Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Sports > Ligue 1. OM 2 - Strasbourg 0 : Trois points qui font du bien

< >

Ligue 1. OM 2 - Strasbourg 0 : Trois points qui font du bien

lundi 21 octobre 2019

JPEG - 80.8 ko
Sourires et satisfaction pour Kevin Strootman et Boubacar Kamara (Photo Wallis.fr/Guillaume Ruoppolo)

Le championnat de France de Ligue 1 est ainsi. Trois points acquis permettent à un club de passer de la huitième place à la quatrième place au terme des quatre-vingt dix minutes d’un match. C’est le cas de l’OM qui pointe ce matin à la quatrième place du classement, à un point du Stade de Reims, troisième. Mais que ce fût laborieux face à une équipe alsacienne limitée et qui se retrouve dernière de la Ligue 1 après avoir posé des problèmes à des Marseillais en panne de créativité dans le jeu. Deux minutes ont suffi aux joueurs d’André Villas Boas pour ouvrir le score. Boubacar Kamara de retour dans l’équipe après deux matchs de suspension, reprenait le ballon qui traînait dans la surface de réparation et battait Matz Sels, le gardien de but strasbourgeois, d’un tir détourné. Ce but aurait dû libérer les Olympiens mais ils se crispaient et reculaient devant les contres des Strasbourgeois qui jouaient sans pression. On pourra toujours arguer des conditions difficiles de jeu avec la pluie et le terrain glissant. Mais l’OM perdait trop de ballons au milieu et laissait des espaces aux Alsaciens qui n’en demandaient pas tant. Valentin Rongier et Maxime Lopez étaient battus dans les duels, physiquement et techniquement. Pas de scènes de jalousie entre le croate Duje Caleta-Car qui expédiait une frappe puissante sur la barre transversale en première mi-temps et le serbe Nemanja Radonjic qui caressait aussi la transversale en deuxième mi-temps. Les minutes s’égrainaient et le match était tendu. Peu sollicité, Steve Mandanda restait vigilant. Fauché dans la surface de vérité alors qu’il filait au but, Dario Benedetto bénéficiait d’un penalty dans le temps additionnel. Kevin Strootman le transformait et permettait à l’OM d’avoir un petit solde positif à la différence de buts. Alors certes, Dimitri Payet était absent mais les Olympiens ont montré trop de lacunes dans le jeu. Il faudra plus de rigueur et d’efficacité dans toutes les lignes pour espérer ramener au moins un point du déplacement à Paris dimanche prochain, pour un certain PSG-OM...
Gilbert DULAC

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.