Recherche

Accueil > Sports > Ligue 1. OM 0 - Monaco 1 : Le mal est profond

< >

Ligue 1. OM 0 - Monaco 1 : Le mal est profond

lundi 7 mars 2022

Après Lens, Brest et Clermont ; Monaco s’impose à l’Orange Vélodrome où les points perdus s’accumulent

JPEG - 93.8 ko
Dimitri Payet n’a pas été décisif (Photo Laurent Saccomano/ Wallis.fr)

Quatre défaites et cinq nuls sur quatorze matchs joués à domicile depuis le début de la saison, c’est le mauvais bilan des Olympiens à la vingt-septième journée du championnat. « Je vous parle d’un temps - Que les moins de vingt ans - Ne peuvent pas connaître », chantait Charles Aznavour. C’était le temps où le Vélodrome était une forteresse imprenable. Les équipes adverses entraient dans le tunnel menant au terrain avec la peur et rentraient au vestiaire au coup de sifflet final la tête basse après avoir encaissé au moins deux buts.

Cette saison, les adversaires de l’OM jouent sans complexe et profitent des faiblesses de la défense ainsi que de la stérilité de l’attaque qui pourrait jouer jusqu’au bout de la nuit sans marquer un but. Après avoir échoué sur la défense monégasque en première mi-temps, les Olympiens encaissaient le seul but du match à l’heure de jeu après un coup de billard et une intervention de la VAR. Un tir de Volland touchait le bas du poteau. Le ballon revenait dans les pieds de Martins qui débloquait le tableau d’affichage. Le reste du match se résumait à un exercice d’attaque-défense comme à l’entraînement.

JPEG - 93 ko
Valentin Rongier est sous la pression des Monégasques ( Photo Laurent Saccomano/ Wallis.fr)

Sampaoli sous pression

À la fin du match, la colère légitime des supporters déçus grondait contre Jorge Sampaoli. En conférence de presse, El Pelado déclarait : « En première mi-temps, on a été meilleurs. Il nous a manqué du tranchant mais la domination était totale. En deuxième mi-temps, on a été présents lors des quinze premières minutes. Après, il y a eu des mauvais choix. L’intention était là mais c’était un peu plus désordonné. Il nous a manqué de la précision. Monaco a été difficile à jouer, ils ont de très bons éléments offensifs. Nous avons vraiment besoin de gagner les prochains matchs. Il va falloir jouer toutes les rencontres comme nous avons joué lors de la première phase du championnat. Il va falloir jouer tous les matchs comme des finales à partir de maintenant. » La colère du Vélodrome ? « C’est tout à fait normal de la part des supporters, ils veulent que l’équipe gagne. Nous avons essayé. Il n’y a pas un problème de manque de volonté mais plutôt un problème de précision, notamment dans nos attaques. Et un manque de chance aussi. Il faut que nous soyons beaucoup plus décisifs dans la finition », justifie Sampaoli.

Milik charge Sampaoli

Au micro de Prime Vidéo en direct, Arek Milik n’a pas utilisé la langue de bois pour analyser cette défaite. « On change de système souvent, on a joué en 4-3-3 contre Clermont, là en 4-4-2. Sur les deux derniers matchs je n’ai pas joué, or pour moi le rythme c’est très important. Je me sens mieux quand je joue tous les trois jours. Il me manque du temps de jeu pour être meilleur. Vous voyagez beaucoup, vous ne jouez pas, et ça peut vous manquer… Mais à la fin c’est le coach qui décide, et je respecte ses choix. » Ambiance, ambiance !

Le seul motif de satisfaction pour l’OM ce matin est la troisième place au classement malgré cette défaite. Dimanche prochain, il faudra être efficace dans la surface de vérité pour ne pas subir les foudres du tonnerre de Brest.
Gilbert DULAC

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.