Recherche

Accueil > Aix Marseille > Société > Marseille. 280 000 non à la réforme des retraites dans la rue

< >

Marseille. 280 000 non à la réforme des retraites dans la rue

vendredi 24 mars 2023

280 000 personnes selon les syndicats -16 000 personnes selon la préfecture de police ont manifesté ce jeudi 23 mars dans les rues de Marseille.

JPEG - 182.2 ko
Marseille toujours dans la rue contre la Réforme des retraites (Photo Joël Barcy

« Aujourd’hui il s’agit de dire non à la réforme des retraites, de battre le pavé plutôt que de lancer des pavés, mai 68 n’est pas loin », explique cette enseignante qui traduit la colère partagée par un grand nombre de manifestants. Caroline n’a plus manifesté depuis 2006 ou 2007, elle ne se souvient plus exactement, mais là, il lui est paru important de descendre dans la rue « pour la démocratie ». Gérard ne veut pas voir repousser l’âge de la retraite, alors, pour lui : « Il faut être dans la rue, sans rien casser ». Christine est d’accord, d’autant plus qu’elle pense que « l’humanité l’emportera sur un homme seul » tandis que pour Raphaël, lycéen, « l’argent existe pour faire autrement ».

Manif’ 9

L’intersyndicale est toujours aussi soudée. Alain Rai, CFDT, lance : « C’est le peuple de France qui est en colère » et il ne cache pas l’être lui aussi : « Comment Emmanuel Macron a-t-il pu oser dire que l’intersyndicale n’avait pas fait de propositions ? ». Pour Franck Bergamini, secrétaire général de l’UD FO 13, il est évident « que nous allons vers le retrait de cette réforme et le Président devrait parler tous les jours car chaque fois qu’il s’exprime la mobilisation prend de l’ampleur ». Et de prévenir : « Si le gouvernement veut jouer la montre on va la jouer aussi et il sera responsable du chaos ». Sébastien Koch, secrétaire général du syndicat CGT Énergie13 rappelle que la réduction de production d’énergie se poursuit, dénonce les réquisitions qu’il qualifie d’illégales. Se dit persuadé de la victoire : « Macron perd des soutiens, nous en gagnons et la très grande majorité de la population est toujours contre lui ». Tandis que Francis Hutin, CGC, prévient : « Nous irons jusqu’au bout  ».

Les syndicats

Les politiques, une nouvelle fois, sont dans la manifestation. Benoit Payan (PS), le maire de Marseille, juge : « Le président de la République est très seul, trop seul. Ce gouvernement est incapable d’ouvrir le dialogue social et a voulu passer en force d’une façon inacceptable alors que l’intersyndicale est soudée, responsable, avec des revendications sérieuses, claires. C’est un interlocuteur crédible, le gouvernement doit donc dialoguer, le président de la république a la possibilité d’arrêter ce conflit ».

Jérémy Bacchi, sénateur PCF des Bouches-du-Rhône et secrétaire fédéral du PCF 13 avance : « Nous sommes 280 000 à Marseille. Non, ce n’est pas une meute, c’est le peuple qui se lève contre Macron et sa réforme des retraites. Jamais nous n’avons eu un Président aussi hors sol, méprisant pour les françaises et les Français. Nous resterons debout et unis jusqu’au retrait ». La sénatrice PS Marie-Arlette Carlotti dit avoir écouté l’intervention du président de la République : « Je l’ai trouvé révoltant, il n’a rien compris. Je suis là pour soutenir le mouvement syndical et j’attends de voir ce que dira le Conseil constitutionnel et a déposé le RIP, j’espère qu’il sera accepté par le Conseil et je suis déjà mobilisée pour obtenir des signatures. J’espère que le gouvernement ne jouera pas le pourrissement. Je serais très en colère s’il créait les conditions pour laisser la place aux plus violents ».

Marie-Arlette Carlotti

Reportage vidéo Joël BARCY, rédaction Michel CAIRE

Diaporama Joël Barcy

JPEG - 144.2 ko
Mélenchon aussi

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.