Recherche

Accueil > Ailleurs > Economie > Les centres équestres et poney clubs recevant du public vont bénéficier d’une (...)

< >

Les centres équestres et poney clubs recevant du public vont bénéficier d’une nouvelle aide

mardi 6 avril 2021

A l’instar de nombreuses structures sportifs, les centres équestres et les poneys clubs recevant du public connaissent de grosses difficultés financières. Certes, mais ces derniers doivent subvenir aux besoins des animaux et enregistrent des coûts incompressibles. Pour les soutenir dans ces périodes vraiment délicates, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, la ministre déléguée chargée des Sports et le ministre délégué chargé des Comptes Publics ont signé le décret et l’arrêté accordant une nouvelle aide sectorielle.

JPEG - 47.4 ko
© Philippe Maillé

Comme la majeure partie des établissements accueillant du public, les centres équestres ont dû fermer, lors du deuxième confinement, pour favoriser un ralentissement de la propagation du virus. Bien que certaines dispositions aient été mises en place, notamment le maintien de l’accès des propriétaires à leurs chevaux, le bilan est catastrophique, en raison des charges imputées aux soins des animaux (alimentation, vétérinaire…).

Aider ces établissements à faire face à l’entretien des équidés

En application de la loi du 30 novembre 2020 de finances, les trois ministres ont décidé de mettre de nouveau en place une aide sectorielle pour les établissements recevant du public. Le décret n° 2021-372 du 31 mars 2021 et l’arrêté du même jour fixant les conditions et modalités d’octroi de cette aide ont été fraîchement paraphés et publiés au Journal officiel. Ce dispositif a pour objet d’aider ces établissements à faire face à l’entretien des équidés, dont ils sont propriétaires ou détenteurs, et dont ils ont la charge exclusive. Attention : Seuls les équidés assurant des activités de loisirs et d’enseignement de l’équitation sont éligibles.

Pour le calcul du montant de cet aide, il faut alors se baser sur un forfait de 60 euros par équidé, dans la limite des 30 premiers équidés. C’est l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE), qui est en charge de répertorier les centres concernés qui peuvent s’inscrire via la plateforme dématérialisée.

Déposer la demande avant le 1er mai

Pour les établissements ayant bénéficié du dispositif de soutien financier mis en place en juin 2020, les démarches sont d’autant plus simples, si les informations qu’ils ont déjà transmises restent inchangées. Il convient alors de formuler la demande par une voie simplifiée. Pour cela, l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE) leur adressera un courriel d’information à l’adresse renseignée lors de la première demande d’aide financière.

Pour les autres, notamment ceux dont l’effectif des chevaux d’enseignement a évolué au cours des derniers mois, il faudra établir la demande de subvention en renseignant les informations figurant sur la plateforme internet dédiée de l’IFCE. Dans tous les cas, la date limite de dépôt est fixée à 30 jours après la date de publication des textes, soit le 1er mai 2021.
Mathieu SELLER

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.