Recherche

Accueil > Aix Marseille > Société > Marseille. Messe du Vœu des Échevins ce vendredi 11 juin

< >

Marseille. Messe du Vœu des Échevins ce vendredi 11 juin

jeudi 10 juin 2021

Ancrée dans le cœur des Marseillais, la messe traditionnelle du Vœu des Échevins sera célébrée en la Basilique du Sacré-Cœur ce vendredi 11 juin, à 8 heures par Monseigneur Jean-Marc Aveline, Archevêque de Marseille. Perpétuant la tradition, la CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence, renouvellera l’offrande du cierge de cire blanche, orné de l’écusson de Marseille, transmis par son président Jean-Luc Chauvin, conformément au vœu fait par les Échevins de Marseille pour la disparition de la peste en 1722 en présence des corps constitués.

PNG - 458.2 ko
Le président de la CCIMP, Jean-Luc Chauvin, a remis en 2020 à Mgr Aveline le cierge de cire blanche orné de l’écusson de Marseille ©Eglise catholique

En présence des personnalités confirmées suivantes : Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes Côte d’Azur, Martine Vassal, présidente du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône et Présidente de la Métropole Aix-Marseille-Provence, Benoît Payan, maire de Marseille et Jean-Marc Latreille, Président du Tribunal de Commerce.

Alors que le tricentenaire de la peste a été fêté en 2020 au moment même où le pays vivait son premier confinement dû au virus Covid-19, l’année 2021 est toujours sous le signe de la crise sanitaire. La situation continue de faire écho à la terrible maladie qui décima une grande partie de la population marseillaise et provençale du 18e siècle, qui ne connaissait pas encore alors l’espoir des vaccins.
Michel CAIRE

A propos du Vœu des Echevins

A l’époque, pour conjurer l’épidémie qui, tout en décroissant, ne cessait pourtant de faire de nouvelles victimes, l’évêque de Marseille, Monseigneur de Belsunce, sous l’inspiration d’une religieuse du Premier Monastère de la Visitation, Anne-Madeleine Rémuzat, résolut de consacrer son diocèse au Sacré-Cœur de Jésus.

Par mandement du 22 octobre 1720, il établit localement la fête du Sacré-Cœur « désormais célébrée tous les ans, le vendredi qui suit immédiatement l’octave du Très Saint-Sacrement », mais sans attendre le mois de juin 1721, il annonça que la cérémonie serait célébrée dès le jour de la Toussaint, soit le 1er novembre 1720. Jusqu’à la fin de 1721, l’épidémie ne connut que des reprises sporadiques. Marseille pouvait se croire définitivement à l’abri. Cependant la peste n’avait pas complètement disparue. En mai 1722, le nombre des personnes contaminées allait tous les jours croissant. Le 19, l’évêque écrivit aux Échevins de Marseille, leur proposant de faire eux-mêmes « incessamment et sans cérémonie un vœu stable au divin Cœur de notre Sauveur ».

Telle est donc l’origine du Vœu des Échevins. Le 4 juin suivant, le premier Échevin Moustier prononça solennellement la promesse dans la cathédrale où s’étaient assemblés tous les notables et fit l’offrande d’un cierge pesant quatre livres, ainsi que l’avait suggéré l’Évêque. Après le Monastère de la Visitation, c’est la Basilique du Sacré-Cœur qui accueille la cérémonie depuis 1986. Sous sa nef ornée d’une magnifique mosaïque rappelant la messe de 1720, le Vœu est accompli chaque année en présence des plus hautes autorités.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.