DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Société > Marseille : un dimanche tout en plaisir sur la Canebière

< >

Marseille : un dimanche tout en plaisir sur la Canebière

lundi 30 janvier 2017

Le temps s’était montré vif pour le lancement de la Capitale européenne du sport -afin de tester la vitalité sportive des participants ?- Mais, c’est la douceur qui s’est invitée, ce 29 janvier, pour le premier dimanche de la Canebière. Une première, parfaitement réussie, qui a mêlé deux sentiments : la projection dans l’avenir -avec l’envie, d’un centre-ville revitalisé- et, le souvenir. Combien, y compris parmi les élus, ont évoqué leurs parents, les cafés, les repas, les spectacles sur cette mythique artère. Et que dire de la parade de ces girafes, toute en grâce, du rêve en équilibre, qui a inauguré sur des airs d’opéra la manifestation ? Avant que des fusées ne projettent de gros confettis au logo des « Dimanches de la Canebière », des collectors sur lesquels se jetteront les enfants avant de s’en aller vaquer, tout comme les parents, à quelque autre occupation comme approcher les gourmandises salées et sucrées, proposées, choix judicieux, par les producteurs et artisans soutenus par la Fédération des commerçants Marseille-Centre. Un moment rare, qui a rendu à la Canebière, l’espace de ce dimanche, en attendant les autres, son âme d’antan.

JPEG - 224.7 ko
la parade des girafes de la poésie sur la Canebière (Photo robert Poulain)
JPEG - 171.5 ko
Les Dimanches de la canebière inaugurés ce dimanche 29 janvier (Photo Robert Poulain)
JPEG - 165.3 ko
(Photo Robert Poulain)
JPEG - 167 ko
(Photo Robert Poulain)
JPEG - 221.2 ko
Les confettis pleuvent (Photo Robert Poulain)
JPEG - 189.2 ko
Des jeux en partage (Photo Robert Poulain)
JPEG - 182.7 ko
On déguste.... (Photo Robert Poulain)
JPEG - 167.4 ko
On déguste encore (Photo Robert Poulain)
JPEG - 131.7 ko
(Photo Robert Poulain)

Parmi le public venu en très grand nombre, les élus du territoire, se sont délectés de ce moment de fête, non pas tant parce qu’il s’agit d’un événement comme ceux que connait Marseille depuis 2013 mais, parce qu’il s’agit de "la" Canebière.
Jean-Claude Gaudin, le sénateur-maire de Marseille indique : Nous nous efforçons depuis des années de redonner vie à la Canebière avec l’Odéon, les Marins-Pompiers, la Police Nationale, l’Université... Et, aujourd’hui Sabine Bernasconi (maire du secteur à l’initiative du projet ndlr) souhaite apporter une nouvelle dynamique à cette politique avec ses "Dimanches" qui répondent à une attente comme le montre le nombreux public présent ». Une Sabine Bernasconi, félicitée par des personnes qui s’arrêtent, souligne : « Cette artère est le cœur battant de la ville, il est donc normal qu’elle soit au centre de notre ambition de renouveau de l’hyper-centre. Et c’est un projet partagé avec le Département, l’Université, le monde économique ».

Nous allons prendre toute notre place dans la requalification du centre-ville

Pour Martine Vassal, la présidente du Département des Boiuches-du-Rhône : « On peut déjà dire que cette initiative est couronnée de succès », avant d’indiquer qu’au-delà du soutien à ces dimanches,« nous allons prendre toute notre place dans la requalification du centre-ville en faisant l’acquisition de locaux, notamment pour l’installation de services publics ». Un Département qui était sur de nombreux fronts ce dimanche puisque, en plus des Dimanches, il était partenaire du Grand Prix La Marseillaise qui ouvre la saison cycliste en Europe.
Caroline Pozmentier-Sportich, adjointe à la sécurité d’insister : « Tous les moyens ont été mis en place, en parfait partenariat avec le Préfet de Police pour garantir la sécurité de la manifestation. Un partenariat avec la police nationale, municipale et la sécurité privée  ». « Mais surtout, tient-elle à ajouter, cette journée symbolise, s’il en était besoin, que la meilleure des préventions réside dans la réappropriation de l’espace public. La prévention c’est ne pas laisser de vide social, culturel, éducatif. Et puis je me souviens, enfant, lorsque je venais en famille au restaurant, au cinéma  ». Guillaume Sicard, Fédération des commerçants Marseille Centre à un mot à la bouche : « Piétonnisation. Quelle joie de voir les habitants faire à nouveau leur, cette artère ». C’est à bicyclette que le nouveau président de la CCI Marseille-Provence, Jean-Luc Chauvin a rejoint la manifestation accompagné de son vice-président Jean-Luc Blanc et Didier Parakian, l’adjoint à l’économie. Il se réjouit : « Il fait beau, les Marseillais sont contents. Il faut maintenant que les commerçants s’approprient pleinement cette manifestation, ouvrent leurs portes, ce que nous faisons à la Chambre où nous allons accueillir des artistes ».« En plus, ajoute-t-il, l’ouverture peut représenter un vrai plus. Je suis allé voir des restaurateurs, ils font le plein ce dimanche ce qui est loin d’être le cas habituellement un tel jour ». Yvon Berland, le président d’Aix-Marseille Université (AMU) ne boude pas son plaisir : « C’est magnifique. Je pense aux gens qui viennent à Marseille pour la première fois et voient cela, ils ne peuvent que se dire que c’est génial. On voit la population se réapproprier ce lieu et je pense à nos étudiants, nombreux dans le centre ville qui ont tout intérêt à voir ce dernier revitalisé  ».
Michel CAIRE

Diaporama de Robert Poulain : portraits des personnalités qui sont passées par le Lycée Thiers et les lycéens d’aujourd’hui

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



  • Edmond Rostand
  • Marcel Pagnol

Messages

  • La priorité donnée à juste titre au centre-ville doit conduire à réfléchir aux inepties que constituent, en termes de priorités le casino (pauvres croisiéristes, quand ils auront vu Barcelone, Valence, Gênes...ils iront au casino de Marseille ??? ) et le cinéma à Euromed Center ; qui aura le courage de dénoncer ce projet dans un quartier sans âme, qui ne sera jamais attractif ni pour les touristes ni pour les marseillais, et dont la vocation est bien d’abord un quartier d’affaires dont Marseille avait tant besoin ?
    Oui, un centre-ville rénové. Tiens, vous avez envie de vous attabler aux terrasses des bars, d’une saleté souvent répugnante (on marche sur les mégots ) ?
    Faites un tour à Bordeaux, et vous verrez ce qu’est le plaisir de déambuler dans le centre !
    Bon courage aux élus.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.