Recherche

Accueil > Culture > Expositions > Marseille. Inauguration de la Grotte Cosquer : les visiteurs ont des (...)

>

Marseille. Inauguration de la Grotte Cosquer : les visiteurs ont des étoiles dans les yeux.

dimanche 5 juin 2022

Dès 8h30, ce samedi 4 juin, la file d’attente serpentait déjà près de l’entrée de la grotte Cosquer. Les premiers visiteurs ne voulaient pas rater ce rendez-vous avec la préhistoire et voulaient se rendre compte, de visu, de la restitution qu’ils n’avaient vu qu’en vidéo ou photos. Billets papier ou numériques la foule passe gentiment les portiques. Les enfants prodiguent parfois des conseils aux parents qui ne maîtrisent pas trop l’univers 2.0.

JPEG - 119.7 ko
Un public venu en nombre pour cette ouverture attendue de la Grotte Cosquer ©Joël Barcy
JPEG - 90.6 ko
Des visiteurs médusés ©Joël Barcy

« C’est bluffant »

A la sortie de la grotte aucune fausse note. Tous les commentaires vont dans le même sens. « Très joli, bluffant, émouvant, excitant  ». Les qualificatifs élogieux pleuvent. De 7 à 77 ans et plus , tous saluent « le réalisme, la qualité des copistes, le silence, une visite exceptionnelle. »

« On est fiers »

JPEG - 113.4 ko
©Joël Barcy

Pour Laurent Delbos, chargé du projet, c’est un grand jour. L’aboutissement « d’années et de mois de travail, avec des interrogations. Cela n’a pas toujours été facile. De multiples corps de métiers ont travaillé et peuvent être fiers de cette réalisation. Quand je vois les gens ressortir avec la banane, oui on a une certaine fierté  ».

Plongée avec Henri Cosquer

Après avoir appréhendé la grotte, les visiteurs ont droit à une plongée avec Henri Cosquer. Dans la salle de projection ils suivent l’homme qui a découvert la fameuse grotte préhistorique, sa progression au cœur de la cathédrale sous-marine puis l’apparition de la trace de l’Homme avec l’art pariétal.

7 à 800 000 visiteurs

La grotte Cosquer affichait complet ce week-end. « La première année nous attendons 7 à 800 000 visiteurs puis 500 000 en vitesse de croisière », indique Frédéric Prades, le directeur de Cosquer Méditerranée. « On a théorisé le projet pendant des mois et des années. Nous sommes parvenus à intégrer cette restitution dans un bâtiment, qui est un geste architectural original, mais qui n’était pas conçu pour ça. Aujourd’hui oui, on a une certaine fierté d’avoir réussi à mener à bout ce projet ».

C’est une renaissance pour la Villa Méditerranée et une épine dans le pied en moins pour la Région Sud qui ne savait que faire de ce bâtiment déserté...
Reportage Joël BARCY

Plus d’info et réservations grotte-cosquer.com

Diaporama Joël Barcy

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.