Recherche

Accueil > Sports > Ligue 1. OM 3 - Nice 2 : La victoire en tremblant

< >

Ligue 1. OM 3 - Nice 2 : La victoire en tremblant

jeudi 18 février 2021

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Ou comment se compliquer un match que l’on maîtrisait ? Pour le mode d’emploi de ces deux hypothèses, voyez les joueurs de l’Olympique de Marseille qui prennent un malin plaisir à faire peur à leurs supporters.

JPEG - 119.2 ko
Alvaro de dos, a ouvert le score (Photo Wallis.fr/Laurent Saccomano)

Alors que l’OM avait dominé la première mi-temps et menait (2-0) grâce à des buts d’Alvaro et de Khaoui, Gouiri relançait l’OGC Nice en réduisant le score dès la reprise. Saif-Eddine Khaoui doublait son capital buts de la soirée en permettant à l’OM de mener (3-1). Nice gâchait trop de ballons en attaque pour inquiéter la défense marseillaise bien regroupée. Pourtant, à cinq minutes de la fin du temps réglementaire, Sellouki réduisait encore le score (3-2). Dans le temps additionnel, Gouiri frappait un coup franc sur le bas du poteau de Steve Mandanda. Ouf, l’OM tenait les trois points de la victoire après sept matchs sans succès en Ligue 1. Les Marseillais reviennent à un point de Rennes. Les Bretons seront à Marseille le 10 mars pour jouer le match remis du 30 janvier, jour de l’attaque de La Commanderie.

Nasser Larguet « l’a sorti du placard »

JPEG - 86.8 ko
Deux buts pour Saif-Eddine Khaoui à la lutte avec un Niçois (Photo Wallis.fr/Laurent Saccomano

Rudi Garcia et André Villas-Boas ne faisaient pas confiance à Saif-Eddine Khaoui au club depuis 2016. L’international Tunisien n’a joué que 25 matchs pour très peu de titularisations. Nasser Larguet « l’a sorti du placard » selon l’expression de l’entraîneur par intérim. Khaoui a été patient et a attendu qu’on lui donne sa chance. Elle a tourné en sa faveur contre Nice. « C’est notre match référence pour la suite », estimait Khaoui en conférence de presse. Il faudra confirmer cette embellie après les succès à Auxerre en Coupe de France et face à l’OGC Nice en championnat, samedi prochain à Nantes à partir de 17 heures. Quant aux Niçois, « ils étaient à côté de leurs pompes en première période », selon l’analyse de Adrian Ursea, l’entraîneur roumain. Ils doivent battre Metz dimanche prochain à l’Allianz Riviera afin de se donner un peu d’air au classement de la Ligue 1. Coup d’envoi à 15 heures.
Gilbert DULAC

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.