Recherche

Accueil > Aix Marseille > Politique > Marseille dépose officiellement sa candidature à la Mission européenne (...)

< >

Marseille dépose officiellement sa candidature à la Mission européenne ’100 villes neutres en carbone en 2030’

mercredi 9 février 2022

« Déterminé à mobiliser tous les moyens disponibles pour faire de Marseille une ville plus juste, plus verte et plus démocratique », Benoît Payan, a officiellement déposé la candidature de Marseille auprès de la Commission européenne afin d’inscrire Marseille parmi les « 100 villes neutres en carbone d’ici à 2030 ». Cette candidature officielle fait suite à son déplacement à Bruxelles en décembre dernier.

JPEG - 225.7 ko
©Hagay Sobol

Une opportunité pour Marseille et les Marseillais

« La ville de Marseille saisit aujourd’hui cette opportunité exceptionnelle pour répondre à l’urgence climatique et sociale, qui touche particulièrement ses habitants et son patrimoine, et pour améliorer la santé et le bien-être des Marseillaises et des Marseillais », précise Benoît Payan, maire de Marseille, qui déclare : « Marseille, capitale méditerranéenne en France et en Europe, souhaite s’engager aux avant-postes de la lutte contre le changement climatique, contre les pollutions et pour la préservation de la biodiversité en mobilisant l’ensemble des acteurs publics, privés, associatifs, scientifiques et citoyens. D’une ville en retard, Marseille peut devenir une ville pionnière sur le front de la transition écologique au profit de tous ses habitants, une transition écologique qui réduit les inégalités de notre territoire. C’est l’ambition qui anime notre candidature. Fort de tous nos partenaires et soutiens, ce n’est pas qu’une ville qui candidate c’est tout un territoire et ses acteurs qui portent cette ambition. »

C’est dans cette logique que la ville de Marseille travaille depuis plusieurs mois à protéger ses terres agricoles, à réhabiliter ses espaces verts, à favoriser les mobilités douces, à se battre pour le tri des déchets, à protéger la biodiversité terrestre et marine avec le projet de classer la rade de Marseille au patrimoine mondial de l’Unesco

Pour sa candidature, Marseille a fait le choix de s’engager sur les transports et la mobilité, la réhabilitation thermique du parc immobilier et des équipements publics de la Ville, la production d’énergie durable, le retour de la nature en ville, l’inclusion citoyenne et l’innovation.

Une candidature portée collectivement par les acteurs du territoire

Pour relever ce défi, la ville de Marseille a déjà réussi à mobiliser plus de 70 soutiens officiels d’institutions, de grandes entreprises, d’associations, de centres de recherche dont la Préfecture, la Région Sud, la Métropole Aix-Marseille- Provence , Aix-Marseille Université, le GPMM, la CMA CGM, la CCIAMP, mais aussi France Nature Environnement, Cap au Nord Entreprendre, la Banque des Territoires, le Geres, la
LICA et enfin l’Olympique de Marseille.

« Cette mobilisation se poursuit en ligne sur le site internet www.marseille.fr où tous les Marseillais peuvent soutenir la candidature et porter ensemble l’ambition d’inventer à Marseille un nouveau modèle d’interactions entre la ville et la nature. »
La rédaction

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.