Recherche

Accueil > Provence > Economie > Les P’tits doudous, le skipper Armel Tripon et les Scop pour une (...)

< >

Les P’tits doudous, le skipper Armel Tripon et les Scop pour une traversée en douceur

mardi 26 avril 2022

L’association Les P’tits doudous qui redonne le sourire aux enfants hospitalisés depuis 2011 voit, grâce à Moulin Roty, partenaire historique du navigateur Armel Tripon, son nom inscrit sur le bateau de ce dernier notamment pour des épreuves aussi prestigieuses que la Route du Rhum 2022 et le Vendée Globe 2024. Ils sont rejoints dans cette épopée par la Confédération générale des Scop et l’Union régionale Paca-Corse des Scop et Scic.

JPEG - 100 ko
Franck Maillé, Stéphanie Delneste, Nolwenn Fevbre, Armel Tripon © Joël Barcy

S’il est bien une notion qui a du sens pour les Scop, c’est celle d’être dans le même bateau. Une logique que pousse encore plus loin l’Union régionale des Scop et Scic de Provence-Alpes-Côte d’Azur-Corse avec la Confédération générale des Scop puisqu’elles deviennent partenaires du skipper Armel Tripon qui va participer à la Route du Rhum 2022 et au Vendée Globe 2024.

Franck Maillé, président de l’Union régionale des Scop et Scic de Provence-Alpes-Côte d’Azur-Corse précise : « Nous sommes d’autant plus heureux d’être de cette aventure que nous sommes dans une région littorale. Et puis, surtout, ce partenariat se fait sous l’égide des "P’tits doudous", cette association remarquable créée en 2011 par Nolwen Febvre en direction des enfants opérés »

JPEG - 109.5 ko
Des P’tits doudous pour apaiser les peurs des enfants qui vont au bloc opératoire © Joël Barcy

Nolwen Febvre, présidente des "P’tits doudous" revient sur la genèse de l’association association : « Je suis infirmière anesthésiste au CHU de Rennes. Un soir de 2010, je suis rentrée à la maison avec des cris d’enfants plein la tête. Je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose pour mieux les accompagner ». A la recherche d’un objet rassurant et réconfortant qui pourrait être remis à chaque enfant opéré Nolwen Febvre décide de contacter une entreprise à proximité de chez elle, la Scop Moulin Roty « qui m’a tout de suite envoyé un carton de doudous ». Cette première initiative a connu un réel succès, aussi bien auprès des enfants, des parents que du personnel soignant. « Nous avons donc tout de suite cherché à pérenniser cette initiative car, avant, le bloc c’était des pleurs, aujourd’hui ce n’est plus le cas. Nous ne faisons plus le même métier ». Et c’est ainsi que l’association a vu le jour en 2011.

En 2016 Moulin Roty propose à Nolwen Febvre de faire une rencontre à Lorient, il s’agit du skipper Armel Tripon, partenaire, depuis 2003 ? de la Scop bretonne. Le navigateur adhère immédiatement au projet de l’association « et depuis il ne navigue plus sans notre doudou » précise la présidente de l’association qui ajoute : « De plus notre Scop partenaire nous a proposé d’inscrire "Les P’tits doudous par Moulin Roty" sur le bateau ».

« C’est un honneur d’être le parrain de l’association »

Le skipper Armel Tripon se dit comblé « de voir le mouvement des Scop rejoindre l’aventure. Je le suis d’autant plus que je connais ce mouvement, ses valeurs, depuis des années grâce à mon partenariat avec Moulin Roty ». Il tient à préciser qu’il éprouve « une fierté toute particulière à porter les couleurs des "P’tits doudous". Je suis un compétiteur, je pense aux enfants, au personnel hospitalier qui se bat dans des conditions que l’on sait difficiles au sein de l’hôpital et c’est une vraie motivation supplémentaire ».

