Recherche

Accueil > Aix Marseille > Tech > Medinsoft. Stéphanie Ragu s’inscrit dans un avenir numérique pour le (...)

< >

Medinsoft. Stéphanie Ragu s’inscrit dans un avenir numérique pour le meilleur

mardi 12 janvier 2021

Mettre en relation les entreprises et leur offrir les bons outils pour accompagner leur transformation digitale, tel est l’objectif de l’association Medinsoft qui entend être toujours plus offensive en 2021. C’est Stéphanie Ragu, sa nouvelle présidente qui a présenté la feuille de route.

PNG - 1.2 Mo
Stéphanie Ragu, la nouvelle présidente de Medinsoft © Lauralba Conseil

« Pour résumer notre esprit et notre désir de développement, explique Stéphanie Ragu, nouvelle présidente de Medinsoft, nous entendons sans cesse nous ouvrir, en direction de nos adhérents tout comme les entreprises de la région ». Co-fondatrice et présidente directrice générale de « Lauralba Conseil », qui accompagne les entreprises dans la modernisation de leur système d’information, elle a été élue présidente de l’association Medinsoft le 18 juin 2020, succédant ainsi à André Jeannerot, président historique du « cluster numérique » depuis 2003. Elle annonce, entre autres, pour 2021, la mise en place d’un groupe de travail sur la cybersécurité, « que nous voulons faire en association avec Aix-Marseille French Tech. Car, la cybersécurité est un domaine amené à se développer puissance dix ! C’est une première de pouvoir et vouloir constituer ainsi un vrai groupe de travail dans ce domaine avec une dizaine de personnes pour 2021. »

« Le numérique est présent partout ! »

Elle revient sur la Genèse de Medinsoft qui, au départ « était spécialisée dans l’édition de logiciels. Aujourd’hui, l’association s’intéresse à presque tous les domaines car le numérique est présent partout. Et les outils que nous proposons doivent permettre, qui plus est dans une telle période, de mieux passer la crise. » Dans ce cadre, des groupes de travail se sont constitués permettant ainsi à Medinsoft de proposer 12 commissions spécifiques sur la cryptomonnaie, la smart city, le droit lié au tourisme, l’e-sport, l’emploi-formation ou encore l’e-santé qui vient de se créer. Stéphanie Ragu rappelle : « Le numérique, c’est l’utilisation des outils de la nouvelle technologie au quotidien. Et, il faut avoir les bons outils pour pouvoir pallier cette crise liée à la Covid qui nous est tombée dessus comme un tsunami avec l’obligation de s’adapter au plus vite au télétravail. Depuis plusieurs mois on constate que bon nombre d’entreprises ont toujours du mal à faire revenir leurs employés sur leur lieu de travail. Nous sommes là, aussi, pour les aider. »

« Beaucoup de jeunes se retrouvent sans entreprise, on essaie de faire le lien »

Depuis le premier confinement, Medinsoft a ainsi continué à organiser ses webinaires sur diverses thématiques : télétravail, financement… L’association a d’ailleurs très vite décidé de sortir un « livre blanc du déconfinement » pour conseiller les entreprises. Et de s’intéresser également aux jeunes : « Nous avons aussi créé nombre de fiches pratiques dans le but notamment de mettre en adéquation les entreprises et les étudiants qui sont en ce moment en grande difficulté. Beaucoup de jeunes se retrouvent sans entreprise, on essaie de faire le lien », explique la Présidente qui indique recevoir avec les autres membres du bureau de l’association « une centaine de mails par jour de jeunes qui nous disent être obligés de payer leurs études. Pour moi, ce n’est pas acceptable. Ils peuvent bénéficier d’aides de la part de la Région, de Pôle Emploi… mais rien n’est clair et limpide le plus souvent pour eux. Et il en va du parcours du combattant pour un jeune d’aller s’inscrire sur un site, puis un autre, et encore un autre… » Pour cette année 2021, annonce Stéphanie Ragu : « Nous voulons tout regrouper sur une plateforme que nous chapeauterons. Dans le même temps, nous entendons aider les jeunes à mieux préparer leur entretien "on line" , avec des salles virtuelles et des coachs pour les aider. »

Une Web conférence mensuelle

Concernant l’emploi, la présidente de Medinsoft annonce vouloir « se battre au niveau de l’État pour que l’alternance se développe comme il le faudrait dans le secteur public. » Elle tient à souligner que « dans le système actuel de l’alternance, les jeunes n’ont que trois mois pour trouver une entreprise. Nous en demandons six. Au même titre que plusieurs périodes d’intégration dans le monde professionnel chaque année, au lieu des deux seules habituelles par an dont ils peuvent pour le moment bénéficier. » En cette nouvelle année 2021, l’association annonce encore vouloir lancer une web conférence mensuelle dans différents domaines : restauration, tourisme… « L’innovation est au cœur de tout ce que nous impulsons. Notre association est un grand partage de réseaux pour impulser du business et donner les bons outils pour aller plus vite dans son développement », conclut Stéphanie Ragu.
Bruno ANGELICA
Les travaux réalisés par les différentes commissions sont disponibles gratuitement pour tous les entrepreneurs adhérents ou non sur Medinsoft


Un rapprochement avec Aix-Marseille French Tech

Stéphanie Ragu dévoile : «  Nous avons repris contact avec Aix-Marseille French Tech. Nous avons décidé de travailler ensemble en 2021 sur des projets communs. Il est plus que jamais important de s’associer sur notre territoire. Il n’y a pas de guerre, nos combats sont ailleurs.  »

L’association des femmes du numérique en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Stéphanie Ragu annonce avoir décidé de représenter le projet de l’association des femmes du numérique en région : « Je suis davantage une femme d’action que de représentation. Mon engagement est surtout sur le terrain auprès des jeunes lycéens, collégiens. Il faut savoir que nous avons un peu moins de 30 % de femmes travaillant aujourd’hui dans les filières du numérique. L’association des femmes du numérique est portée par Syntec Numérique, avec 6 associations et 40 entreprises nationales. Dans mon rôle, je dois m’atteler à me déplacer régulièrement dans les établissements scolaires pour attirer les jeunes femmes dans cette voie, car aujourd’hui nous en avons trop peu. »

Les membres du Bureau de l’association Medinsoft

Avec sa présidente Stéphanie Ragu le bureau de l’association Medinsoft est constitué d’un président d’honneur, André Jeannerot, d’un vice-président, Kevin Polizzi, CEO de Jaguar Network, qui assurait jusque-là l’intérim de directeur général depuis le départ en septembre dernier de Stéphane Soto. Olivier Cazzulo (Netsystem) est représentant du Syntec Numérique et du Medef Sud, Damien Particelli (Ogmyos) représente la CPME tout en assurant la fonction de trésorier, aidé par Benedict Dammann (Cowork’in Aix). Océane Phan Tan Luu, avocate, tient le poste de secrétaire générale, avec Delphine Bianchini (DBM Conseils) comme adjointe. Laurent Ammazini (Needeo) assure la communication. Alexandre Barthélémy (Vigimilia) est en charge de l’événementiel.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.