Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Sports > Ligue 1. OM 1 - Montpellier 1 : L’OM rate la quatrième

< >

Ligue 1. OM 1 - Montpellier 1 : L’OM rate la quatrième

dimanche 22 septembre 2019

JPEG - 118.3 ko
La joie des Olympiens qui entoure Valère Germain après son but égalisateur (Photo Guillaume Ruoppolo/Wallis.fr)

André Villas-Boas avait un pressentiment vendredi en conférence de presse en déclarant : « Montpellier est un gros test. C’est une équipe bien organisée et difficile à jouer. » Les événements lui ont donné raison. Après avoir concédé un but inscrit par Bouna Sarr contre son camp, le but gag par excellence sur un rebond consécutif à un centre montpelliérain, les Olympiens se sont cassés les dents sur une défense solide. Il y avait toujours un pied, une jambe, une tête et Géronimo Rulli, l’excellent gardien de but des Héraultais, pour repousser les attaques marseillaises. Il a fallu attendre le dernier quart de jeu en deuxième mi-temps pour voir l’OM égaliser grâce à une reprise face au but de Valère Germain, auteur d’un bon match. Les coéquipiers de Steve Mandanda n’ont pas remporté une quatrième victoire consécutive sous la pluie, mais ils ont surtout perdu Alvaro Gonzalez, victime d’une fracture non déplacée du péroné. Le défenseur espagnol sera absent pendant cinq semaines. Pire, les Olympiens ont terminé le match à neuf contre dix ! Boubacar Kamara échangeait des gifles avec Jordan Ferri et recevait un carton rouge direct. Le jeune défenseur, déjà suspendu pour le déplacement à Dijon, devrait être sanctionné de trois matchs de suspension ferme. C’est le tarif pour un rouge direct. Dimitri Payet recevait un carton jaune pour une faute. Il contestait la décision de l’arbitre et le jaune virait au rouge. Kamara et Payet attendront mercredi avec inquiétude les décisions de la commission de discipline. André Villas-Boas va devoir se creuser la tête pour composer les équipes qui vont en découdre, mardi à Dijon et dimanche prochain contre Rennes à l’Orange Vélodrome. Le technicien portugais fera peut-être confiance aux jeunes qui ont signé leur premier contrat professionnel. Déçu par les deux points perdus, il estimait en conférence de presse : « Ce qui n’a pas marché, c’est la dernière passe. Il a manqué de la qualité. La réussite et la chance n’étaient pas avec nous. Quand on prend un but face à Montpellier, on sait que ça va être difficile. Je regrette les deux expulsions, mais le comportement de Kamara est impardonnable. » Les Olympiens ont deux jours pour préparer le déplacement à Dijon, dernier du classement de Ligue 1. Ils doivent panser les plaies physiques et morales afin que la moutarde ne leur monte pas au nez en Bourgogne.
Gilbert DULAC

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.