Recherche

Accueil > Méditerranée > Echanges > Méditerranée du Futur. Lancement de la Facilité financière d’investissement (...)

< >

Méditerranée du Futur. Lancement de la Facilité financière d’investissement (PLIFF) : un milliard d’euros pour une Méditerranée verte

jeudi 8 décembre 2022

En septembre 2021, Emmanuel Macron annonçait le Plan Méditerranée exemplaire 2030 (PAMEx 2030) au Congrès Mondial de l’Union Internationale pour la conservation de la nature à Marseille (UICN). Le 7 novembre dernier, alors au cœur de la COP 27 en Égypte dans la délégation présidentielle, Renaud Muselier annonçait le lancement du « Pliff » (PAMEx Locally Investment Facility). Facilité financière d’investissement dont l’objectif est de lever 1 milliard d’euros pour des infrastructures vertes. Le Pliff étant un des leviers permettant d’atteindre l’ambition du PAMEx 2030.

JPEG - 110.3 ko
Lancement du Pliff par Renaud Muselier et les partenaires lors de l’Acte V de Méditerranée du Futur (Photo Guillaume Horcajuelo)

Ce lundi 5 décembre, dans le cadre de l’ouverture de l’Acte V de Méditerranée du Futur, Renaud Muselier, le Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, entouré du Prince Albert II de Monaco et de nombreux experts, ont rappelé la mission du Pliff et apporté des précisions sur les premiers projets identifiés. Ce mardi 6 décembre, c’est au Parc Chanot que Renaud Muselier et les partenaires ont signé la charte officielle du Pliff.

Le Pliff est une initiative ambitieuse et innovante sur plusieurs fronts :

• Un large consortium [1] qui s’engage à son déploiement à travers une charte très rigoureuse sur le plan environnemental et qui est animé par la Fondation R20 (ONG dont l’objectif est d’accompagner les autorités locales et régionales du monde entier dans le développement et le financement de projets
d’infrastructures durables).

• Une ambition financière sans précédent de 1 milliard d’euros dans le domaine de l’environnement (lutte contre le changement climatique et préservation de la biodiversité) grâce des investisseurs publics (Nations unies, banques de développement, agences de développement, fonds souverains) et privés (fondations, banques commerciales, fonds de pension, assurances, family offices) à travers différents véhicules financiers (equity, dette, obligations, garanties …).

• Des thématiques en pointe sur : le transport maritime zéro émission CO2 ; la gestion des déchets et l’assainissement zéro plastique ; la préservation de la biodiversité marine et terrestre (l’électrification d’une dizaine de ports
méditerranéen et des capacités de production et de distribution d’hydrogène vert, la restauration du lac Bardawil et Nord Sinaï en Egypte et des projets municipaux de gestion zéro déchets).
• Une sélection des projets et un suivi écologique scientifique rigoureux autour d’indicateurs d’impacts précis permettant la certification verte de la facilité financière, évitant tout « green washing ».

• Le Président de la Région Sud, coopté comme co-président du Pliff tandis que le secrétariat de cette Facilité sera implanté à Marseille au début de l’année 2023, ce qui constituera une forte attractivité régionale pour les équipes de gestion des nombreux fonds d’investissement internationaux qui participeront au Pliff.

Renaud Muselier de déclarer : « En tant que co-Président du PLIFF mon objectif est simple : rendre possible financièrement des projetsintelligents, concrets et utiles pour la vie des habitants et la survie de la Méditerranée. Ce consortium, coordonné par le R20, a mis au point une facilité financière particulièrement innovante sous la forme d’un guichet unique permettant d’offrir aux collectivités territoriales ainsi qu’à leurs entreprises des solutions de financement. »
La rédaction

Les premiers projets identifiés dans le cadre du Pliff

Thématique préservation de la biodiversité marine et terrestre
Projets Escale zero fumée, avec l’électrification d’une dizaine de ports méditerranéens dont les Ports de la Goulette de Bizerte en Tunisie, le Port de Tanger au Maroc ou encore le Port de Boujaia en Algérie.

Projet Bardawill  : Le lac de Bardawill, plus grand lac lagunaire de la méditerranée se trouvant au Nord du triangle du Sinaï en Egypte s’est comblé au cours des décennies d’érosion, détruisant toute sa biodiversité terrestre et marine. En le draguant, la compagnie Bardawil après de nombreuses années d’études, peut restaurer la faune halieutique permettant une pêche locale prospère et la biodiversité floristique des zones humides périphériques. Les importantes quantités de sédiments récupérés, à fort potentiel agronomique, permettront de restaurer des hectares de champs agricoles et sylvicoles dans le nord Sinaï. Cette agriculture régénérative à grande échelle, outre les impacts environnementaux et économiques, pourrait entrainer un process météorologique puis climatique vertueux sur toute la sous-région. Répliquer un tel projet sur l’ensemble des hot spots similaires sur la méditerranée pourrait avoir des impacts significatifs.

Thématique gestion des déchets et assainissement zéro plastique
Projet IADYS : : La société conçoit, développe et commercialise des innovations à la croisée de l’intelligence artificielle et de la robotique et en particulier son robot, le Jellyfishbot, qui offre des solutions efficaces et flexibles pour la dépollution de zones aquatiques.
Projet Glokis : La société l’élabore des solutions adaptées avec des partenaires locaux pour permettre une meilleure gestion ainsi que la valorisation des déchets de la pêche.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.




[1Consortium composé d’organisations internationales (Programme des Nations Unies pour l’Environnement, l’Union pour la Méditerranée, l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature), de gouvernements nationaux avec leurs agences de développement (France : AFD et Espagne : AECID, pour démarrer), des collectivités territoriales avec des réseaux de villes et des régions leaders (Région Sud et Junta de Andalucia), des gestionnaires de fonds (Poséidon Earth Capital et Edifice Capital), des ONG, des Universités et des entreprises privées.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.