Recherche

Accueil > Aix Marseille > Société > Marseille : Premier trophée des entrepreneurs positifs

< >

Marseille : Premier trophée des entrepreneurs positifs

mardi 26 mai 2015

JPEG - 131 ko
Claude Freissinier, Samira Agem, Alain gargani, et Céline Babulis ont présenté le Premier trophée des entrepreneurs positifs (Photo Marianne Larcheron)

Jacques Attali présidera le jury composé de nombreuses personnalités du premier Trophée des entrepreneurs positifs qui va se dérouler à Marseille, dans le cadre de la Villa Bagatelle, le 2 juillet. Quarante-trois entreprises sont déjà en lice mais il est possible de déposer son dossier jusqu’au 30 mai pour participer à cette opération qui entend mettre en lumière et récompenser des dirigeants d’entreprise, des artisans, des commerçants, acteurs d’une démarche et de pratiques positives.
Alain Gargani, président de la CGPME (Confédération générale des petites et moyennes entreprises) 13 rappelle que son organisation a vu le jour au plan national en 1945 mais uniquement depuis 10 ans au niveau départemental. Un anniversaire célébré par la création de ce prix. « Nous avons vite progressé dans les Bouches-du-Rhône puisque nous comptons aujourd’hui 4 000 adhérents, 200 mandats et une vingtaine de commissions de travail », précise-t-il.
Reste la question sur les raisons qui ont motivé la création d’un Trophée de l’entrepreneur positif ? « Être positif,explique-t-il,c’est la marque de fabrique de notre organisation et, plus généralement des chefs d’entreprise. Ces hommes et ces femmes engagés doivent être positifs car, à partir du moment où on voit le verre à moitié vide on est déjà en difficulté ».
Alors, le 2 juillet, pour fêter son anniversaire,outre la remise des prix, la CGPME proposera une conférence de Thierry Saussez, conseil en communication, ancien délégué interministériel à la communication du gouvernement, créateur du Printemps de l’optimisme. Puis viendra l’heure de la remise des Trophées réalisés par René Baldaccini.
Samira Agem, présidente de la commission des entrepreneurs positifs d’ajouter : « Face au défaitisme contagieux, la CGPME prône l’économie positive chère à Jacques Attali, celle qui s’inscrit dans le long terme, ne considère pas les questions environnementales, sociales, comme des contraintes mais comme des enjeux ».
Puis de préciser que 12 trophées seront décernés aux lauréats selon leurs domaines d’activités (commerce, industrie, artisanat, services) et la taille de leur entreprise : 1 à 2 salariés, 20 à 50 salariés et plus).
Elle en vient aux critères d’éligibilité : « Intégrer des valeurs positives et humanistes dans l’activité économique de l’entreprise. Développer une croissance positive au cours de ces trois dernières années. Avoir dépassé grâce à votre esprit positif et vainqueur un obstacle fort auquel était confronté votre entreprise et fait grandir vos équipes. Avoir des pratiques managériales innovantes favorisant le bien-vivre ensemble dans l’entreprise. Avoir mis en place une communication positive au sein de votre entreprise ». Olivier Sapede pour la société Proman, est l’un des postulants au Trophée : « Nous sommes un groupe d’emplois temporaires qui a son siège à Manosque et qui a vu le jour en 1990, créé par Roland Gomez père qui a été rejoint à la direction de l’entreprise par son fils. Le groupe, avec 240 agences, est aujourd’hui national mais a su conserver un état d’esprit qui permet à tous d’être concernés dans la société ».
Alors qui seront les entrepreneurs positifs ? Réponse le 2 juillet.
Michel CAIRE

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.