Recherche

Accueil > Aix Marseille > Politique > Martine Vassal élue Présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

< >

Martine Vassal élue Présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

jeudi 2 avril 2015

L’UMP Martine Vassal a été élue sans surprise présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône. Elle fait ainsi partie du cercle très restreint des huit femmes parmi les 98 nouveaux présidents de conseils départementaux. Elle a recueilli, ce jeudi 2 avril dès le premier tour de scrutin, 32 des 58 suffrages. Elle succède de ce fait à Jean-Noël Guérini.

JPEG - 114.7 ko
Martine Vassal élue ce jeudi 2 avril présidente du Conseil départemental (Photo Philippe Maillé)
JPEG - 134 ko
(Photo Robert Poulain)
JPEG - 167.4 ko
(Photo Robert Poulain)

C’est le doyen des élus, l’UMP Jean-Pierre Bouvet qui présidera le scrutin. Quatre candidats ont postulé à la présidence : Martine Vassal (UMP) qui a obtenu 32 voix, Jacky Gérard (PS) 9 voix ; Claude Jorda (Front de Gauche) 7 voix et Jean-Marie Verani (FN) 2 voix et 8 bulletins blancs sont sortis de l’urne. Le résultat est sans appel. A l’issue du scrutin, cette journée que Martine Vassal qualifie comme l’une des plus fortes de son engagement politique ne l’empêche pas de mesurer « l’importance de la responsabilité » qui devient la sienne. Et d’annoncer la couleur, sa méthode « qui reposera sur 4 principes essentiels ». Elle place au premier rang,« le respect » notamment de l’opposition. « Dans le cadre du dialogue républicain constructif, je veillerai toujours à ce que nos débats soient sereins, par-delà nos différences et nos divergences », indique-t-elle avant d’annoncer que la Commission permanente sera composée de tous les élus qui composent l’Assemblée. Autre principe avancé « la collégialité » assurant à ce propos qu’« elle jouera collectif  » ; Puis aborde le fer de lance de sa campagne « la transparence ». Insistant sur une enveloppe financière de l’aide aux communes qui sera « préservée ». Mais, précise-t-elle : « Je veux qu’elle soit répartie avec équité ». Annonçant qu’un Contrat d’Objectifs territoriaux sera négocié entre le Conseil départemental, les maires et présidents d’intercommunalités. Enfin, il est question de « proximité ». « Je veux être une Présidente disponible et présente sur le terrain. C’est dans cet esprit que je me rendrai dans tous les cantons de notre département ». Considérant que le Conseil départemental doit être « le garant scrupuleux » de l’équilibre entre « tous » les territoires des Bouches-du Rhône.
Martine Vassal revient sur l’une des principales compétences de l’institution : le social en parlant d’« exigence ». Martelant : « Nos concitoyens sont exaspérés par un certain nombre d’abus et de fraude qui minent la crédibilité de notre système de prestations ». Puis elle en vient à l’attractivité économique : « Notre première priorité sera de favoriser la création d’emplois par tous les moyens. Le Conseil départemental sera le partenaire privilégié de ceux qui veulent investir et innover dans le département. Les chefs d’entreprise, en particulier, dans le domaine des PME-TPE seront écoutés, accompagnés et soutenus ». Enfin elle assure que le niveau de la fiscalité sera maintenu et s’engage « à ne pas augmenter les impôts durant cette mandature ». Et a-t-elle entendu les doléances du BTP puisque la nouvelle présidente annonce : « L’investissement public local sera renforcé en fonction de nos capacités budgétaires pour soutenir le secteur du bâtiment. »

« Vous héritez d’une institution en bon état de marche »

Parole est donnée au président sortant Jean-Noël Guérini. « Les électeurs et les électrices vous ont confié la gestion de cette belle institution avec une confortable majorité. Je me permets de dire au terme de 17 années passées à la présidence que vous héritez d’une institution en bon état de marche ». Rappelant le double A, renforcé par des perspectives stables attribué par l’agence Fitch ratings rendu public vendredi soir. « Je sais, poursuit-il, les responsabilités qui sont désormais les vôtres ». Et d’évoquer l’arrivée de la métropole « qui va inaugurer une nouvelle époque ». Avant d’affirmer : « Le conseil départemental doit être plus que jamais le garant des solidarités territoriales. Une nouvelle ère commence dans une situation économique et sociale particulièrement difficile. J’espère que vous aurez la hauteur de vue et le recul nécessaire pour accompagner nos concitoyens dans cette période de mutation. Le Conseil départemental gardera des valeurs qui sont les siennes. Je vous souhaite bonne chance et bon vent ».

