population départementale (+11%). Ces indicateurs démographiques ont dicté l’ouverture et l’adaptation d’un marché spécifiquement dédié à cette tranche de la population. Un véritable point de convergence s’établit désormais entre des seniors en quête de solutions globales sur tous les pans de l’économie (E-santé, téléassistance enrichie, nouvelles pratiques de mobilité, nouveaux modes d’hébergement, etc.) et les entreprises proposant des solutions standardisées, ou encore à la carte. Pour Jean-Pierre Savarino, Président de la CCI Nice Côte d’Azur : « L’accroissement de l’espérance de vie et le phénomène démographique du Papy-boom font de la Silver Économie un marché à fort potentiel avec des enjeux sociaux et économiques précieux pour notre territoire. En effet, ce marché pourvoyeur d’emplois se caractérise par une palette d’activités diverses et transversales à tous les secteurs, participant à leur développement, notamment sur des segments à forte valeur ajoutée tel que le numérique. La crise du Covid-19 a montré l’importance du maintien du lien social, l’innovation apparaît comme l’une des solutions à l’égard des seniors de plus en plus connectés. » L’Observatoire Économique Sirius de la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur a réalisé une enquête en septembre 2020 dont l’étude « Une Silver Économie en bonne forme dans les Alpes-Maritimes » vient d’être publiée.

Les marchés de la filière Silver Économie

Progression des activités de « Santé » face à celles du « Maintien à domicile »
Trois grands segments de la Silver Économie se partagent le marché des seniors : le « Maintien à domicile », la « Santé » et le secteur du « Bien-vieillir ». La répartition des établissements par segment reflète aussi celle des emplois salariés estimés. Bien que le « Maintien à domicile » réunisse la moitié des établissements et des emplois, le segment de la santé occupe une place de plus en plus importante avec un tiers des établissements contre 12% en 2017. En effet, les Ehpad, qui font partie du secteur de la « Santé », pèsent particulièrement en termes d’emplois (38 salariés en moyenne par établissement). Le secteur du « Bien-vieillir » arrive en 3e position avec 16% du total des établissements de la filière et 15% des emplois. En analysant les profils des territoires, on observe que les bassins de Cannes et d’Antibes se démarquent davantage dans le secteur du « Maintien à domicile » et de la « Santé » avec, à eux deux, un tiers des établissements et des emplois.

Prépondérance des services à la personne
Un tiers des établissements sont positionnés sur une offre de services à la personne. Parmi les offres proposées, trois quarts des prestations concernent l’assistance aux personnes âgées et/ou handicapées. Le reste des prestations relève de l’entretien de la maison.

Les innovations technologiques à la conquête des seniors

Les produits et services intégrés dans le créneau de la E-santé d’une part, de la domotique et de la sécurité d’autre part, sont en passe de couvrir de façon transversale le marché de la Silver Économie. « La E-santé dans les Alpes-Maritimes représente 40 établissements et 1 000 emplois. » La domotique regroupe l’ensemble des technologies permettant de contrôler, d’automatiser et de programmer l’habitat. Plus de 50 établissements et 1 000 emplois exploitent ce secteur dans les Alpes-Maritimes. La domotique étant considérée comme un marché de niche, l’offre devient plus accessible en termes de prix, malgré tout, grâce à l’adhésion des clients notamment à la gamme des objets connectés.

Une concentration des emplois sur le littoral

Les opportunités d’activités de la Silver Économie se concentrent sur le littoral, en adéquation avec la concentration des seniors. On y retrouve deux-tiers d’entre eux dans le département et 70% des établissements. Cependant, une partie des prestations et services s’adressant aux seniors est indépendante de leur localisation, car ils peuvent rayonner jusqu’au domicile de ces derniers. C’est l’une des spécificités des activités du « Maintien à domicile ». Ainsi, certaines communes du Haut-Pays sont des niches pour le marché de la Silver Economie (ex : Tende, Saint-Martin-Vésubie…etc), avec plus de 30% de population sénior. Le bassin de Nice concentre près de 200 établissements, avec une légère spécialisation dans le secteur du « Bien-vieillir ». Un tiers des emplois sont concentrés sur Nice. Plus largement, les bassins de Nice, Cannes et Antibes réunissent à eux trois, 80% des emplois de la filière.

La Silver Économie : un marché désormais incontournable

Un chiffre d’affaires en progression sur le territoire
Deux tiers des établissements estiment qu’il correspond à plus de 75% de leur activité. En 2017, moins de la moitié des établissements attribuaient une telle part de leur chiffre d’affaires à la Silver Économie. C’est pour la branche « Santé » que le chiffre d’affaires réalisé est le plus important (plus de la moitié du chiffre d’affaires selon 90% des établissements). Pour la branche du « Bien-vieillir », ils ne sont plus que 75% des établissements à attribuer la moitié de leur chiffre d’affaires à ce marché et environ deux tiers pour la branche de « Maintien à domicile ».

L’exonération de charges patronales, un vrai coup de pouce financier
Parmi les 59% d’établissements déclarant bénéficier d’exonérations fiscales au titre de leurs activités positionnées dans les services à la personne, près de 7 sur 10 considèrent cet avantage comme « très important ».

Un contexte de crise sanitaire pénalisant pour les entreprises

L’impact de la Covid sur le niveau d’activité
Les trois quarts des établissements évaluent l’impact de la crise et des mesures de confinement [1] comme étant moyen à fort sur leur activité. Pour ces entreprises, employant plus de 2 000 personnes, les risques pesant à terme sur le dynamisme de la filière sont loin d’être négligeables. A titre indicatif, et toutes activités économiques confondues, 17% des entreprises du département envisagent une réduction de leurs effectifs [2]. Parmi les sous-segments du « Bien-vieillir » et du « Maintien à domicile », les activités de résidences pour personnes âgées et les EHPAD se sont davantage déclarés comme fortement impactés par la crise sanitaire.

Un peu plus du tiers des établissements espèrent un retour à la normale de leur activité en moins de 6 mois, notamment ceux proposant des services de « Maintien à domicile » ; 20% d’établissements estimant que ce retour se fera dans plus d’un an, quel que soit le type d’activité de la filière.

Méthodologie de l’étude

L’enquête a été lancée au mois de septembre 2020 auprès des entreprises inscrites au Registre du Commerce et des Sociétés-RCS. La base de référence retenue pour cette étude est de 560 établissements faisant partie de la filière Silver Économie. Les résultats de l’enquête présentent un niveau de confiance de 95%, et une marge d’erreur de 5,20%.
Fabian FRYDMAN

A propos de l’Observatoire Économique Sirius de la CCI Nice Côte d’Azur

Une équipe pluridisciplinaire composée de statisticiens et d’analystes économiques, d’experts du SIG et de Data Scientists qui propose des études sur-mesure pour affiner les réflexions stratégiques des entreprises. Elle travaille avec un panel représentatif d’entreprises du territoire.
Retrouvez l’étude complète : ici

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.




[1L’enquête de l’Observatoire Économique Sirius CCI auprès des établissements de la Filière Silver Économie a été réalisée au cours du mois de septembre 2020, soit au sortir de la 1ère phase de confinement.

[2Baromètre conjoncture 1er semestre 2020, CCI Paca

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.