DestiMed

Accueil > Sports > Marseille : A la fin du bras de fer l’OM joue au Vélodrome

< >

Marseille : A la fin du bras de fer l’OM joue au Vélodrome

jeudi 31 juillet 2014

JPEG - 145.1 ko
Le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin et Magarita Louis-Dreyfus propriétaire de l’OM ont trouvé un accord sur le loyer d’occupation du Stade Vélodrome (Photo Robert Poulain)
JPEG - 160.6 ko
Vincent Labrune, président de l’OM et Margarita Louis-Dreyfus (Photo Robert Poulain)

S’il est une leçon à méditer du protocole d’accord signé ce jeudi 31 juillet entre la ville de Marseille et l’OM à propos du Stade Vélodrome c’est que nous sommes bien peu de chose et que la vie ne tient qu’à un fil. Ainsi, avec un loyer à 8 millions d’euros, somme que la Chambre Régionale des Comptes jugeait pertinente, la direction du Club estimait le processus vital de l’OM engagé, à 7,4 millions d’euros elle se réjouit d’un accord bénéfique pour tous. Comme aurait dit Einstein : « Elle est pas belle la relativité ».
La différence, car différence il y a, réside dans le fait que l’on passe d’une somme fixe de 8 millions à une redevance d’occupation du stade Vélodrome composée de deux parties : « Une partie fixe avec le paiement par l’ OM dʼun loyer annuel dʼun montant de 4 millions d’euros et exceptionnellement fixé à 3 millions d’euros pour la saison allant du 1er août 2014 au 31 juillet 2015. Une partie variable, à partir d’ un chiffre d’affaires annuel supérieur à 20 millions d’euros sur la billetterie. La Ville de Marseille bénéficiera d’un intéressement de 20% sur la part de ce chiffre d’affaires. Cette nouvelle redevance devrait permettre d’aboutir à un montant de 7,4 millions d’euros par an en fonction du parcours sportif de l’Olympique de Marseille sur les huit dernières années. Cet accord est conclu pour une période allant du 1er août 2014 au 31 juillet 2017 ».
Margarita Louis-Dreyfus, la propriétaire du Club ne dira que quelques mots avant de laisser la parole au Maire de Marseille qui tient à rappeler : « La Mairie mais aussi l’OM, ont fait un effort considérable pour que nous puissions signer cet accord aujourd’hui. Pour ma part il s’agit d’un acte fort que je fais pour les supporteurs de l’OM mais aussi en direction de tous les Marseillais ». Et d’annoncer : « Je m’exprimerai plus longuement en octobre prochain, après que le Conseil Municipal se soit prononcé sur cet accord ».

« Lorsqu’on négocie, il vaut mieux le faire dans la discrétion »

Un Jean-Claude Gaudin qui souligne : « La qualité constante de nos relations nous a fait dépasser les épreuves d’une discussion longue et âpre mais qui se conclut, nécessairement et naturellement, par la réaffirmation d’une volonté commune de développer encore et toujours le spectacle sportif que vous nous offrez ». Puis de s’en prendre à la presse qui s’est saisie de ce dossier, omettant les communiqués publiés. « Lorsqu’on négocie, il vaut mieux le faire dans la discrétion et nous ne sommes pas obligés de répondre aux injonctions de la presse. L’essentiel était de parvenir à un accord et que les supporteurs soient heureux ».
Même discours pour Vincent Labrune, le président de l’OM, qui reviendra sur son silence pendant les jours de tension qui viennent de se dérouler : « On ne m’entend pas plus sur le mercato car je considère que lorsqu’on négocie la discrétion s’impose. » Expliquant : « La meilleure façon pour faire capoter les négociations aurait été que je m’exprime, alors que nous sommes parvenus à un compromis acceptable ». Acceptable, selon Vincent Labrune, « car nous avons toujours voulu une part fixe relativement faible et une part variable plus conséquente. Au plus nous avons de matchs à jouer, au plus nous avons de recettes, au plus nous redistribuons ».
Au préalable le Maire était revenu sur la genèse du dossier : « En 2005, j’ai voulu, pour abriter la passion des supporteurs et répondre aux demandes de l’OM, un écrin digne des ambitions de Robert-Louis Dreyfus ». « Une réalisation aujourd’hui, poursuit-il, unanimement saluée pour sa qualité, ce qui a convaincu l’UEFA de programmer six matchs au Stade Vélodrome, dont une demi-finale à l’occasion de l’Euro 2016 ».
Le maire de Marseille invite enfin Margarita Louis-Dreyfus le 6 septembre, pour l’inauguration du Stade Vélodrome.
Michel CAIRE

Protocole d’accord sur la redevance de l’OM pour la mise à disposition du Stade Vélodrome entre Jean-Claude Gaudin, en sa qualité de maire de Marseille et Margarita Louis-Dreyfus, mandatée par la SASP Olympique de Marseille ce 31 juillet 2014
- La SASP Olympique de Marseille versera une redevance annuelle fixe de 4 000 000€ hors taxe, valeur septembre 2014, réévaluée suivant l’Indice des Prix à la Consommation ou un indice comparable. La redevance annuelle fixe est fixée exceptionnellement à 3 000 000 € hors taxe pour la saison allant du 1er août 2014 au 31 juillet 2015.
- En outre, dans l’hypothèse où la SASP Olympique de Marseille réalisera un chiffre d’affaires annuel sur l’activité de billetterie hors prestations supérieur à 20 millions d’euros hors taxe valeur septembre 2014, réévalué suivant le même indice, la Ville de Marseille bénéficie d’un intéressement de 20% sur la part de ce chiffre d’affaires excédent 20 millions d’euros réévalués.
- La redevance d’occupation domaniale (part fixe et part variable) est réglée comme suit :
. la part fixe sera versée en deux fois, un acompte de 5% étant versé au plus tard au jour de la première rencontre programmée et le solde dans les cinq jours suivant la dernière rencontre programmée de la saison ;
. la part variable sera versée dans les soixante jours suivant la dernière rencontre programmée de la saison sportive,
suivant justificatifs communiqués par la Ville de Marseille sur le chiffre d’affaires de l’activité de billetterie hors prestations.
- Les parties prennent acte que le présent mode de calcul de la redevance devrait permettre d’aboutir à un montant de 7,4M€ par an en prenant comme référence le parcours sportif de l’Olympique de Marseille sur les huit dernières années.
- Les parties conviennent que la convention de mise à disposition débutera le 1er août 2014 et englobera tous les matchs de la saison 2014-2015. Elle sera conclue pour la période du 1er août 2014 au 31 juillet 2017.
- Le présent accord est conclu sous réserve de l’approbation du Conseil municipal soumis à l’appréciation du contrôle de légalité. D’ici à cette délibération devant intervenir lots de la prochaine séance du Conseil municipal, le stade Vélodrome est mis à la disposition de l’OM pour ses matchs de Ligue 1 conformément à la délibération 14/0434/UAGP du 30 juin 2014, le montant des redevances versées au titre de cette délibération étant intégralement déduit du montant de la redevance résultant du présent protocole.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.