« Un système de tri et de recyclage des déchets hospitaliers »

Mais il importe de revenir à des notions plus terre à terre, le financement des "P’tits doudous" car sans financement rien de possible. Nolwen Febvre explique : « Nous avons mis en place un système de tri et de recyclage des déchets hospitaliers pas toujours valorisés comme les fils de bistouri électrique contenant du cuivre ou des lames de laryngoscope en inox ». Avec la vente de certains déchets auprès de filières de recyclage l’association a pu financer l’achat des premiers doudous offerts aux enfants opérés et continuent aujourd’hui de valoriser les déchets hospitaliers pour développer des projets. « Particuliers et entreprises peuvent également nous aider dans cette démarche de recyclage en apportant leurs déchets de métaux chez les recycleurs disposant d’un compte pour les P’tits Doudous ou en contactant l’association pour savoir où les déposer », indique Nolwen Febvre.

« Le réemploi de fibre de carbone »

Et, dans cette récupération, l’association partage, une nouvelle fois, les valeurs, du navigateur. « La terre a ses limites, les ressources ne sont pas inépuisables, recycler est une évidence ». Alors, pour la construction de la coque il s’est adressé au technocentre d’Airbus de Nantes pour étudier la revalorisation de certaines pièces composites et le réemploi de fibre de carbone en fin de vie dont dispose Airbus avec la possibilité de conserver ses propriétés mécaniques initiales.

L’application "le héros c’est toi"

Les P’tits doudous récupèrent avant tout des sourires en chassant les peurs grâce à leurs actions : les doudous bien sûr mais aussi les gommettes. Pour familiariser les enfants avec l’univers hospitalier un masque d’anesthésie et un kit de gommettes sont distribués lors de la consultation anesthésique et comment ignorer les voitures électriques dont disposent certaines associations locales et qui permettent de rendre le voyage vers le bloc opératoire beaucoup plus ludique. Il y a également des casques de réalité virtuelle permettant aux enfants de se détendre et l’application "le héros c’est toi" grâce à laquelle l’enfant devient acteur de son parcours hospitalier. Avec son avatar il réalise le parcours de sa chambre au bloc opératoire, jusqu’à sa phase d’endormissement.

Plus de 100 associations locales

Le succès de l’association rennaise a rapidement donné des idées et, dès 2014, d’autres soignants ont voulu dupliquer le modèle rennais dans leur établissement. Aujourd’hui l’association est devenue un réseau de 1 500 soignants de blocs opératoires engagés pour les enfants dans plus de 100 associations locales dans toute la France et à l’étranger.

Stéphanie Delneste, présidente des P’tits doudous à La Ciotat raconte : « Vous vous rendez compte, avec les P’tits doudous cela devient un jeu d’aller au bloc opératoire. Et un enfant serein, ce sont des parents sereins, des soignants sereins. C’est aussi des enfants qui, sans doute, développeront moins de phobie, par rapport à l’hôpital, en grandissant. »

Franck Maillé reprend : « Comment ne pas être sensible à l’action des P’tits doudous, à son partenariat avec Armel Tripon ? Comment ne pas avoir envie de la soutenir pour permettre à maximum d’enfants d’entrer avec le sourire au bloc opératoire ? Et puis qu’est-ce qu’un doudou si ce n’est un objet transitionnel utilisé par un enfant pour une représentation, une présence, rassurante. Et, dans l’époque que nous vivons, où l’on parle quotidiennement de transition peut-être avons nous tous besoin de doudous. Et puis, comment ne pas voir que les Unions régionales sont un peu les doudous de nos Scop. Nous sommes là pour leur naissance, leur croissance, les rassurer, les aider à franchir des caps, à affronter des tempêtes ». Il précise enfin que l’Union régionale participe à une compétition telle la Baticup et la Juris’cup. « Dans ce cadre pourquoi ne pas afficher les P’tits doudous sur notre bateau et accueillir à bord un membre de l’association. En plus notre skipper va créer une Scop ».
Michel CAIRE
Plus d’info pour apporter de la tendresse :lesptitsdoudous.org


Ils ont dit

Franck Maillé, président de l’Union régionale des Scop et Scic de Provence-Alpes-Côte d’Azur-Corse

Nolwenn Fevbre, présidente des "P’tits doudous"

Le skipper Armel Tripon

Stéphanie Delneste, présidente des P’tits doudous à La Ciotat

Reportage Joël BARCY

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.