Recherche

Accueil > Sports > Ligue des Champions. OM 0 - Eintracht Francfort 1 : Comme un (...)

< >

Ligue des Champions. OM 0 - Eintracht Francfort 1 : Comme un sentiment d’impuissance

mercredi 14 septembre 2022

Battus par les Allemands, les Olympiens sont derniers du groupe D avec zéro point.

JPEG - 158.3 ko
Jordan Veretout et les milieux de terrain marseillais ont été dominés par les Allemands (Photo Laurent Saccomano/ Wallis.fr)

Deux matchs, deux défaites. Les joueurs d’Igor Tudor se réveillent ce matin avec l’impression qu’ils auraient pu jouer deux ou trois fois quatre-vingt-dix minutes sans marquer le moindre but. Car sans génie et sans inspiration, ils n’ont pas assez mis la pression sur Kevin Trapp et la défense de Francfort pour espérer au moins prendre un point. « Il ne faut pas oublier que l’on a joué trois matchs en six jours. Il y a beaucoup de fatigue, c’est pour cela qu’il y a des blessés. Ce n’est pas humain de jouer à un tel rythme. Certains ont raté des choses qu’ils ne ratent pas d’habitude. On devra voir dimanche comment régler nos problèmes en défense », soulignait Igor Tudor face à la presse.

Un but qui fait mal

Alors que les deux équipes allaient se séparer à la mi-temps sur un score de parité, le ballon mal renvoyé par Valentin Rongier arrivait dans les pieds du Suédois Jesper Lindstrom qui n’en demandait pas tant pour ouvrir le score. Ce but arrivait comme un coup de bâton sur les têtes marseillaises. Tudor remplaçait Payet, Sanchez et Gerson transparents en attaque par Under, Harit et Luis Suarez sans plus de réalisme et de réussite. Le Colombien ratait une occasion royale à l’heure de jeu. Heureusement Pau Lopez était vigilant à trois reprises afin que la pilule soit moins amère à avaler. « Il faut vite remettre les têtes à l’endroit », déclarait Jordan Veretout en zone mixte.

C’est urgent en effet avant de recevoir Rennes dimanche à 15 heures en championnat. Pendant que les deux équipes jouaient, les supporters marseillais et allemands s’échangeaient des amabilités à coup de fusées et de pétards dans un vacarme crispant. Sous la menace d’un match à huis clos, l’OM pourrait payer cher ces débordements.

Le Sporting Portugal premier

Dans l’autre match du groupe D, le Sporting Portugal a battu Tottenham (2-0) grâce à des buts de Paulinho (90e) et Arthur Gomes (90e + 3). Les Portugais sont premiers avec 6 points en deux matchs et une différence de buts de + 5. Tottenham est deuxième avec 3 points et une différence de buts de 0. Francfort est troisième avec 3 points et une différence de buts de - 2 et l’OM est quatrième avec 0 point et une différence de buts de - 3. Prochains matchs : 4 octobre : OM-Sporting Portugal à 18h45 et Francfort-Tottenham à 21 heures.

14 interpellations

Un premier bilan de la préfecture de police des Bouches-du-Rhône faisait état hier soir de 14 personnes interpellées. D’après les précisions de la préfecture de police, les interpellations concernent trois personnes pour jets de projectiles, trois Allemands pour détention de fumigènes, trois pour violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique, deux pour usage de laser, un pour introduction d’arme (couteau) et deux pour violences volontaires. Dans son communiqué, la préfecture de police précise qu’un supporter allemand, transporté à l’hôpital, a été blessé par un tir de fumigène dans les tribunes. Trois policiers engagés dans le maintien de l’ordre ont également été blesséS.

Saluts nazi

Si le bilan est conséquent, la préfecture de police précise toutefois que « la journée et la rencontre se sont déroulées sans incident majeur » en raison, explique-t-elle de « la préparation bien en amont, la coopération et le dialogue avec l’ensemble des acteurs et un dispositif policier renforcé et réactif ». Il est à noter que les supporters allemands auteurs de saluts nazi dans les tribunes du stade n’ont à cette heure pas encore pu être identifiés. La préfète de police, Frédérique Camilleri, avait précédemment indiqué avoir transmis l’information de ce signalement à l’UEFA, afin que des suites soient données à ces comportements. Les auteurs présumés sont en cours d’identification, précise la préfecture de police. Ils pourraient faire l’objet, après interpellation, d’une procédure pour « incitation à la haine raciale ».
Gilbert DULAC

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.