Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil >

< >

Ligue 1 - OM 3 - Nîmes 1 : Le Père Noël s’appelle Payet

dimanche 22 décembre 2019

Cet article vous intéresse ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :


JPEG - 62.2 ko
But et chapeau du Père Noël pour Payet (Photo Wallis.fr/Laurent Saccomano)
JPEG - 82.1 ko
La joie du buteur qui se tourne vers le public (Photo Wallis.fr/Laurent Saccomano)

Ce matin, les Olympiens sont en vacances pour une semaine avec le sentiment du devoir accompli et du travail bien fait. Deuxième avec 38 points, à une place qualificative en Ligue des Champions, les joueurs d’André Villas-Boas ont réussi la première partie de la saison. Après une entame laborieuse marquée par la défaite face à Reims à l’Orange Vélodrome (2-0) et le nul à Nantes (0-0), l’équipe a progressé et a mis en place un jeu appliqué et porté vers l’offensive où chaque joueur doit aussi défendre. L’entraîneur portugais a transformé le collectif et lui a redonné la confiance perdue la saison dernière. Avec un effectif qui n’a presque pas changé et des schémas tactiques variés, l’OM a aligné six victoires consécutives entre le 2 novembre et le 7 décembre. Seules fausses notes à ce bilan, la défaite à Amiens et la gifle reçu au Parc des Princes contre le PSG. Les recrues sont efficaces et permettent à l’équipe de progresser. Valentin Rongier a des qualités et forme avec Morgan Sanson un duo complémentaire au milieu de terrain. En attaque, Dario Benedetto est un chasseur de buts qui peut encore s’améliorer au poste d’avant-centre. Dimitri Payet est redevenu un bon joueur, capable de faire basculer un match. Le Serbe Nemanja Radonjic, transparent en 2018-2019, est une bonne surprise. Derrière, l’Espagnol Alvaro Gonzalez est un leader, fort mentalement et bon défenseur. Le joker peut être Florian Thauvin absent des terrains depuis le 1er septembre et qui doit reprendre la compétition en février. Le plus dur va commencer pendant les matchs retour car il faudra confirmer ces bons résultats et tenir à distance au classement les rivaux. Le calendrier est défavorable avec des déplacements à Rennes, à Lille et à Lyon. Le Paris Saint Germain sera le 22 mars à l’Orange Vélodrome avec l’espoir de battre enfin le club de la Capitale. Après le déplacement à Limoges le 5 janvier pour rencontrer Trélissac en 32e de finale de la Coupe de France, le 10 janvier, l’OM sera à Rennes, troisième à cinq points des Marseillais et avec un match en retard. Hier soir, devant 59 403 spectateurs, les Marseillais ont dominé le Nîmes Olympique qui lutte pour le maintien. Après une première mi-temps dominée par l’OM où le gardien de but nîmois a eu des réflexes salvateurs, Alakouch a inscrit un but contre son camp qui a débloqué le tableau d’affichage. Benedetto après une intervention du VAR et Payet d’une belle frappe puissante ont permis au stade d’exprimer sa joie avant les fêtes de Noël.
Gilbert DULAC

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.