« Vous êtes devant un challenge élevé »

Jacky Gérard (PS) évoque une « brillante élection ». Saluant « les dames » nouvellement élues, « une excellente chose pour la vie politique ». Et de rendre un hommage à tous « les collègues qui ne sont plus à cette assemblée ». Il tient cependant à souligner : « Je me suis présenté non pas parce que j’ai pris soudain la grosse tête, j’avais toute ma lucidité quant au résultat du scrutin mais, la présence des candidats du groupe socialistes relève d’une démarche républicaine. » Il souhaite revenir sur les élections de ce mois de mars. « Sur le plan départemental, le nouveau découpage a perturbé les électeurs qui ne retrouvaient plus leurs repères antérieurs. Cette réforme territoriale a ajouté à la confusion et les compétences du Conseil départemental n’ont pas été clairement redéfinies. Et, la mise en place de la métropole a été trop rapide, trop brutale, pas préparée » A l’attention de la Présidente, il signifie : « Vous êtes devant un challenge élevé. Il est toujours facile de critiquer quand on est dans l’opposition mais, quand on est aux commandes il faut prouver ses capacités, montrer son efficacité. Dans ce contexte difficile, il faut cesser les querelles politiques stériles et voir l’intérêt de nos administrés. »

« La droite l’emporte moins par adhésions que par absence de perspective »

Jacky Jorda (FdG) même s’il félicite Martine Vassal, n’omettra de poser quelques banderilles :« La droite l’emporte moins par adhésions que par absence de perspective ». Fustige la réforme territorial qu’il qualifie de dangereuse pour le territoire. Et de revenir sur les propos de la présidente à propos de la fraude sociale.
« J’entends bien que c’est le RSA qui est visé. Mais cette fraude ne représente que 0,18% des allocataires. Personne ne doit, bien sûr, donner un coup de canif dans le contrat social, mais parler de fraude c’est montrer du doigt ces citoyens qui "bénéficient"du RSA... ».
Brigitte Devesa (UDI) de se réjouir de cette campagne avec l’UMP Jean-Pierre Bouvet sur le canton Aix1 qui se conclut « par le meilleur score du département ». « Je suis une femme, poursuit-elle, de conviction, de terrain et de dossiers ». Met en exergue sa ténacité « comme toutes les femmes de cet hémicycle ». Et déclarer : « Je porte les couleurs de l’UDI avec fierté et je suis très honorée d’être ici avec nos amis UMP. »
Jean-Marc Verani (FN) de se féliciter de la fin du système Guérini et conclura sa brève intervention en précisant qu’il ne fera aucune autre déclaration ...
Jean-Marc Perrin (UMP) annonce avoir une pensée pour ses proches notamment à propos des vice-présidences.« Certains d’entre nous seront peut-être déçus. Par honnêteté moi aussi. Nous avons arraché avec Danièle Brunet un canton tenu depuis 42 ans par la gauche (canton Aix2 ndlr). Je tenais à vous dire que, pour moi, seul l’intérêt collectif doit prévaloir. Alors je rappelle à tous ceux qui seront déçus que nous avons formulé des vœux de travail en équipe, de solidarité en équipe parce qu’une lourde tâche nous attend ici ».
Pour sa part Rosy Inaudi (EE-LV) de se réjouir : « C’est la première fois que les écologistes entrent dans cette institution ». Et de regretter : « Madame Vassal, je n’ai pas entendu dans votre discours le mot écologie ».
Lionel Royer Perreaut (UMP) de son côté reviendra sur une partie du discours de Martine Vassal : « Vous souhaitez une coopération renforcée avec les maires et vous souhaitez le faire également avec les EPCI. Je tiens à souligner, en tant que vice-président de MPM sous l’autorité du président Guy Teissier, combien ces mots sont importants. Car, je pense que l’ensemble des EPCI du département souhaite que nous renforcions les partenariats entre le département qui est un aménageur du territoire et l’ensemble des acteurs de ce territoire. Et, à l’aube de la création de la future métropole je pense que votre intervention à une signification plus forte. »
Patricia MAILLE-CAIRE
A lire : entretien avec Martine Vassal

Les Vice-Présidents ont également été désignés lors de cette première séance de la nouvelle mandature :

- 1er Vice-Président : Patrick Boré
- 2e Vice-Président : Sabine Bernasconi
- 3e Vice-Président : Jean-Claude Féraud
- 4e Vice-Président : Solange Biaggi
- 5e Vice-Président : Gérard Gazay
- 6e Vice-Président : Marie-Pierre Callet
- 7e Vice-Président : Didier Réault
- 8e Vice-Président : Danielle Milon
- 9e Vice-Président : Jean-Pierre Bouvet
- 10e Vice-Président : Sylvia Barthélémy
- 11e Vice-Président : Bruno Genzana
- 12e Vice-Président : Marine Pustorino
- 13e Vice-Président : Maurice Di Nocera
- 14e Vice-Président : Sandra Dalbin
- 15e Vice-Président : Lucien Limousin

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.