Recherche

Accueil > Provence > Politique > Marseille. Signature d’une convention pour lutter contre l’illettrisme et (...)

>

Marseille. Signature d’une convention pour lutter contre l’illettrisme et l’illectronisme

dimanche 18 septembre 2022

La lutte contre l’illettrisme a été définie comme une priorité nationale en 2013. En dix ans que s’est-il passé ? En fait on ne sait pas trop. Aucune enquête n’a été menée par l’Insee depuis… 2012 ! Elle sera enfin effectuée en 2023. Les personnes illettrées seraient au nombre de 2,5 millions en France et 160 000 en Provence-Alpes-Côte d’Azur (chiffres 2012). Mais un adulte sur cinq rencontrerait des difficultés à lire, écrire ou compter. Pour remédier à cela une convention partenariale entre l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI) et la CPCAM 13 associée à Pôle emploi a été signée. Une première qui pourrait servir de laboratoire.

JPEG - 126.4 ko
Le préfet de région Christophe Mirmand entouré de Gérard Bertuccelli (CPCAM) et de Hervé Fernandez (Ancil) (Photo Joël Barcy)

Un fléau invisible

L’illettrisme ne se voit pas, ne s’entend pas. C’est un fléau invisible dont on peine à mesurer l’impact pour les personnes et le pays. Les victimes ne revendiquent pas, ne s’affichent pas, voire cachent les maux dont elles souffrent. Pourtant il suffirait de peu de chose pour les inciter à se confier, à se former pour ne plus avoir ce sentiment de déclassement. La diffusion du téléfilm « Champion » au début du mois de septembre sur TF1 avec Kendji Girac a eu un réel impact. « On a incrusté un numéro vert à la fin du film avec un centre de réponses. On a eu des centaines d’appels dès la fin du film », indique Hervé Fernandez le directeur de l’Ancil. « Il faut nommer ce problème pour agir. Il reste beaucoup à faire pour qu’il y ait une prise de conscience » enchaine-t-il. Des journées nationales d’action sont menées depuis le début de ce mois dans le monde du travail pour aller à rencontre des personnes illettrées avec une clôture ce vendredi à Marseille. Ces actions sont essentielles. Guère plus de 50% des personnes illettrées occupent un emploi.

Hervé Fernandez

Double peine

Les personnes illettrées ne sont pas analphabètes. Elles ont fréquenté l’école mais ne maîtrisent rien. Aujourd’hui elles ont la double peine avec l’arrivée des plateformes informatiques dans les administrations. L’illectronisme, l’incapacité à effectuer des démarches en ligne, vient ajouter un lourd handicap à ceux qui ne dominent pas la lecture. Mais l’illectronisme ne touchent pas que les personnes illettrées. 13 millions de personnes en France rencontreraient des difficultés à remplir des documents en ligne. Un nombre considérable qui entraîne un sentiment de déclassement principalement en zone rurale. « Via cette convention on va financer des actions en direction des personnels pour mieux prendre en compte les besoins des assurés sociaux qui ont des difficultés », indique Gérard Bertuccelli le directeur général de la CPCAM 13. « On évitera que de nombreuses personnes ne passent à travers les mailles du filet, très souvent par pudeur  ».

Gérard Bertuccelli

Les chiffres de 2023 nous dirons si les données ont évolué positivement, dix ans après la cause nationale de 2013 pour lutter contre l’illettrisme.
Reportage Joël BARCY

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.