Recherche

Accueil > Aix Marseille > Société > Marseille. Rassemblement de nounous des crèches municipales

< >

Marseille. Rassemblement de nounous des crèches municipales

mercredi 3 février 2021

Alors que le maire de Marseille, Benoît Payan, dévoile les résultats de l’audit des finances de la Ville, un rassemblement d’agents (nounous) de crèches municipales s’est organisé sur le Vieux-Port pour dénoncer les conditions de travail.

On peut être 2 pour 16 enfants

JPEG - 147.1 ko
les agents des crèches municipales ont manifesté pour dénoncer leurs conditions de travail (Photo Mireille BIANCIOTTO)

La directrice (qui a préféré garder l’anonymat) d’une crèche située dans le 15e arrondissement de Marseille revient sur les raisons qui ont motivé ce rassemblement sur le Vieux-Port. « Le problème au quotidien, c’est le nombre d’enfants par professionnel. Un biberon c’est 20 minutes, une couche 10 minutes avec les autres enfants qui crient à côté. On ne peut pas faire un travail de qualité, avec des activités, en accueillant de plus en plus d’enfants avec de moins en moins de personnels, sur des tranches horaires de plus en plus amples ».

JPEG - 132.5 ko
Bébés à la consigne !!! (Photo Mireille Bianciotto)

Proposer aux enfants des activités en crèche est, pour elle, difficile : « Surtout si on nous augmente le nombre d’enfants. À l’heure actuelle, on peut être 2 pour 16 enfants, en sachant qu’il y en a un qui va faire caca dans sa couche, alors l’autre se retrouve avec 15 enfants, seule. Comment peut-on trouver le temps pour faire de la peinture, de la pâte à modeler, des puzzles, du coloriage, du collage, etc. à 1 pour 15, je demande à n’importe qui de me montrer la marche à suivre parce que je ne l’ai pas ».

On se bat contre l’élevage intensif de poulets, de porcs, etc. et nous, on nous augmente les enfants par mètre carré

JPEG - 120.9 ko
Bébés en boîte !!! (Photo Mireille Bianciotto)

Éducatrice spécialisée, la directrice avoue ne pas comprendre : « On a demandé à Boris Cyrulnik de faire un rapport sur les 1 001 premiers jours de l’enfant qui montre l’intérêt de prendre soin de nos enfants et de nos bébés et tout de suite après, on nous sort une loi qui va à l’encontre de tout cela ». Elle pointe les problèmes liés à cette loi : « Multiplier le nombre d’enfants pour une professionnelle, multiplier le nombre d’enfants dans un nombre de mètres carrés restreints... On se bat contre l’élevage intensif de poulets, de porcs, etc. et nous, on nous augmente les enfants par mètre carré, ils considèrent que 5 m² par enfant c’est suffisant. Moi, je demande comment on fait pour tenir un enfant, de moins de 3 ans, toute une journée enfermée ».

Propos recueillis par Mireille BIANCIOTTO

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.