Recherche

Accueil > Culture > Marseille Provence 2013 > L’événement Capitale > MP2013 : Festival « Paroles Indigo » du 1er au 3 (...)

< >

MP2013 : Festival « Paroles Indigo » du 1er au 3 novembre à Arles

vendredi 1er novembre 2013

Nouveau-né dans le paysage des festivals littéraires, Paroles Indigo a la particularité de réunir des éditeurs et des auteurs des mondes arabe et africain autour de la thématique de la langue. Un lieu d’échange, de débat, de rencontre, de circulation des paroles et des langues.
Le festival Paroles Indigo est proposé par L’Oiseau Indigo diffusion, diffuseur des éditeurs des mondes arabes et africains.Imaginé comme un rendez-vous privilégié autour des auteurs et des éditeurs issus du Maroc, du Liban, de Tunisie, de Côte d’Ivoire, du Mali, du Sénégal … et construit autour de l’idée de diversité linguistique et des langues comme lieux de création, les possibilités de rencontre et de découverte seront multiples.
Rencontres, débats, lectures, spectacles de conte, mais aussi concerts, films, documents audio, expositions, font goûter au public la puissance poétique issue du dialogue entre les langues française, langue d’oc, arabes et africaines.
Les langues venues du Moyen-Orient ou du grand sud de la Méditerranée vont ici, se parler, se chanter, se lire et se dire.
Comment, pourquoi éditer et écrire en wolof, bambara, peul, en arabe, en amazighe ? À qui s’adressent ces littératures ? Que nous apprennent-elles du monde ? Quel est le sens politique et poétique de ces démarches d’écriture en langue « d’origine » ? Telles sont, entre autres, les questions qui traverseront les lectures, tables rondes et rencontres littéraires proposées. Des lectures bilingues feront entendre ces langues grâce à la présence d’une vingtaine d’éditeurs et auteurs venus du Liban, de Tunisie, du Maroc, du Sénégal, du Mali, de Côte d’Ivoire et de Guinée. Les langues vont se parler, se chanter, se dire, se lire, se partager et dévoiler leur puissance poétique !
Au sein d’une programmation grand public (Lectures, rencontres, expositions, ateliers, cinéma, spectacles…) trois événements à retenir :
- la conférence ce samedi matin, 2 novembre , « De l’usage des langues comme lieu de création » avec Boubacar Boris Diop pour le wolof et Aurélia Lassaque pour la langue d’oc, tous deux conseillers littéraires du festival ;
- « Nous sommes tous maliens », une rencontre-lecture ce samedi après-midi, entre Aminata Dramane Traoré et Boubacar Boris Diop ;
- la conférence-débat du dimanche, « Pour un autre Mali, écrire et agir, » avec Aminata Dramane Traoré et Nathalie M’Dela-Mounier, co-auteures de L’Afrique Mutilée et marraines du festival.
Côté spectacles :
Les films de Diana Gaye et de Mati Diop sont à l’honneur pour une soirée cinéma, Rachid Akbal présente Ma mère l’Algérie, un récit contemporain sur fond de contes traditionnels ; le chœur de la Roquette fait entendre six voix de femmes pour une nouvelle interprétation du chant populaire en langue d’Oc ; Ray Lema, le charismatique pianiste et compositeur congolais donnera le concert de clôture.
Le programme

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.