Recherche

Accueil > Aix Marseille > Economie > Marseille. Euroméditerranée : un groupement sélectionné pour revitaliser (...)

< >

Marseille. Euroméditerranée : un groupement sélectionné pour revitaliser deux friches des Crottes

dimanche 28 février 2021

L’Établissement Public d’Aménagement Euroméditerranée (EPAEM) a lancé en 2019 une consultation pour revitaliser trois lots du quartier des Crottes situés dans le 15e arrondissement de Marseille. En ce début d’année 2021, le groupement représenté par la société de conseil en stratégie immobilière Captown et composé de la société de street art Maquis-art, de l’agence Monchecourt & Co (architecte du patrimoine), de la société spécialisée en rénovation et réhabilitation urbaine Histoire & Patrimoine (groupe Altarea) et du bureau d’études Etamine (développement durable), a été désigné lauréat dans le cadre de cet appel à projets. La livraison des projets est prévue en 2024/2025 selon les lots.

PNG - 817.1 ko
Perspective du projet Moncada : Faire place - © Atelier Monchecourt

Un noyau villageois au cœur de la géographie des projets

Le projet présenté par le groupement permettra de tisser du lien entre le quartier et la ville tout en mettant en valeur le caractère villageois des Crottes. Ensemble, les membres de l’équipe ont proposé une programmation capable d’apporter une belle dynamique à ce quartier emblématique de Marseille, lui permettant un rayonnement à toutes les échelles de la ville dans le respect de son histoire et de ses habitants. Le lauréat sera en charge de la réhabilitation de deux anciennes friches industrielles.

JPEG - 166.6 ko
Le savonnerie © Atelier Monchecourt

Le site de la Savonnerie la Tulipe (3 604 m²) sera réinvesti pour y créer un lieu de vie et faire émerger des équipements d’intérêt collectif. La société Maquis-art y exploitera un espace culturel comprenant un musée du street-art, un atelier des artisans (SOHO), une école de hip-hop, une salle de spectacles ainsi qu’un espace en plein air. Maquis-art avait conçu et exploité l’opération éphémère « l’Aérosol », rue de l’Évangile à Paris.

JPEG - 115.7 ko
La manufacture Moncada (2 267 m²) abritera 40 logements © Atelier Monchecourt

La manufacture Moncada (2 267 m²) abritera 40 logements au caractère résolument contemporain. La conception des plans s’inspirera de l’imposant volume industriel du bâti, favorisant la luminosité naturelle des intérieurs, la stature des belles hauteurs sous plafonds et la création d’espaces extérieurs privatifs. Sous la supervision d’Histoire & Patrimoine, les logements s’intégreront dans le respect de l’âme historique des lieux et rappellerons le passé industriel de la manufacture Moncada.

Aujourd’hui friche végétale, le Lot Moncada accueillera un nouveau bâtiment, miroir architectural de la Savonnerie. Ce lieu dont la promotion est assurée par Captown permettra la cohabitation d’une auberge de jeunesse/Hôtel Lifestyle. L’architecture de l’ensemble du projet sera signée par l’Atelier Monchecourt & Co, architectes du Patrimoine spécialisés dans la réhabilitation de bâtiments à fortes valeurs patrimoniales.

Une ambition partagée d’ouverture sur le quartier

Euroméditerranée souhaite avant tout « créer un lieu de convergence ouvert à tous au sein du quartier. Le projet s’inscrira dans une démarche d’inclusion économique et sociale, en prenant en compte les projets d’urbanisme transitoire Move d’Euroméditerranée en cours. » Cette action sera coordonnée par Captown, qui porte l’expertise de l’assistante à maîtrise d’usage pour le compte du groupement. Ces trois lots seront également soumis à un objectif environnemental ambitieux avec des solutions de rénovation qui devront être adaptées au contexte Méditerranéen. Le groupement lauréat aura notamment pour objectif d’atteindre 60% d’économies d’énergie dans la réhabilitation des logements grâce à la méthodologie Happen, projet H2020 de recherche et d’innovation financé par l’Union Européenne dont Euroméditerranée est bénéficiaire depuis 2018.

Une phase d’études avant le démarrage des travaux

PNG - 1.3 Mo
Maquettes des Crottes © Anyoji Beltrando

Le choix du lauréat a été réalisé par une commission consultative d’élus au terme de plusieurs phases de sélection et de sessions de travail (visites sur site, ateliers) entre les équipes candidates et les équipes d’Euroméditerranée. Avant que les projets du groupement retenu ne voient le jour, une phase d’études de 12 mois précèdera le début des travaux planifié au 1er semestre 2022. La livraison des projets est prévue en 2024/2025 selon les lots.

Durant la phase d’étude, Euroméditerranée sollicitera le fonds friches porté par l’État pour ce projet sur le village des Crottes. Dans le cadre du plan de relance, le Gouvernement déploie un fonds de 300 M€ pour financer des opérations de recyclage des friches et la transformation de foncier déjà artificialisé. La réhabilitation des friches constitue en effet un enjeu majeur d’aménagement durable des territoires afin de maîtriser l’étalement urbain, de limiter la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers et de protéger les sols contre leur artificialisation. La programmation développée sur le périmètre de l’Opération d’Intérêt National Euroméditerranée entre précisément dans le cadre des objectifs de renouvellement urbain de ce fonds.
Émilie Ballard

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.