Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > >

< >

Marseille. 1er novembre : les cimetières ouverts malgré le confinement

dimanche 1er novembre 2020

« Malgré l’urgence sanitaire en cours et les mesures de confinement, une tolérance est accordée aux personnes qui souhaitent honorer la mémoire de leurs défunts en cette période de la Toussaint, moment traditionnel de souvenir et de recueillement », annonce la ville de Marseille. Les 21 cimetières marseillais sont donc ouverts aux horaires habituels, de 7h30 à 18h30. Veillez cependant au respect des gestes barrières (port du masque obligatoire, distanciation physique...) Retrouvez toutes les informations utiles sur les cimetières à Marseille : recherche de sépultures de vos proches, tombes remarquables, liste des cimetières, historique et autres infos pratiques...

Localiser une tombe en ligne

L’inventaire des cimetières et la préservation des tombes remarquables sont un devoir de sauvegarde de notre patrimoine. C’est aussi une façon d’entretenir et de conserver la mémoire de ceux qui nous ont précédés. Retrouver la tombe d’un parent ou d’un proche est désormais possible - en quelques clics depuis chez vous - parmi plus de 187 000 défunts enregistrés depuis 1998 dans une base de données en ligne.
En cliquant ICI et en suivant les instructions (dans la fenêtre qui s’ouvre), vous pourrez localiser la sépulture recherchée sur une cartographie afin de vous rendre sur place par la suite. Outre ces recherches en ligne, cinq bornes interactives sont également en place à l’entrée des cimetières de Mazargues, du Canet et bien sûr de Saint-Pierre.
- Liste des 21 cimetières de Marseille avec adresses et coordonnées ICI
- Localiser les cimetières sur la cartographie ICI

Un peu d’Histoire : Le cimetière Saint-Pierre, monument emblématique de Marseille
Créé en 1855 à partir des jardins de plusieurs bastides et aménagé par Sixte Rey, le cimetière Saint-Pierre est béni le 25 septembre 1855, et les premières inhumations se font en janvier 1856. L’inauguration officielle du cimetière Saint-Pierre a eu lieu le 30 décembre 1863, par le préfet Maupas et le maire de Marseille François-Xavier Balthazar Rouvière. Auparavant, outre les petits cimetières paroissiaux, conventuels ou hospitaliers, la Ville enterrait ses défunts dans le grand cimetière de Saint-Charles. Trop vite saturé et trop proche du centre-ville, on décida la construction d’un nouveau cimetière plus grand et plus excentré, le cimetière de Saint-Pierre. Ce lieu de recueillement est l’un des plus riches de la ville au niveau architectural et patrimonial et l’un des plus grands cimetières de France avec 63 hectares. Il abrite de nombreuses tombes remarquables : tombeaux monumentaux, statues, décors sculptés, caryatides, anges, pleureuses... Parmi les monuments, le tombeau de la famille Lains est de loin le plus célèbre du cimetière. Œuvre du sculpteur Buselli, il représente la disparue sur son lit de mort embrassée par son époux et une statue représentant l’âme accueillie au paradis, du sculpteur Henri Reybaud. L’on peut également découvrir de très nombreuses œuvres des sculpteurs André Allar, Auguste Carli, Louis Bottinelly, et Antoine Sartorio ou d’architecte comme Pascal Xavier Coste. Dans le cimetière Saint-Pierre reposent quelques célébrités comme les peintres Adolphe Monticelli et Alphonse Moutte, le poète Émile Sicard, le poète comédien Antonin Artaud, le poète écrivain Edmond Rostand, le compositeur et interprète Vincent Scotto et son gendre Allibert… ou encore les parents de Fernandel ou le frère d’Edouard Balladur. Marcel Pagnol, repose dans le petit cimetière de la Treille, îlot de verdure au cœur de la ville. Le cimetière abrite également la "Cathédrale du Silence", édifice de huit étages en béton permettant l’inhumation de près de 190 000 personnes, un crématorium construit par l’architecte Léonce Muller en s’inspirant des mosquées ayant été agrandi récemment, dans une architecture plus actuelle, considérant l’augmentation du nombre des crémations, et une crypte style art déco suivant les plans de l’architecte Gaston Castel consacrée aux soldats marseillais morts sur le champ d’honneur pendant la guerre de 1914-1918.

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.