Recherche

Accueil > Aix Marseille > Société > Marseille. Insertion professionnelle des jeunes en difficultés : (...)

< >

Marseille. Insertion professionnelle des jeunes en difficultés : l’Épide élargit et facilite l’accès à son établissement

mardi 13 septembre 2022

Ouverture 7 jours sur 7, accès aux mineurs de 17 ans : l’Établissement pour l’insertion dans l’emploi (Épide) propose une offre d’accompagnement élargie...

JPEG - 151.7 ko
Les volontaires de l’Épide ont défilé ce 14 juillet sur le Vieux-port de Marseille (Photo Épide-Marseille)

Déscolarisation, problèmes de domiciliation, contexte familial difficile… de nombreux jeunes peu qualifiés, notamment des mineurs, vivent des situations de « cumul de vulnérabilités » et ne peuvent pas toujours bénéficier de structures appropriées pour leur remettre le pied à l’étrier vers la voie de l’insertion professionnelle.

Le Contrat d’Objectifs et de Performance (COP) 2022-2024, fixant les missions prioritaires que l’Épide a défini son nouveau positionnement pour répondre à un besoin fort et élargir son offre en prenant plusieurs mesures phares : L’Établissement peut dorénavant accueillir les volontaires 7 jours sur 7 dans ses locaux. Les années précédentes, les volontaires n’avaient pas la possibilité de rester dans le centre pendant les weekends, ce qui contraignait certains d’entre eux à revenir dans des logements précaires, voire à être livrés à eux-mêmes.

« Pouvoir rester en immersion dans un cadre structuré »

« Nous préparons chaque jeune à rompre avec différentes formes de déterminisme sociaux pour s’engager durablement dans un parcours de réussite tant professionnel que personnel. Pour que cette rupture soit efficace, la prise en charge élargie de l’hébergement durant le week-end est un atout. Il est en effet salvateur, pour ces jeunes déjà fragilisés, de pouvoir rester en immersion dans un cadre structuré plutôt que de reprendre contact avec leur milieu d’origine qui leur est souvent défavorable et parfois même nuisible », souligne Lila Somé directrice du centre Épide Marseille.

Autre nouveauté annoncée l’accès à l’Épide est désormais autorisé dès l’âge de 17 ans, sans certificat d’hébergement (anciennement obligatoire), et est ouvert également aux jeunes hébergés en structure d’urgence, relevant de l’aide sociale, ou encore réfugiés statutaires.

Discipline et bienveillance

Discipline et bienveillance se veulent les piliers d’un accompagnement orienté vers la réussite Pendant une durée de 8 mois chaque jeune est suivi de manière personnalisée pour reprendre le rythme et s’engager dans son projet. Les équipes de l’Épide accompagnent les volontaires à 360 degrés sur des domaines variés : ateliers pédagogiques novateurs pour reprendre goût à l’apprentissage et se remettre à niveau, formation aux outils numériques/informatiques, activités sportives, activités collaboratives… L’équipe pluridisciplinaire de l’Établissement est fortement investie pour mettre en lumière le potentiel et les qualités que chaque individu, malgré son passif, possède. Un engagement bilatéral car jeunes, désignés comme « volontaires », signent un contrat et doivent suivre des règles strictes dans une ambiance inspirée des casernes miliaires.

« Une remise à niveau scolaire »

Lila Somé précise : « La formation générale comprend une remise à niveau scolaire en français, en maths... pouvant aboutir au Certificat de Formation Générale (CFG) ; un programme de formation physique et sportive ; des cours d’informatique préparant au Passeport de Compétences Informatiques Européen (PCIE). Nous avons également une formation aux gestes de premiers secours (diplôme SST) ; une formation à la sécurité routière avec 20 heures de préparation au permis de conduire. Ce qui fait qu’il est possible de sortir avec le permis de conduire. Sachant que les volontaires perçoivent une allocation mensuelle de 450 € dans le cadre du Contrat Engagement Jeunes (CEJ) dont une partie est capitalisée (50 € par mois) et versée en fin de parcours. Ils peuvent s’acheter à la fin de leur parcours un scooter afin de se déplacer, se rendre à leur travail. Et, dans certains cas, nous pouvons allouer des secours à hauteur de 600 euros ».

« Nous avons aussi, poursuit-elle, une formation citoyenne qui comprend l’éducation civique ; des cours sur la vie quotidienne : budget, santé, formalités administratives ; des projets pour acquérir des connaissances sur les institutions françaises et européennes, la solidarité, l’environnement et le patrimoine... Nous proposons dans ce cadre diverses actions dans le cadre du bénévolat : nettoyage de plages, aménagements de locaux pour des réfugiés ukrainiens, aide au déménagement, travail auprès des Resto du Cœur... ».

« adhérer à une démarche personnelle »

Alors, on comprend bien que l’idée n’est pas de les forcer à se soumettre à l’autorité. « Au contraire, insiste Lila Somé, nous les amenons à adhérer à une démarche personnelle et à prendre progressivement conscience que la vraie liberté, et leur réussite à la clé, s’obtient dans le respect des règles. Le cadre est une armature sur laquelle ils construisent leur édifice personnel ». Et enfin au bout de 8 mois, explique la directrice du centre Épide Marseille : « Nous étudions les dossiers de ceux qui veulent prolonger. On se prononce sur la base de ce qu’ils ont accompli et de leur projet professionnel. Ils peuvent ainsi rester jusqu’à 24 mois à l’Épide ».

Preuve en est les résultats encourageants puisque 52 % deS volontaires sont en sortie positive ou en sortie dynamique, c’est-à-dire insérés en emploi ou accédant à une formation qualifiante à l’issue de leur parcours au sein de l’Épide.
Michel CAIRE

Centre Épide de Marseille - 2, traverse de l’Oasis - 130015 Marseille
Renseignement et informations : Tél. : 04 95 06 25 70 - inscription.marseille@epide.fr - Plus d’info : epide.fr

À propos de l’Épide
Placé sous la tutelle des ministères chargés du Travail et de la Ville, l’Épide -Établissement pour l’insertion dans l’emploi- est un acteur reconnu de l’insertion des jeunes de 18 (aujourd’hui 17 ans) à 25 ans sortis du système scolaire sans diplôme ni qualification professionnelle. Dans ses 18 centres, ces jeunes -volontaires de l’Épide- sont accueillis en internat, dans un cadre structuré, où ils vivent les valeurs de la République au quotidien. Construire et réussir son projet professionnel ; acquérir une formation générale et spécialisée ; apprendre à prendre soin de soi et des autres sont les objectifs partagés par les volontaires et les 1 100 professionnels qui les accompagnent. La force de l’Épide , c’est aussi son réseau de partenaires. Un nombre toujours croissant d’employeurs accordent leur confiance aux volontaires en leur proposant un stage ou un emploi. Depuis sa création en 2005, l’Épide a formé
près de 30 000 citoyens responsables et révèle le quotient citoyen des volontaires comme celui de celles et ceux qui s’engagent à leurs côtés.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.